Followers

jeudi 30 avril 2020

22/11/63 
de Stephen King









Résumé :

Imaginez que vous puissiez remonter le temps, changer le cours de l'Histoire. Le 22 novembre 1963, le président Kennedy était assassiné à Dallas. À moins que...

Jake Epping, professeur d'anglais à Lisbon Falls, n'a pu refuser d'accéder à la requête d'un ami mourant : empêcher l'assassinat de Kennedy. Une fissure dans le temps va l'entraîner dans un fascinant voyage dans le passé, en 1958, l'époque d'Elvis et de JFK, des Plymouth Fury et des Everly Brothers, d'un taré solitaire nommé Lee Harvey Oswald et d'une jolie bibliothécaire qui deviendra le grand amour de Jake, un amour qui transgresse toutes les lois du temps.
Avec une extraordinaire énergie créatrice, King revisite au travers d'un suspense vertigineux l'Amérique du baby-boom, des « happy days » et du rock and roll.



Avis :

Voilà un livre que j'avais laissé traîner longtemps dans ma PAL, le plus ancien, craignant le volume du livre (près de 1000 pages) et trop d'aspects historiques et géopolitiques.

Mais Stephen King demeure le King et que ce soit une œuvre mineure ou une œuvre majeure, il arrive toujours à insuffler dans ses romans un intérêt sans faille pour ses lecteurs.

22/11/63 ne déroge pas à la règle et bien que le livre soit un gros pavé, on se laisse vite entraîner dans l'histoire de Jake, qui découvre une faille temporelle, dans le cagibis du resto d'un ami et se voit investi d'une mission: retourner dans le passé pour empêcher l'assassinat du Président John Fitzgerald Kennedy, le 22.11.63 à Dallas.

Une fois franchi le portail temporel, Jake atterrit en septembre 1958 où il doit se créer une nouvelle vie et mener sa propre enquête pour savoir si Lee Harvey Oswald était bien le seul tireur, notamment grâce aux notes de son ami Al, qui avait déjà essayé plusieurs fois de se rendre dans le passé mais était trop vieux et trop souffrant.

Jake n'aura pas la tâche aisée car le passé est tenace et il devra faire face à de nombreux aléas, ébranlant sa foi en sa mission.

Du fantastique, de l'historique, de la romance, de la géopolitique, ainsi que de nombreux clins d’œil à des œuvres passées comme Ça, Le Fléau, Shining, Jessie, Christine, ...(j'apprécie ces passages anecdotiques que certains auteurs font à leurs lecteurs les plus assidus dans que ce soit incompréhensible pour les autres lecteurs), 22/11/63 vous donnera aussi quelques frissons au fil des pages avec un suspense haletant.

La thématique de l'effet papillon est ici bien développée avec la crainte que chaque action anodine ait des conséquences catastrophiques dans le présent et le futur. Une thématique passionnante et terrifiante à la fois avec laquelle Stephen King va s'amuser aux dépens des personnages et des lecteurs.

Le travail d'ambiance des années 50-60 est superbement retranscrit dans ce roman et le fait que le héros arrive en 1958 dans le passé pour un dénouement en 1963 laisse le temps à l'auteur et le lecteur de bien s'imprégner dans cette époque.

Des longueurs? Oui, sur 1000 pages, il y en a eu, surtout, en ce qui me concerne les nombreux passages sur l'histoire américaine et les passages géopolitiques que j'ignorais et ne maîtrisais pas, notamment parce que ce n'est pas ma culture. Les nombreux auteurs, chanteurs ou groupes de l'époque qui ne font pas partie de mon patrimoine, même si certains noms ont bien sûr traversé l'Atlantique.

22/11/63 est un livre riche et compact qui vous donnera le tournis par ses divers rebondissements et moments de courses contre la montre.

Ce livre est, pour beaucoup de lecteurs, un coup de cœur. Pas pour moi, pour les raisons évoquées plus haut.
Cependant, c'est un très bon livre pour moi et un des meilleurs de l'auteur et qui a l'avantage de pouvoir être lu par le plus grand nombre (l'horreur ne faisant pas partie des genres abordés par le roman).

