Followers

jeudi 31 mai 2018

SI TU CROIS UN JOUR QUE TU M'AIMES de Charlie Wat










Résumé :

Ce matin-là, après une soirée trop arrosée, Manon se réveille passagère clandestine sur le King of the Seas. Mais que fait-elle sur le plus grand paquebot du monde qui entame sa croisière inaugurale, direction New York ? Tout a commencé il y a quinze jours. Deux toutes petites semaines. Une éternité...


Avis :

J'ai passé un excellent moment de lecture avec cette comédie romantique qui sort des sentiers battus.

Charlie Wat nous livre ici son quatrième roman. J'avais passé l'hiver avec Un Noël sans Caribou, qui avait été une très belle lecture et ce Si tu crois un jour que tu m'aimes est une lecture pétillante et fraîche (bien qu'abordant un sujet grave), qui sied parfaitement à cette période pré-estivale (si, si même si la météo actuelle me contredit ;) ).

Nous faisons ici la connaissance de Manon, jeune trentenaire en quête d'elle-même encore, qui après une soirée très arrosée, se réveille sur un bateau de croisière en partance pour New-York pour son inauguration?

En même temps qu'on suit son périple sur le King of the Seas, peuplé de situations rocambolesques, qui vous arrachera de nombreux sourires, la narration du roman alterne avec le passé (une quinzaine de jours avant), plus tendre, plus sérieuse et pourtant si attendrissante...

Charlie Wat nous embarque avec son cocktail détonnant de légèreté, de bonne humeur et de plume addictive avec un beau panel de personnages touchants et drôles et une Playlist entraînante.

Ce roman est une ode à la vie, à profiter de chaque instant et d'oser pour ne rien regretter ainsi qu'une ode à l'amitié, à l'amour et à la résilience.

Si tu crois un jour que tu m'aimes est un très beau roman regroupant toute une palette d'émotions, que l'auteure met à notre disposition pour le plus beau des voyages...

Je remercie l'auteure pour sa confiance renouvelée et la remercie pour ce moment de lecture émouvant ;)

Ce roman est sorti le 30 mai 2018, il est tout neuf, tout beau et je vous le conseille chaleureusement.

SI TU CROIS UN JOUR QUE TU M'AIMES
de Charlie Wat
Sorti le 30 mai 2018
en auto-édition
278 pages


mercredi 30 mai 2018

LA TRAHISON DES ANGES 
de Noémie Leroy Trifilieff



Résumé :

Il est des destins faits pour se confondre, prédestinés. Robin et Alice n'avaient rien en commun jusqu'à ce fameux jour où tout a basculé et à partir duquel plus rien dans leurs vies n'avait de sens. En un instant, ils se sont retrouvés liés. Mais par quoi ? Et à quel point ?


Avis :

Le premier roman de Noémie Leroy Trifilieff est un roman contemporain mâtiné de fantastique "cosmique".

Alice et Robin sont deux êtres en détresse sentimentale. Ils ont connu l'amour, le vrai, mais du jour au lendemain, leurs amours se sont volatilisés sans une explication. Après une période de deuil de leurs relations, Alice et Robin décident de reprendre leurs vies en main. C'est alors qu'ils se rencontrent par hasard et se sentent irrémédiablement attirés l'un par l'autre. En effet, ils sont identiques physiquement à leurs amours perdus.

La trahison des anges nous parle de destinée , de l'âme sœur. C'est un roman poétique et psychologique sur l'amour et sa force malgré les obstacles.
Les personnages sont assez complexes et on navigue dans le flou de savoir si certains sont atteints d'amnésie ou s'ils ont perdu la raison mais c'est fait à bon escient quand tout se décante avec le final du roman.

Ce premier livre est très bien écrit mais n'évite pas quelques clichés assez naïfs. Cependant, la plume de l'auteure est très intéressante et je suis curieuse de découvrir son prochain roman :)

Une très belle histoire d'amour complexe et bouleversante que nous livre l'auteure avec ce roman.


LA TRAHISON DES ANGES
de Noémie Leroy Trifilieff
Sorti le 05 mars 2018
aux éditions Vérone
150 pages

lundi 28 mai 2018

HUNTER 
de Roy Braverman









💓💓💓 COUP DE CŒUR 💓💓💓



Résumé :

Si vous croisez sa route, ne vous arrêtez surtout pas.

