Membres

mardi 27 juillet 2021

Vilain chien! de Morgane Caussarieu

 VILAIN CHIEN! 

de Morgane Caussarieu




Résumé :
Zachary, dix ans, vit seul avec sa mère au milieu de la forêt canadienne, au Québec. Son père est mort récemment dans un accident de chasse et le petit garçon ne peut accepter sa disparition. Il est persuadé que son papa est encore là, quelque part.Le soir d'Halloween, un homme inquiétant fait don à Zachary d'un adorable petit chien de chasse. Un chiot au regard plus que troublant. Un chiot au comportement étrange...


Avis :
Dernier roman issu de la collection Chatons Hantés (collection dédiée à un jeune public) aux Editions du Chat Noir avec une couverture signée Mina M, illustratrice que je suis depuis plusieurs années, Vilain chien est un court roman écrit pour faire frissonner les enfants.
J'avais lu Dans les veines de l'auteure, lecture plus adulte, et j'étais curieuse de voir ce qu'elle pourrait faire en jeunesse avec son univers bien à elle.

Dans une ambiance lourde et malsaine, la mère et le fils vivent le deuil du père différemment...Si la mère est effondrée par le chagrin au point de sembler sombrer dans la folie, l'enfant, lui, est dans un total déni, lui occasionnant de terribles hallucinations. Le lecteur est désemparé face à leurs douleurs et à la force que déploie l'enfant pour ne pas sombrer totalement.

L'histoire prend place au nord du Canada, dans de vastes étendues boisées et peu de voisins peuvent prêter main forte. Le seul voisin du coin est un ermite qui vit dans une sorte de décharge et qui a aménagé un vieux bus pour y vivre...

Le soir d'Halloween, Zachary s'aventure sur les terres de son voisin pour y grapiller quelques friandises, mais lorsque le voisin, peu avenant, voit le jeune garçon, il lui donne un petit chiot Beagle, parfait comme futur chien de chasse, mais que l'enfant rejette car il n'est en rien intéressé par cette discipline qui lui a arraché son père et qui tue des animaux.

Des choses étranges vont se produire avec l'arrivée du chiot à la maison et encore une fois, enfant et adulte vont réagir différemment... Je ne vous en dis pas plus car c'est vraiment un court roman.

Ce roman parle beaucoup du deuil et de l'émancipation de la figure paternelle ou maritale. Il y a une part de fantastique et de surnaturelle qu'on peut ou ne peut pas voir qui pourra faire frissonner les enfants mais rien de bien terrifiant.

Vilain Chien! est un roman jeunesse très intéressant et bien amené pour le sujet du deuil chez l'enfant qui peut se défendre par sa carapace de l'imaginaire, à moins qu'il n'y ait une part de surnaturel dans cette aventure...

Un roman que je conseille pour les préadolescents (9-12 ans) et que j'ai bien apprécié.

Je remercie Babelio Masse Critique et les éditions du Chat Noir pour leur confiance.



Vilain Chien!
de Morgane Caussarieu
Sorti le 14 octobre 2020
aux éditions du Chat Noir
Collection Chatons Hantés
140 pages
10€
3.5/5


mercredi 21 avril 2021

Wild Child de Neil Connelly

 WILD CHILD 

de Neil Connelly





Résumé :

Eddie est un lutteur hors-pair.
Battu pendant toute son enfance par son père, il écume sa rage sur le ring.
Un jour, il explose et s'en prend à l'arbitre. Sa vie bascule. Il est exclu de son lycée et risque la prison.
Mais Sunday, l'organisateur des plus grands combats illégaux du pays, a repéré depuis longtemps le talent de Mac, et souhaite qu'il rejoigne ses combattants.
En échange : la richesse et la liberté.
Eddie rentre alors dans un monde de violence et de fureur, un univers sans pitié soumis à la loi du plus fort.
Pour l'entraîner, il est confié à Khadjee, une jeune adolescente qui évolue dans ce milieu depuis sa plus tendre enfance.
Elle connaît les combats et les lutteurs mieux que quiconque.
Si elle n'était pas une femme, elle serait, elle aussi, sur le ring.
Ensemble, ils vont tenter de survivre et de ne pas laisser leurs démons prendre le contrôle.