Ce livre a fait l'objet de la lecture commune du mois d'avril du blog Mes évasions livresques et a séduit les participants.

22/11/63
de Stephen King
Sorti le 27 février 2013
chez Albin Michel
944 pages
25.90€
4/5
 

mercredi 29 avril 2020

NE JETEZ PAS LES MORTS AU COMPOST de Catherine Secq









Résumé :

Au pays des sorcières, entre Berry et Poitou, une petite ville thermale tranquille est le théâtre d’un meurtre répugnant. Il se passe de drôles de choses dans le milieu feutré des thermes, vous n’imaginez pas ! Commissaire de police au 36 quai des Orfèvres à Paris, je vais me retrouver parmi les curistes bien malgré moi. J’avoue que donner un petit coup de main à la brigade de gendarmerie locale, peu habituée à traquer les assassins, n’est pas pour me déplaire et va même me procurer un malin plaisir. Avec l’aide de mon jeune assistant, Paul Holo, je vais mener cette enquête tambour battant, secouant au passage quelques préjugés bien ancrés. Tant pis ! Après plusieurs mois d’arrêt de travail forcé, la résolution de cette affaire me rassure : je n’ai pas perdu la main ni l’envie.



Avis :

J'ai retrouvé avec plaisir la commissaire Bombardier et la plume de Catherine Secq.

Au début de ce roman, on retrouve Josiane Bombardier qui sort de plusieurs mois d'inactivité, suite à une enquête où elle a été gravement blessée (enquête que j'aurai bien voulu lire, pour la continuité du personnage et pour savoir comment tout ça avait pu se produire... dommage).

Azimutée comme à son habitude, elle souhaite reprendre le travail mais son supérieur hiérarchique lui ordonne de prendre encore une semaine de congés.

Dépitée sur le coup, elle finit par se décider à rendre visite à une vieille cousine et à se mettre au vert... Une panne de voiture va contrecarrer ses plans et la bloquer dans la ville de La Roche Posay où bientôt un meurtre est commis. Rien de tel pour se remettre en selle pour la commissaire qui n'a pas son pareil pour bouleverser son entourage.

Une enquête fraîche et pleine d'humour vous attend avec ce deuxième opus, que vous pouvez lire indépendamment du premier. Une enquête que vous pouvez tous lire sans souci, puisqu'il n'y a pas de sang ou de psychologie tortueuse, juste une enquête fluide et le flair incomparable de Josiane Bombardier.

J'ai apprécié ce deuxième opus qui est une vraie récréation grâce à un personnage rock'n roll qu'on a plaisir à retrouver pour se détendre. Josiane Bombardier me fait penser à Miss Marple d'Agatha Christie ou au personnage de Jessica Fletcher d'Arabesque, une série que je suivais petite. Je n'ose pas la comparer à Agatha Raisin car je ne l'ai jamais lu mais ne serait-ce que pour les titres et les couvertures, les enquêtes de Josiane Bombardier s'en rapprochent.

Je vous invite donc à découvrir ce nouveau personnage de policier haut en couleurs sans attendre. Pour ma part, une troisième enquête m'attend que je lirai très prochainement.

Je remercie l'auteure pour sa confiance et pour la découverte de son univers.

NE JETEZ PAS LES MORTS AU COMPOST
de Catherine Secq
Sorti le 22 mai 2019
chez Librinova
217 pages
14.90€
4.5/5

mardi 28 avril 2020

JAGAAAN TOMES 1 à 3 
de Muneyuki Kaneshiro et Kensuke Nishida











Résumé :

Shintarô Jagasaki est un jeune flic de quartier qui jour après jour se fait humilier par de jeunes voyous et par ses collègues du commissariat. Son avenir semble tout tracé : fonder une famille avec sa copine et poursuivre sa vie insignifiante... Mais cette perspective lui donne la nausée et derrière son sourire de façade, se cachent de violentes pulsions meurtrières. Un jour, lors d'une mission de routine, il tombe face à face avec un mutant chaotique et ravageur ! C'est alors que la main droite de Shintarô se métamorphose... Face à la destruction et au désespoir, un héros au côté sombre vient de naître !