Plus personne ne s'arrête à Pilgrim's Rest. Une vallée perdue dans les Appalaches. Un patelin isolé depuis des jours par le blizzard. Un motel racheté par le shérif et son frère simplet. Un bowling fermé depuis longtemps. Et l'obsédant souvenir d'une tragédie sans nom : cinq hommes sauvagement exécutés et leurs femmes à jamais disparues. Et voilà que Hunter, le demi-sang indien condamné pour ces crimes, s'évade du couloir de la mort et revient dans la vallée. Pour achever son œuvre ?

Après douze ans de haine et de chagrin, un homme se réjouit pourtant de revenir à Pilgrim's Rest. Freeman a compris le petit jeu de Hunter et va lui mettre la main dessus. Et lui faire enfin avouer, par tous les moyens, où il a caché le corps de Louise, sa fille, une des cinq disparues.
Pilgrim's Rest sera peut-être le terminus de sa vengeance, mais ce que Freeman ignore encore, au volant de sa Camaro rouge qui remonte Murder Drive, c'est qu'il n'est pas le seul à vouloir se venger. Et que la vérité va se révéler plus cruelle et plus perverse encore. Car dans la tempête qui se déchaîne et présage du retour de la terreur, un serial killer peut en cacher un autre. Ou deux.




Avis :

Roy Braverman est le nouveau pseudo de Ian Manook (trilogie Yeruldegger, Mato Grosso) pour cette nouvelle trilogie "burnée", qui sent bon le film de série B que la Cannon nous a livrée dans les années 80 et un personnage au caractère bien trempé que n'aurait pas renié notre Dirty Harry des 70s :)

Roy Braverman nous entraîne dans Pilgrim's Rest, un petit patelin qui fut le théâtre d'horribles meurtres et disparitions jusqu'à l'arrestation de l'auteur présumé de ces faits : Hunter.
Au début du roman, nous suivons Freeman, le père d'une des disparues, qui suit Hunter, évadé de prison, et qui cherche à faire son deuil en se vengeant de cet homme.
A peine arrivé à Pilgrim's Rest, rien ne va se passer comme prévu et on va vite se rendre compte que ce petit coin perdu abrite plus d'un tueur...

Ce roman est un véritable coup de cœur. La plume de Braverman est addictive, agressive et jouissive. De nombreux rebondissements, un personnage principal avec des failles, taciturne mais solide et aussi des personnages secondaires machiavéliques, cruels, exaspérants (pour le héros, pas pour le lecteur^^) ou touchants.

Hunter est un roman bourrin, plein d'action avec un ton résolument décomplexé et qui m'a fait du bien. Ça défouraille dans tous les sens, ça transpire de testostérone, un joyeux moment d'exutoire.
Dans un univers glacial, la chaleur des poings et des armes va vite réchauffer l'ambiance.

Ce premier tome se termine sans frustration, on a bien sûr très envie de savoir ce qu'il advient des survivants mais le roman apporte de nombreuses réponses et clôt un arc narratif.

Une lecture hautement recommandée pour tout lecteur qui a besoin d'un bon actioner, d'une série B, faite de violence, de sang, de sexe et d'action.

Je remercie les éditions Hugo Thriller pour leur confiance :)

HUNTER
de Roy Braverman
Sorti le 16 mai 2018
chez Hugo Thriller
320 pages


ROSNY SOIT QUI MAL Y PENSE 
- SALON DU POLAR, 2EME EDITION
 LES 26 et 27 MAI 2018






Ce week-end se tenait à la FNAC de Rosny 2, la deuxième édition du salon du polar : Rosny soit qui mal y pense, organisé par Caroline Vallat, libraire dans cette FNAC, et présidé cette année par Sire Cédric. Une deuxième édition riche en rencontres et en émotions ainsi qu'en craquage livresque... forcément^^
Je vous propose un retour en images qui, je l'espère, vous donnera envie d'assister à la saison 3 qui aura lieu les 18 et 19 mai 2019 avec Claire Favan en maîtresse de cérémonie :) 



JOUR 1
Avec RJ Ellory pour son nouveau roman en avant-première : Les fantômes de Manhattan


 Avec Jérôme Loubry, auteur du roman Les chiens de Détroit
 Sire Cédric
 Jacques-Olivier Bosco
 Jacques Saussey
 CédricLalaury
 Table ronde sur le roman adapté au cinéma ou à la télévision
 RJ Ellory et René Manzor qui travaillent sur une adaption du roman Seul le silence
Jérome Camut et Nathalie Hug

 Les auteurs se lâchent dans la bonne humeur



                                                          Craquage livresque du jour 1






JOUR 2
 Stéphane Bourgoin
 Jacques Expert
 Barbara Abel
 Niko Tackian
 Table ronde sur les adaptations de romans