Avis : 

C'est avec ce résumé et cette couverture que le roman de Neil Connelly m'a séduite. Bien que déjà vu dans de nombreux films ou livres, le destin d'Eddie "Wild Child" MacIntyre m'intriguait.

J'ai beaucoup aimé la plume de l'auteur qui était fluide et n'hésitait pas à rendre violents et sanglants les combats illégaux, menés par Eddie.

Le roman traite principalement de la violence, de la solitude et de résilience.

Si l'adolescent cherche un exutoire à sa colère en se battant, Sunday, l'organisateur des combats ne pense qu'à la manne financière que représente Eddie dans son activité illicite.

Entraîné par la jeune Khadjee, j'ai été agréablement surprise qu'il n'y ait pas de tension sexuelle entre les deux adolescents, attendue dans ce genre de récit, mais juste une amitié sincère.

Un glossaire vous attend en fin de livre pour que vous deveniez incollable sur le jargon de la lutte et brilliez en société... ou pas!

Wild Child est un roman jeunesse pour adolescent, à partir de treize ans, notamment pour la violence des combats.

J'ai bien apprécié cette lecture car je ne me suis aucunement ennuyée, les chapitres étaient courts et le roman dynamique. L'histoire d'Eddie m'a tout de suite happée et je voulais connaître le dénouement.

Je remercie Bayard Jeunesse et Babelio pour leur confiance.




Wild Child
de Neil Connelly
Sorti le 21 avril 2021
chez Bayard Jeunesse
416 pages
14.90€
4/5



mercredi 31 mars 2021

L'île des condamnés de Béatrice Fronton-Patinote

 L'ÎLE DES CONDAMNES

 de Béatrice Fronton-Patinote





Résumé : 
Un faux jeu de télé-réalité organisé par un petit groupe de riches désabusés. Un serial killer lâché sur une île déserte avec les participants de ce jeu, naïfs, qui ne savent pas qu'ils ont été piégés. Un policier à la retraite et une jeune médium. Dans un jeu de cache cache morbide, chacun va essayer de survivre, mais tous n'y parviendront pas.


Avis :
A la lecture de la quatrième de couverture, j'étais happée par ce que l'auteure nous proposait, et la couverture a fini de me convaincre...

Le roman se découpe en deux parties (trois officiellement mais la seconde et la troisième partie se fondent l'une dans l'autre), celle qui précède le jeu, qui comprend le casting des candidats, le développement de la personnalité de chacun, où on insiste particulièrement sur celle d’Élisa, la jeune médium, qui retrouve dans ses songes, un homme allant au bagne, sans savoir qui il est, où il va et à quelle époque cela se passe et celle du policier à la retraite, recyclé en veilleur de nuit et qui va se retrouver embrigadé dans ce jeu malgré lui. 

La seconde partie se déroule sur l'île déserte où le jeu prend place. Malheureusement, ces parties ne sont pas bien équilibrées et la seconde partie est très courte et j'ai ressenti comme une certaine frustration car j'aurai aimé plus d'ambiance sur l'île, plus de combats, plus de résistance...

L'auteure sait très bien distiller une ambiance oppressante, notamment la partie dans l'immeuble où le gardien de nuit, Léon, travaille, et j'aurai aimé que cette ambiance se retrouve sur l'île également.

Le personnage de Monsieur, le recruteur, est excellent, tellement glaçant et implacable avec les gens tout en étant au service d'un homme très riche, pour qui il n'hésite pas à se salir franchement les mains.