Avis :

Suite à une pluie de batraciens, beaucoup de personnes se transforment en monstres, libérant leurs pires pulsions à force d'être frustrés. En effet, les batraciens ont pris possession des personnes, qui, privés de leurs consciences, se transforment en monstres sanguinaires.

Shintarô Jagasaki a également été contaminé et a pour mission de tuer ses monstres. Il y prend un énorme plaisir car ça calme ses pulsions violentes et meurtrières tout en participant à éradiquer la menace.

Actuellement, le manga comporte 8 tomes en France, et j'ai profité de l'offre spéciale confinement des éditions Kazé qui permettait de découvrir gratuitement les trois premiers tomes en version numérique.

Si vous aimez le fantastique, le gore et les scénarios totalement décalées, ce manga est fait pour vous.

J'ai pris plaisir à lire ces trois tomes, je ne continuerai cependant pas la saga car elle est trop aux antipodes des mangas que j'affectionne et que j'ai eu du mal avec certains personnages arrivant dans le troisième tome...
 
Kensuke Nishida

JAGGAN, TOMES 1 à 3
de Muneyuki Kaneshiro et Kensuke Nishida
Sortis les 16 janvier, 10 avril et 19 juin 2019
chez Kazé Manga
194 pages (T.1) 226 pages (T.2 et 3)
7.99€
3/5



MON BULLET JOURNAL 
100% PERSONNALISABLE









Utilisez-vous un bullet journal?

J'ai eu la chance, pendant les vacances de Noël de remporter celui-ci à un concours, proposé par la maison d'éditions Évidence Éditions.

J'y mets mes lectures, mes salons et festivals, les films et les séries que je regarde, mois par mois.

C'est un outil très pratique pour s'organiser au quotidien, de façon hebdomadaire ou mensuelle.
 
 
 

Pour ma part, j'utilise ce bullet journal de manière mensuelle, ce qui est plus pratique pour moi car mes semaines sont trop différentes les unes des autres pour être reportées avec intérêt.
 
 

Évidence Éditions a sorti ce bullet journal 100% personnalisable en décembre 2019 au prix attractif de 10.99€.

Que vous soyez bons en dessin ou non (genre moi, qui dessine encore plus mal qu'un élève de maternelle^^), vous pourrez y ajouter quelques dessins qu'on trouve dans les premières pages du Bullet Journal, avec pochoirs ou non, stickers, une jolie calligraphie...





 


jeudi 23 avril 2020

SOIS GENTIL, TUE-LE
 de Pascal Thiriet









Résumé :

La mer, elle est partout. Et parfois, au milieu, il y a des îles. Pascal et Murène sont des insulaires mais pas de la même île. Lui, c'est une île de l'océan, et elle, une de Méditerranée. Ensemble, ils pêchent sur un chalutier. Le Mort, il s'appelle. Dessus, ballotés par les vagues et les tempêtes, ils vont bien ensemble. Mais à terre, avec leur passé à traîner, c'est pas facile tous les jours... La mer, on dit qu'elle est cruelle mais elle peut être généreuse aussi. La preuve, elle, elle rend toujours les corps. A terre, c'est parfois plus compliqué... Alors quand il reçoit la lettre de Murène, Pascal ne peut l'ignorer. C'est trop tard. Il faut qu'il y aille ! Il sort le fusil, il reste six chevrotines. C'est plus que suffisant...



Avis :

L'auteur a indéniablement un style, un vrai talent de conteur avec des personnages forts, esquintés par la vie, loyaux et attendrissants.

Dans ce court roman, nous faisons la connaissance de Pascal, homme simple, autrefois surnommé Gogol. Le roman va se dérouler intégralement de son point de vue. Devenu marin comme son père, disparu en mer, Pascal est un taiseux solitaire, qui n'hésite pas une seconde lorsqu'il reçoit un énigmatique message de sa chère Murène. Fusil à la main, il part rejoindre cette femme qu'il n"a pas revu depuis dix-huit mois.