 Laurent Scalèse

 Bernard Minier et Barbara Abel


Craquage livresque du 2e jour



See you next year ... ;)

vendredi 25 mai 2018

ARTAHE, LE DIEU OURS
 de Philippe Ward










Résumé :

Après dix années passées à Paris, Arnaud revient vivre à Raynat, village pyrénéen moribond. Il retrouve avec émotion Berthe Galy, une vieille femme malade qui a aidé sa grand-mère à l'élever après la mort de ses parents et Cathy, une amie d'enfance qu'un accident a rendu aveugle. Son retour coïncide avec l'apparition d'un mystérieux ours qui ne se contente bientôt plus de massacrer des moutons et s'attaque aux hommes.
Ce roman est l'histoire d'un ours, celle d'Artahe le Dieu-ours.


Avis :

Ce roman est atypique, difficile de le cataloguer correctement.
C'est un suspense, mâtiné de fantastique, d'ésotérisme, d'écologie et psychologique à la fois.

Je dois avouer que j'ai eu un peu de mal à rentrer dedans au début, la mise en place est longue mais finalement utile quand arrive l'action.

Arnaud quitte Paris et revient à Raynat, son village d'enfance. La population vit recluse et le village se meurt. Dès son arrivée, de nombreux incidents surviennent : tremblement de terre, meurtres, cauchemars, ...
Arnaud va apprendre les secrets de son village et de ses habitants qui vivent en communauté très sectaire.

Une fois les chapitres d'exposition mis en place, la mythologie d'Artahe installée, l'auteur nous plonge dans une communauté dévouée à une croyance ancestrale offrant des sacrifices à leur Dieu et plongeant le lecteur dans l'horreur de ce huis clos. Raynat et ses habitants cachent de lourds secrets qu'Arnaud va tenter de dévoiler au péril de sa vie et de ceux qu'il aime.

Artahe, le Dieu Ours est aussi un roman écologique qui s'appuie sur la protection des espèces menacées et la construction de réserves naturelles.

Un roman dense et fort qui peut décontenancer par moment, un roman qui ne laisse pas indifférent sur le fanatisme jusqu'au boutisme de certains adeptes.

Une bonne lecture à découvrir de Philippe Ward, deuxième roman de l'auteur que je découvre après Manhattan Marilyn (sous son vrai nom Philippe Laguerre). Je remercie l'auteur pour sa confiance renouvelée :)

ARTAHE, LE DIEU OURS
de Philippe Ward
Sortile 27 février 2018
aux éditions Cairn
288 pages


mardi 22 mai 2018

LA NOUVELLE VIE DE KATE REDDY d'Allison Pearson










Résumé :

Kate Reddy compte les quelques semaines qui la séparent de la cinquantaine avec effroi. Si on ajoute à cette angoisse les hormones qui s'agitent, des ados qui ont besoin d'elle mais qui ne lui adressent pas la parole, des parents qui vieillissent et redeviennent des enfants, un mari qui se cherche et a décidé de s'offrir un break pour se consacrer à la méditation... Kate se trouve prise dans un sandwich qu'elle ne peut même pas avaler à cause des calories ! Tout cela sans compter son retour dans le monde du travail, où la cinquantaine est un tabou...

Juste au moment où elle commence à se débrouiller dans son nouveau boulot, son ancien amant, Jack, réapparaît... Les choses se compliquent, et c'est peu dire.


Avis :

La nouvelle vie de Kate Reddy parle de la femme à l'aube de la cinquantaine, de sa vision en tant que mère, que fille, que femme et que professionnelle.
Kate Reddy est une femme mariée depuis 25 ans, qui a sacrifié sa vie professionnelle pour élever ses enfants, s'occuper de sa mère souffrante et de son mari en pleine reconversion.
Kate Reddy fait partie des femmes sandwichs : les femmes qui ont fait carrière avant d'avoir des enfants et qui sont obligées de s'occuper en plus de leurs parents vieillissants...
Notre héroïne se voit contrainte de reprendre une activité professionnelle à l'aube de la cinquantaine et va se rendre compte à quel point il va falloir ruser pour rivaliser avec les jeunes loups aux dents longues qui ont vite fait de placardiser les anciens...

Allison Pearson traite le thème de la ménopause et de la cinquantaine avec beaucoup d'humour. Quelques clichés bien sûr mais l'ensemble est un divertissement bien agréable face à la difficulté de gérer ses deux adolescents à l'ère du numérique, gérer un mari aux abonnés absents, jongler avec un ancien amour qui ne demande qu'à repartir et une famille et une belle-famille à rejoindre un asile pour aspirer à un peu de paix...