J'ai apprécié ce roman malgré tout car il est bien écrit et que l'intrigue est forte et que les personnages principaux sont bien développés. La partie fantastique avec les rêves d’Élisa où elle rentre en contact avec un certain Jean est pleine de mystères et d'intérêt. En dosant mieux ses parties et en développant correctement tous les personnages pour éviter qu'on sache tout de suite qui sont les personnages sacrifiables, le roman aurait gagné en intensité et aurait été plus à mon goût. En l'état, mon avis reste plutôt mitigé même si j'ai apprécié beaucoup de choses décrites plus haut.

Un premier roman qui est très prometteur, je suivrai l'auteure si elle écrit un second roman pour voir si elle va plus en profondeur dans ses idées... N'hésitez pas à le découvrir si vous avez un petit côté sadique ^^

Je remercie Netgalley et les Editions Plumes de Marmotte pour leur confiance.


L'île des condamnés
de Béatrice Fronton-Patinote
Sorti le 25 novembre 2020
aux Editions Plumes de Marmotte
404 pages
18.90€
3.5/5

Le rêve d'un fou de Nadine Monfils

 LE RÊVE D'UN FOU 

de Nadine Monfils




Résumé :
Le hasard sème parfois un peu de poudre d'étoiles pour aller au bout de nos rêves.

Quand le destin s'est acharné sur lui, le Facteur Cheval aurait pu sombrer dans la douleur et le désespoir. Il a plutôt choisi de se lancer dans un pari insensé : construire de ses propres mains son Palais Idéal. Mais une étrange rencontre lors de ses tournées va donner un tout autre sens à son rêve.

Parce que la passion est la seule chose qui peut nous sauver.

En s'inspirant librement de la vie du Facteur Cheval, Nadine Monfils nous offre un roman émouvant comme un hymne à la liberté, la poésie, l'art, et la foi en ce qui nous dépasse.


Avis :
Mettant de côté ses comédies policières, Nadine Monfils rend ici hommage au Facteur Cheval, un homme qui, pour faire le deuil de sa famille, s'est mis en tête de créer son Palais idéal. Ici, pas d'humour, mais de l'émotion à foison, une certaine poésie dans les mots choisis par l'auteure et l'admiration ressentie pour cet homme, qui, malgré les difficultés et les qu'en dira-t-on, s'est acharné à son rêve jusqu'à sa concrétisation. Un modèle, quelque part...

J'ai vu un reportage, il y a quelques années, sur cette histoire, et depuis, je ne désespère pas de voir sur place, ce que cela donne. S'appuyant sur des faits biographiques, tout en romançant la vie de cet homme extraordinaire, Nadine Monfils nous livre la vie d'un homme brisé, qui dissimule son chagrin dans son rêve fou.

J'ai été très touchée par ce roman, alternant fiction et biographie. Le seul bémol pour moi étant la longueur du roman : déjà très court, l'auteure ajoute à son roman des pages entières de la biographie du Facteur Cheval, allégeant au moins d'un tiers le récit...

Lu à l'occasion de la lecture commune de mars, la lecture de ce livre a divisé parmi les participants : tous furent touchés par l'histoire de cet homme, mais quelques-uns se sont interrogés sur l'intérêt d'un tel récit, vu qu'une biographie sur cet homme existe déjà.



Le rêve d'un fou
de Nadine Monfils
Sorti le 26 septembre 2019 
chez Fleuve Editions 
128 pages
14.90€
3.5/5

Mute de Joseph Kochmann

 MUTE 

de Joseph Kochmann





Résumé : 

Mute, cow-boy muet aux cheveux rouges et sans aucune mémoire, erre dans un désert brûlant peuplé de créatures mutantes affamées. Une nuit, il entend une voix étrange l'incitant à se rendre au Lycée Vile, vaste et mystérieux établissement gardé par de monstrueux robots guépards.Au même moment, quatre adolescents : Antoine le curieux, Marianne la courageuse, Josie l'amoureuse et Jonathan l'immature, découvrent que leur proviseur torture et tue en secret des élèves...Que se cache-t-il dans les profondeurs du Lycée ? Quel est le véritable but de ses occupants ? Et, surtout, qui est cet inquiétant être au corps blanc qui, depuis sa baignoire, observe l'horizon ?