Par le biais de flashbacks, l'auteur va nous raconter le passé de ces deux personnages, séparément et ensemble. Un passé qui est loin d'avoir été simple pour les deux.

Si la mer est leur élément où ils semblent être heureux, le retour sur terre est toujours compliqué. Leurs souvenirs ne les laissant jamais en paix et laissant beaucoup de questions en suspens, ils n'ont d'autre choix que d'éradiquer ce passé pour espérer avancer dans leur vie, aussi radicaux devront être leurs choix.

Sois gentil, tue le est un roman très noir où la famille et l'honneur de celle-ci est un sacerdoce.
Au fil de ce très court roman, l'auteur aborde le thème des migrants et des passeurs de façon inédite.

Ce roman est une belle découverte où les éléments se déchaînent pour éclaircir les zones d'ombre du passé.

Je remercie les éditions Jigal pour leur confiance et cette découverte.


SOIS GENTIL, TUE-LE
de Pascal Thiriet
Sorti le 15 février 2020
chez Jigal
Collection : Jigal Polar
152 pages
17€
3.5/5


mercredi 22 avril 2020

SAISONS EN FRICHE 
de Sonia Ristic









Résumé :

Saisons en friche est un roman sur le quotidien tumultueux d'un collectif d'artistes. Tiraillés entre mille contradictions, les membres de ce squat se cherchent dans un tohu-bohu plein de charme où l'aventure se conjugue au collectif et où l'on grandit, on se blesse et on s'aime plus intensément qu'ailleurs. C'est une effervescence militante, joyeuse et d'une vigueur inouïe qui émane de ce roman turbulent, tendre et sans concession sur la France d'aujourd'hui.

Avis :

Dans ce roman choral, on suit le quotidien sur une année (2010/2011) d'une troupe d'artistes, menant une vie bohème dans un squat.

Que ce soit l'installation, la légalité de leur installation, la vie en communauté, les amours et les emmerdes de chacun, les joies et les peines, on va tous les suivre à la manière d'un documentaire.

Des moments heureux aux moments désespérés, l'auteure arrive à nous transmettre les sentiments des personnages, provoquant notre empathie envers ces personnages attachants malgré leurs défauts.

Des personnages qui prendront part à de nombreuses luttes militantes en pleine période du Printemps Arabe (ensemble de contestations populaires, d'ampleur et d'intensité très variable, qui se produisirent dans de nombreux pays du monde arabe à partir de décembre 2010).

Difficile au début de savoir qui est qui, mais au fil de l'histoire, on s'attache forcément à Alice, Nieves, Lana, Clémence, Ingrid, Malo, Alexandre, Douma, Thomas, Vladimir, ...

A travers cette aventure militante, artistique et humaine, certains des artistes vont progressivement passer à leur vie d'adulte et quitter cette vie de bohème sans la renier car ce fut une expérience formatrice.

L'auteure s'est inspirée pour ce roman du Théâtre de Verre et du collectif d'artistes qui l'a occupé et dont l'auteure était une des résidentes de 2003 à 2005. Cependant, le roman est bien une fiction.

Je remercie les éditions Intervalles pour leur confiance.


SAISONS EN FRICHE
de Sonia Ristic
Sorti le 17 janvier 2020
Aux Éditions Intervalles
293 pages
19.90€
3.5/5




mardi 21 avril 2020

THE PROMISED NEVERLAND,
 TOMES 1 A 5 
de Kaiu Shirai et Posika Demizu









Résumé :

Emma, Norman et Ray coulent des jours heureux à l’orphelinat Grace Field House. Entourés de leurs petits frères et sœurs, ils s’épanouissent sous l’attention pleine de tendresse de “Maman”, qu’ils considèrent comme leur véritable mère. Mais tout bascule le soir où ils découvrent l’abominable réalité qui se cache derrière la façade de leur vie paisible ! Ils doivent s’échapper, c’est une question de vie ou de mort !



Avis :

Dans un univers tout mignonnet et enfantin avec des dessins très doux, l'apparition des démons fait tâche et change profondément l'ambiance et la dimension du manga, qui devient sombre et menaçant.