Vous l'aurez compris, on se retrouve tous un peu en Kate Reddy. L'originalité du roman réside dans l'âge de l'héroïne qui change des éternelles trentenaires et permet un regard nouveau avec cette comédie hors norme.

Je vous conseille cette lecture qui m'a ravie, bien que ce soit une jolie pavasse de quasi 600 pages^^

Je remercie Babelio et les Éditions du Cherche Midi qui m'ont fait découvrir ce roman grâce à une masse critique privilégiée :)

LA NOUVELLE VIE DE KATE REDDY
d'Allison Pearson
Sorti le 03 mai 2018
aux Éditions du Cherche Midi
590 pages


vendredi 18 mai 2018


QU'EST-CE QUI FAIT PLEURER
 LES CROCODILES?
 de Lucie Castel
 
 
 
 
 
Résumé :

Ce voyage, elle n’avait pas envie de le faire.
Cette destination, elle ne l’a pas choisie.
Cet hôtel, elle ne l’aurait jamais sélectionné.

Et pourtant, Sofia se retrouve au Royal Redstone House, majestueux manoir écossais, pour une durée indéterminée, afin de se remettre de l’événement. Si, au début, elle ne voit que la décoration trop baroque, trop ostentatoire, trop passéiste, Sofia apprend au fil des jours et des rencontres à découvrir l’hôtel d'un nouvel œil. Ce lieu a une âme mystérieuse et intrigante, tout comme les personnes qui y vivent, y travaillent... ou y rôdent. À commencer par Lachlan, un homme glacial et désagréable, dont la présence dans ce petit monde courtois et velouté laisse Sofia très perplexe...


Avis :

Une lecture détente comme je les aime avec un soupçon d'enquête pour ne pas gâcher mon plaisir.

Je connaissais Lucie Castel sous son autre nom de plume, Orel Miller, dont j'appréciais déjà le sens de l'évasion avec des détails sur le lieu de l'action, sa plume drôle et bien aiguisée et sa culture qu'elle nous transmet au travers des lieux visités.

Bien que dans ce roman, c'est la comédie romantique qui prend le pas, le mystère et l'évasion sont toujours au rendez-vous...
Nous décollons pour l'Ecosse, dans le majestueux manoir de Redstone, où Sofia est venue se reposer d'un événement traumatisant. Une fois sur place, elle va faire la connaissance de personnages hauts en couleurs et se retrouver à enquêter sur un mystère touchant de près le manoir et la famille Wallace qui règne sur ce royaume. Accompagnée du cynique Lachlan, ce duo d'enquêteurs inédit va tenter de résoudre le mystère sur le manoir en rencontrant de nombreux obstacles et situations rocambolesques.

J'ai beaucoup aimé les personnalités fortes de Sofia et de Lochlan qui ont une rage en eux, la rage de vivre et même de survivre dans une vie qui ne les a pas ménagés. Les personnages secondaires, un brin caricaturaux, sont de superbes sidekicks qui nous offrent de très bons moments tout au long de la lecture :)

Toute une palette d'émotions m'a traversée pendant la lecture : le rire, le questionnement, l'évasion, l'émotion et encore le rire car Lucie Castel a un humour féroce dont elle use et abuse pour mon plus grand plaisir.
Je n'ai pas lu son premier roman sous ce nom d'auteure, Pas Si Simple, mais je compte bien y remédier :)

Je remercie les éditions Harlequin et NetGalleyFrance pour leur confiance :)



QU'EST-CE QUI FAIT PLEURER LES CROCODILES?
de Lucie Castel
Sorti le 07 mars 2018
aux Editions Harlequin
378 pages

 

jeudi 17 mai 2018

LA FILLE DU ROI DES MARAIS
 de Karen Dionne










Résumé :

Enfin, Héléna a la vie qu’elle mérite ! Un mari aimant, deux ravissantes petites filles, un travail qui occupe ses journées. Mais quand un détenu s’évade d’une prison de sa région, elle mesure son erreur : comment a-t-elle pu croire qu’elle pourrait tirer un trait sur son douloureux passé ?
Car Héléna a un secret : elle est l’enfant du viol. Sa mère, kidnappée adolescente, a été retenue prisonnière dans une cabane cachée au fond des marais du Michigan, sans électricité, sans chauffage, sans eau courante. Née deux ans plus tard, Héléna aimait cette enfance de sauvageonne. Et même si son père était parfois brutal, elle l’aimait aussi… jusqu’à ce qu’elle découvre toute sa cruauté.
Vingt ans après, elle a enfoui ses souvenirs si profondément que même son mari ignore la vérité. Mais aujourd’hui son père a tué deux gardiens de prison et s’est volatilisé dans les marais, une zone qu’il connaît mieux que personne. Malgré la chasse à l’homme lancée par les autorités, Héléna sait que la police n’a aucune chance de l’arrêter. Parce qu’elle a été son élève, la seule personne capable de retrouver cet expert en survie, que la presse a surnommé Le Roi des Marais, c'est sa fille.