Avis : 

Que voilà une lecture qui fut très spéciale... Au-delà d'une lecture, c'est carrément une expérience que de lire Mute, tant c'est un récit mélangeant les genres littéraires jusqu'au boutisme!

J'ai été assez déroutée au départ bien que je connaissais la plume de Joseph Kochmann, vu que j'avais lu Blind, il y a quelques années.

A la lisière du fantastique, de l'horreur, de l'action, de l'humour, du Post -A et même du thriller, j'avais l'impression de voir un film réalisé par David Lynch et Quentin Dupieux... si vous situez ces deux réalisateurs, vous aurez une bonne idée de l'ambiance^^

L'auteur a une plume bien particulière, totalement déjantée tout en maîtrisant parfaitement son récit et développant bien la psychologie de ses personnages principaux tout en gardant une part de mystère savamment dosée.

Difficile de dire si j'ai aimé ou non le livre, j'ai aimé sa folie et je pense qu'il me manque certains éléments pour comprendre parfaitement. Par contre, au vu de son final surprenant, je pense relire le livre en toute connaissance de cause...

Si vous voulez sortir de votre zone de confort et même sortir des sentiers battus, tentez Mute, vous vivrez une expérience littéraire unique, mais attention, ça ne pourra pas plaire à tout le monde, sûrement trop barré pour certains.

Je remercie Babelio Masse Critique et les éditions Faralonn pour leur confiance.



MUTE

de Joseph Kochmann

Sorti le 05 décembre 2019

chez Faralonn Editions 

484 pages

25 €

3.5/5

Lucie et sa licorne, tome 7 de Dana Simpson

LES LECTURES "JEUNESSE" DE 
MES ÉVASIONS LIVRESQUES


LUCIE ET SA LICORNE, TOME 7 :
 UNE LICORNE AUX 
MULTIPLES CASQUETTES 
de Dana Simpson




Résumé : 
Une licorne aux multiples talents !
Rosemarie n'est vraiment pas une licorne ordinaire.
Entre sa passion des applis qu'elle télécharge avec sa corne Wi-Fi et ses heures de baby-sitting, elle publie des articles dans des revues universitaires ! Rosemarie est douée pour beaucoup de choses... sauf la modestie !


Avis :
Avec ma fille, nous avons découvert cette série avec ce tome, nous avons pu suivre sans soucis, nous nous sommes juste renseignées pour savoir comment Lucie avait rencontré la licorne, Rosemarie de Céleste Museau, dite Rose. 
Éblouie par son reflet à la suite d'un sort, Lucie la libère de l'enchantement en jetant une pierre dans le reflet. Pour la remercier, Rose lui accorde un vœu et Lucie choisit d'être amie avec la licorne, n'ayant peu ou pas d'amis.
Ainsi commence cette amitié inédite entre ces deux personnages dans un monde moderne, amitié n'étonnant personne, même pas les parents de Lucie.

Sur le modèle comic-strip, un gag par page, on va assister à des tranches de vie entre les deux héroïnes. Le recueil parlant d'amitié, de réseaux sociaux, ...
Cette bande dessinée vise un public de 8 à 12 ans, difficile au-delà de vraiment apprécier les personnages et l'histoire. 

Personnellement, je l'ai lu d'une traite et j'ai trouvé qu'il y avait une redondance dans les gags vu que la personnalité de la licorne et l'effet comique tournent autour de sa non modestie. Celle de Lucie tournant autour de son innocence et son questionnement sur le monde.

J'ai été un peu déçue car je n'ai pas beaucoup ri, tout juste souri, mais je ne suis pas la cible visée. Ma fille a plus apprécié, ce qui est bien l'essentiel. Lucie et sa licorne est d'après ses mots, fraîche, colorée et punchy.