A la joie et au bonheur paisible se substituent le désarroi et la crainte.
De nombreux rebondissements et situations vont bouleverser les enfants et contrecarrer leurs plans.

La psychologie des personnages est bien développée et exploitée, répondant à de nombreuses questions du lecteur.

Grace Field House est un personnage à part entière. Une ferme où les enfants sont du bétail, tous marqués par un numéro sur le cou.
Les enfants sont âgés de 0 à 12 ans. Ils passent des tests tous les jours et seuls les plus âgés avec le maximum de points sont qualifiés comme de la qualité premium (maturité et intelligence), ce qui est le cas des personnages principaux : Emma, Norman et Ray, qui auront bientôt douze ans et sont voués à être remis aux démons.

La directrice du foyer, la "maman" leur donne tout l'amour et toute la tendresse nécessaire. Son jeu double est d'autant plus effrayant qu'elle ne cille pas une seconde quand elle donne ses 'bébés" en sacrifice.

Au fil des épisodes, on en apprend plus sur les nombreux mystères qui régissent Grace Field House.

Actuellement, la série compte 13 tomes en France et il existe une série animée d'une saison (une seconde est en production) de 12 épisodes.

The Promised Neverland est un manga brillant, très beau et passionnant que je vous conseille les yeux fermés.
 
Kaiu Shirai

Posika Demizu
 

THE PROMISED NEVERLAND, TOMES 1 à 5
de Kaiu Shirai et Posika Demizu
Sorti le 25 avril 2018 (tome 1)
Chez Kazé
Collection : Kazé Shonen
193 pages
6.89€
4.5/5


jeudi 16 avril 2020

DEUX FLEURS EN HIVER 
de Delphine Pessin









Résumé :

C’est l’histoire de deux « fleurs » :
L'une, Capucine, a décidé d'effectuer son stage dans un Ehpad. Elle change de couleur de perruque en fonction de son humeur et au fil des découvertes du métier d'aide-soignante.
Violette, quant à elle, est une nouvelle résidente, carrément amère de laisser derrière elle sa maison et son chat adoré pour finir sa vie dans ce « mouroir ».
Chacune a une blessure, chacune a un secret. La rencontre entre ces deux fleurs abîmées par la vie pourrait bien bousculer leurs cœurs en hibernation…




Avis :

Ayant découvert la plume de Delphine Pessin avec King Charlie, un roman jeunesse dont je vous ai déjà parlé sur le blog (ici), j'ai sauté sur l'occasion de découvrir ce roman publié chez Didier Jeunesse via Netgalley.

Un roman plus mature cette fois-ci, avec une jolie et tendre histoire de deux femmes de génération différente et de vie aux antipodes, qui vont se rencontrer en EHPAD, l'une en tant qu'aide-soignante stagiaire et l'autre en tant que nouvelle résidente, aigrie.

Toutes deux ont des fêlures qu'elles vont se révéler et vont pouvoir refermer grâce à l'aide mutuelle et à l'amitié qu'elles s'offrent.

Une émouvante histoire qui dénonce cependant les conditions de vie difficiles en EHPAD par manque de moyens et de personnels, aussi bien pour le personnel soignant que pour les résidents.

Un roman qui parle aussi de résilience face au personnel qui se fabrique une carapace à chaque fois qu'ils perdent un résident et aux pensionnaires qui tentent d'oublier que l'EHPAD est leur dernier domicile.

Enfin, un roman qui parle de secrets de famille et de non-dits ainsi qu'aux conséquences qu'ils peuvent avoir, le tout mâtiné d'humour et de légèreté s'adressant à un public relativement jeune.

Deux fleurs en hiver est un roman tendre et émouvant sur une jolie amitié qui redonne confiance à deux femmes, abîmées par la vie.

Une lecture que je recommande pour les plus de douze ans.

Merci aux éditions Didier Jeunesse et NetGalley pour leur confiance.

#DeuxFleursenHiver #NetGalleyFrance

DEUX FLEURS EN HIVER
de Delphine Pessin
Sorti le 04 mars 2020
chez Didier Jeunesse
192 pages
15.90€
3.5/5