Followers

vendredi 29 janvier 2021

Moktar de Jérémy Bouquin

 MOKTAR 

de Jérémy Bouquin





Résumé :


Le quartier Saragosse c'est le secteur de Moktar. Il y tient les barres d'immeubles, les avenues, la plaine de jeu, les commerces... Un véritable business à ciel ouvert, avec ses guetteurs, ses chefs de clans, leurs lieutenants.
Tout ce petit monde s'est allié pour le trafic de came. Les alliances sont encore fébriles et il ne faut pas grand-chose pour allumer le feu. La ville est tenue jusqu'au jour où deux gosses se font faucher sous les balles d'une kalachnikov 7.62



Avis :


Dans ce roman corrosif, nous suivons Moktar, bras droit du caïd le plus important de Pau. Il a notamment en charge le quartier Saragosse où un jour deux enfants sont tués à la kalachnikov. Le genre de problème qui n'est pas bon pour le business, ça attire la police et la presse et surtout qui a pu faire ça et ainsi déclarer la guerre à Joe le chef.

En plus d'essayer de gérer cela, Moktar jongle avec sa vie de famille : il a une femme, Sylvie et quatre filles. Son mariage connaît des gros problèmes, Sylvie n'en peut plus et ne supporte même plus Moktar dans le lit conjugal. C'est aussi à ce moment-là que Moktar apprend la mort de son ami d'enfance, Coco, à qui il avait fait une promesse.

Beaucoup de choses à gérer pour un seul homme qui reçoit en plus des menaces de mort quotidiennes par téléphone. Il a beau assurer à Joe que tout va bien, le caïd voit bien son soldat dépérir.

Jérémy Bouquin nous offre un portrait de personnage masculin original. Moktar, c'est 1.90m pour 170 kgs, ancien légionnaire où il a fait connaissance de Joe et ont monté le business de drogue ensemble à leur retour. Il a tourné le dos à son ancienne communauté après avoir été banni mais se fait encore appeler occasionnellement le manouche bien que la plupart l'appellent Moktar, nom qu'il a pris en rentrant de la Légion.

Il a des problèmes de couple avec sa femme qu'il a trompé une fois et qui lui fait vivre un calvaire, un vrai nounours à la maison avec ses filles et intraitable sur son terrain avec ses soldats.

Un homme sous pression mais qui essaie de bien faire et il doit aussi faire face aux nombreux coups bas de soldats de Joe qui aimeraient prendre sa place.

Pour la psychologie du personnage, l'auteur a fait un très bon travail, Moktar est bien ancré dans l'esprit du lecteur qui accompagne ce personnage dans son quotidien. Un homme que le lecteur peut apprendre à aimer malgré ses défauts ou le condamner d'avance et apprécier ses déconvenues.

J'ai aimé Moktar, le père, l'homme sensible auprès de ses filles, la carapace qui cède face à ses princesses, son talon d'Achille. Il peut tout endurer, tout accepter, tant que ses filles sont en sécurité.

Mais le roman est aussi très immersif et plein d'action ce qui fait que le roman est très addictif et se lit avec beaucoup de plaisir.

J'ai beaucoup apprécié ce roman qui nous plonge dans l'envers du décor en nous mettant quasiment dans la peau du gangster. Les enjeux de l'intrigue et l'action ont bien rythmé ma lecture mais j'ai un bémol qui m'a un peu gâché ma lecture... La fin! Où est la fin? Le roman se finit de façon si abrupte que j'ai eu l'impression d'une discussion inachevée. Je peux comprendre le côté ouvert de ce choix qui donne des éléments de réponse pour un futur plus ou moins lointain mais je ne l'ai pas aimé. Mais vous peut-être...

Un polar bien noir en tout cas qui fut une bonne lecture.

Je remercie les éditions du Cairn pour leur confiance.




Moktar
de Jérémy Bouquin
Sorti le 03 septembre 2020
aux éditions du Cairn
Collection : Du Noir au Sud
344 pages
11.50€
3.5/5

Aucun commentaire:

Publier un commentaire