Le remercie les éditions 404 pour leur confiance.


Lucie et sa licorne, tome 7 : Une licorne aux multiples casquettes
de Dana Simpson
Sorti le 04 février 2021
Aux éditions 404
176 pages
11.95 €
3/5



L'ami des ombres d'Alex North

 L'AMI DES OMBRES 

d'Alex North





Résumé :

Et si votre meilleur ami était votre pire cauchemar ?

Le meurtre commis par le jeune Charlie hante la petite ville de Gritten.

Paul, ami du tueur et de la victime, y revient 25 ans plus tard, appelé au chevet de sa mère.

Mais la mort violente d'un adolescent réveille chez Paul ses pires cauchemars.

L'histoire se répète.

Pourtant Charlie n'est plus là, Charlie est mort.

Alors quelle est cette ombre qui rôde dans la forêt toute proche ?



Avis :

Second roman de l'auteur après L'homme aux murmures, L'ami des ombres est la seconde enquête où on retrouve l'enquêtrice Amanda Beck. Les deux livres peuvent se lire indépendamment car ce sont deux enquêtes bien distinctes mais je trouve toujours préférable de lire les romans dans l'ordre chronologique de leur sortie pour voir l'évolution du personnage récurrent et de la plume de l'auteur.

L'action se situe à Gritten et on suit principalement Paul Adams, un homme qui a quitté cette ville vingt-cinq ans auparavant, et qui revient au chevet de sa mère mourante au même moment où une série de meurtres se produit et qui n'est pas sans rappeler le trauma de Paul qui l'a fait quitter définitivement Gritten.

En quelques pages, Alex North arrive à créer une ambiance poisseuse où le lecteur avance progressivement sachant que le pire peut arriver à n'importe quel moment. L'intrigue étant intimement liée au passé de Paul Adams, tout est concentré autour de ce personnage, reléguant l'inspectrice Amanda Beck à un rôle très secondaire...

J'ai bien apprécié ce thriller psychologique qui arrive à nous troubler pendant toute la lecture. Je reprocherai à l'auteur, cependant, d'utiliser le même style d'intrigue à tiroirs que son premier roman, qui, même s'il ne nous dévoile pas tout, nous met sur la bonne piste. Si vous n'avez pas lu L'homme aux murmures, vous apprécierez mieux ce roman car vous découvrirez la façon de faire de l'auteur, qui fait assez redite quand on a déjà lu son premier thriller.

Cela reste un thriller psychologique efficace et qui fait le job et qui vous entraînera dans une ambiance anxiogène à souhait...

Une bonne lecture globalement mais j'espère que l'auteur saura se renouveler au prochain roman...

Je remercie Be Polar et Le Seuil pour leur confiance.


L'ami des ombres
d'Alex North
Sorti le 04 mars 2021
chez Le Seuil
336 pages
21€
4/5

mardi 30 mars 2021

Les espionnes racontent de Chloé Aeberhardt (auteure) et Aurélie Pollet (illustratrice)

 LES ESPIONNES RACONTENT 

de Chloé Aeberhardt et Aurélie Pollet




Résumé :

Elles s’appellent Gabriele, Yola, Geneviève ou encore Ludmila. Six femmes de l’ombre dont l’Histoire n’a pas retenu le nom, mais que Chloé Aeberhardt s’est employée à retrouver pendant cinq ans. De Paris à Washington en passant par Moscou et Tel-Aviv, cette enquête nous entraîne sur les pas des espionnes ayant œuvré pour les principaux services de renseignements durant la guerre froide.
Pénétration des cercles du pouvoir occidental par les agents soviétiques, traque d’anciens nazis en Amérique du Sud, exfiltration des Juifs falachas d’Éthiopie dans les années 1980 : ces professionnelles de la CIA, du KGB, du MI5, de la DST ou du Mossad racontent ici le rôle décisif qu’elles ont joué dans le conflit Est-Ouest.
Entre mensonges et missions impossibles, loin du mythe de Mata Hari, la réalité dévoilée au fil de ces rencontres n’en finit pas de dépasser la fiction !