Avis :

Un thriller dur qui alterne le présent avec une Héléna traquant son père tel dans un survival en pleine nature et le passé douloureux avec l'enfance d'Héléna, telle une sauvageonne, dans les marais, isolée totalement du monde contemporain.

Tout au long du roman, la personnalité d'Héléna, l'héroïne, va s'étayer. On va découvrir ses motivations et son tempérament au travers de son passé glauque et violent. On comprend aisément qu'elle ait voulu totalement s'affranchir de son passé, le cachant même à son mari. Cependant, le retour du père va mettre en péril le bonheur qu'elle avait réussi à préserver jusque là et elle devra replonger dans l'horreur de son enfance et de ses origines.

La fille du roi des marais fait écho à un conte de Hans Christian Andersen, La fille du roi de la vase, dont de nombreux extraits sont rapportés dans le roman. J'ai beaucoup aimé ces références qui permettaient de faire un joli parallèle avec le récit du roman.

Ce thriller ne plaira pas à tout le monde, notamment pour la violence distillée tout au long du récit, qu'elle soit physique ou psychologique. Toute la partie qui se déroule dans les marais est très anxiogène, tant la description de l'auteure nous conforte dans un état d'enfermement et d'isolement face à l'immensité des lieux désertiques.

Une lecture originale que j'ai beaucoup appréciée et que je conseille à des lecteurs avertis.

Je remercie NetGalleyFrance et les éditions JC Lattès pour leur confiance

#NetGalleyFrance #LaFilleDuRoiDesMarais


La fille du roi des marais
de Karen Dionne
Sorti le 07 mars 2018
chez JC Lattès
400 pages


mardi 15 mai 2018

LA FEMME A LA FENÊTRE 
de A.J. Finn










Résumé :

Elle a tout vu, mais faut-il la croire ?

Séparée de son mari et de leur fille, Anna vit recluse dans sa maison de Harlem, abreuvée de merlot, de bêtabloquants et de vieux polars en noir et blanc. Quand elle ne joue pas aux échecs sur internet, elle espionne ses voisins. Surtout la famille Russell – un père, une mère et un adorable ado –, qui vient d'emménager en face. Un soir, Anna est témoin d'un crime. Mais comment convaincre la police quand on doute soi-même de sa raison ?


Avis :

J'ai beaucoup aimé ce thriller psychologique très hitchcockien, qui nous rappelle forcément Fenêtre sur cour.

Anna, pédopsychiatre, vit recluse chez elle. Elle est séparée de son mari et de sa fille et espionne ses voisins toute la journée en descendant des litres d'alcool et en prenant des médicaments. Un soir, elle est témoin d'un meurtre mais difficile de croire une femme au bord de la folie, droguée par les médicaments et alcoolique de surcroît...

On suit le personnage d'Anna, une femme qui avait tout pour elle, et qui suite à un événement passé, vit recluse chez elle, totalement agoraphobe... Ce thriller est très anxiogène, notamment par les espaces en huis clos où se déroulent l'action et aussi dans l'enfermement dans l'esprit d'Anna, qui nous transmet son agoraphobie. Cette maladie, par ailleurs, est très bien décrite et on imagine très bien toute la souffrance du personnage qui ne contrôle plus du tout son quotidien...

La plume de l'auteur est simple et addictive. De nombreux rebondissements permettent au lecteur de faire multi-suppositions sur le dénouement de l'intrigue très bien ficelée.
Un twist accélère le final du roman qui scotche le lecteur jusqu'au bout.

Un très bon thriller psychologique avec lequel j'ai passé un très bon moment de lecture. J'ai aimé les nombreuses références de l'auteur au cinéma noir américain (Hitchcock en tête, mais pas que...).

Un page-turner très efficace qui offre une très belle évasion livresque que je vous recommande.

Je remercie NetGalleyFrance et les éditions Presses de la Cité pour la découverte de ce roman :)

#NetGalleyFrance #LaFemmeALaFenetre


LA FEMME A LA FENÊTRE
de A.J. Finn
Sorti le 08 février 2018
aux Presses de la Cité
528 pages