Avis : 

Tout d'abord sorti en livre chez Robert Laffont en 2017, le roman a connu une première adaptation en série animée sur Arte grâce aux illustrations d'Aurélie Pollet. La série ayant très bien marché, une adaptation en roman graphique a été mise sur les rails et est sorti fin janvier 2021, après une sortie en poche début janvier 2021.



Chaque chapitre commence par un texte de présentation d' 1 à 5 pages sur comment le lien avec l'espionne a été fait et comment la rencontre s'est organisée. Le contexte historique de l'espionne y est souvent exposé également. S'ensuit une vingtaine de pages de bandes dessinées pour parfaire le portrait de chaque espionne. 

Je suis assez mitigée sur ce roman graphique. Autant, je trouvais le sujet passionnant, autant je trouve que la journaliste a survolé le sujet en parlant plus du côté privé des espionnes que de leurs réelles qualités d'espionnage, ce qui a pour conséquence de ne pas trop savoir ce que certaines espionnes ont réellement effectué comme mission...

Sur les six femmes rencontrées, beaucoup ont un très fort caractère et sont très touchantes lorsqu'elles évoquent leur passé mais à chaque portrait terminé, je ressentais une frustration car j'avais comme l'impression qu'on m'avait caché beaucoup de choses pour que le tout soit limpide.

Et de façon tout à fait personnelle, je n'ai pas accroché aux dessins  de personnages d'Aurélie Pollet, pour le reste, ça va.

Cependant, le travail de recherche et de documentation est indéniable et loin de moi l'idée de remettre quoi que ce soit en cause... Je n'ai pas lu le livre et il est possible que ce que cette adaptation ne m'a pas apportée se révélera dans le récit.

N'hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé quelle que soit la version dans laquelle vous découvrirez ces espionnes.

Je remercie Babelio Masse Critique et les éditions Arte/Steinkis pour leur confiance.


Chloé Aeberhardt


Aurélie Pollet

Les espionnes racontent
de Chloé Aeberhatdt et Aurélie Pollet
Sorti le 28 janvier 2021
aux éditions ARTE / Steinkist
Adaptation du livre de Chloé Aeberhardt, Les espionnes racontent (sorti le 12 janvier 2017 chez Robert Laffony, 315 pages et sa version poche, sorti chez Harper Collins Poche, le 13 janvier 2021, 368 pages)
175 pages
20 €
3/5

Fallacia de Clémence Baron

 FALLACIA 

de Clémence Baron




Résumé :
« Tel est pris qui croyait prendre ! » Mais dans ce salon huppé, qui sera pris ? Quand la « trompée » devient trompeuse, l'amant devient cocu, le cocu devient gagnant... Il faut le voir pour le croire, mais surtout, pour le comprendre. Une comédie prenant le public comme complice, qui nous plonge avec le sourire dans l'adultère, la tromperie et le mensonge.

Dans le salon de la famille Loubrenet, rien ne bouge.. Si ce n'est la fenêtre au fond du couloir qui s'ouvre doucement.

C'est Justin qui vient voler une énième demeure. Si seulement le pauvre garçon avait pu imaginer que dans ce salon encore paisible, se déroulera bientôt le pire des scénarios.

Pris dans la guerre d'un couple adultère, il se retrouvera de cambrioleur, à coupable, puis victime, pour enfin terminer vainqueur. Sur un ton de Feydeau, Fallacia démontre la faculté de rebondir toujours et encore, même dans les situations les plus improbables, pour nous emmener loin, très loin... Si bien qu'on se demande si on en verra la fin.   


Avis :
Une pièce de théâtre, je n'en avais pas lu depuis mes années à l'université, quoiqu'il m'arrive de relire des classiques lorsque mes enfants en étudient en cours ^^

Du théâtre contemporain, j'en avais vu mais jamais lu. Je me suis laissée convaincre très facilement lorsque l'attachée de presse me l'a proposée tant ma curiosité était piquée.

Fallacia, quel drôle de titre! Fallacia est un terme latin signifiant tromperie, fraude ou fourberie (de Scapin?^^). Un titre amplement bien trouvé au vu de la pièce où tout le monde trompe son monde de quelconque façon.

Une pièce de théâtre rappelant les vaudevilles de Feydeau avec des personnages issus aussi bien de chez Feydeau que de chez Molière.
Et surtout des situations cocasses pouvant amener à des malentendus pour le plus grand bonheur des spectateurs ou des lecteurs.

Ici, nous faisons la connaissance de Justin, cambrioleur, qui décide de soulager quelques demeures huppées de quelques biens. Mais ce soir, Justin a fait mauvaise pioche en tombant chez les De Loubranet.
Il tombe sur la femme, Rose, qui ment comme un arracheur de dents et ferai passer Pinocchio pour un enfant de chœur...
Se faisant passer pour une femme trompée alors que c'est une femme adultère, elle contraint Justin de se faire passer pour son amant, ce qui va provoquer la colère du mari et de l'amant, qui ne vont pas tarder à rejoindre la maison des De Loubranet.

Les scènes rocambolesques s'enchaînent, les mensonges de plus en plus gros qu'on se demande jusqu'où ça va aller.

J'ai trouvé cette pièce rafraîchissante, rythmée, enlevée et drôle, rappelant les vaudevilles de Feydeau. Une pièce familiale qu'on peut voir à plusieurs ou en couple...

L'écriture ciselée de l'auteure donne du rythme aux diverses scènes savoureuses de cette pièce.

Pour les parisiens, cette pièce sera jouée quand les théâtres rouvriront au Theo Théâtre dans le Xe et sinon, la pièce sera jouée à Avignon cet été.

Je remercie l'attachée de presse et Les Editions Les Cygnes pour leur confiance.



Fallacia
de Clémence Baron
Sorti le 1er Octobre 2020
Aux éditions Les Cygnes
83 pages
10 €
4/5





Vol AF 747 pour Tokyo de Nils Barellon

 VOL AF 747 POUR TOKYO 

de Nils Barellon





Résumé :
Ce n’est pas de gaieté de cœur que Pierre Choulot est dans cet avion en direction de Tokyo : le billet lui a été offert par ses collègues à l’occasion de son départ à la retraite. Lui qui adorait son boulot de commandant à la Brigade financière de la PJ parisienne, n’a accepté ce voyage que pour faire plaisir à son épouse, d’origine japonaise. Mais en plein vol, quand on retrouve le cadavre du pilote, seul, dans le cockpit verrouillé, le commandant Choulot va vite reprendre du service. Très rapidement, il découvre qu’aucune autre issue ne permet d’accéder au poste de pilotage ! Suicide ou assassinat ? L’enquête commence et chacun des cinq cents passagers, chacun des vingt membres d’équipage devient un suspect potentiel. Comment élucider ce qui ressemble – dixit son épouse, grande amatrice de roman policier – à un meurtre en chambre close ? Peut-être en prenant la raison et l’avion par le bon bout...


Avis :
Dans ce nouveau roman, Nils Barellon "ressuscite" le roman dit d' "énigme en chambre close" qu'on a pu voir chez Agatha Christie, Sir Conan Doyle, Gaston Leroux,...
Un vrai hommage à ce style de crime, qui, sans être une parodie, est traité avec beaucoup d'humour, notamment grâce à une galerie de personnages hauts en couleur.

La femme du commandant Choulot lit justement pendant le vol un roman en chambre close dans lequel est rappelé les différentes possibilités qui font qu'un meurtre fait partie de cette catégorie, ce qui va aider le commandant dans la résolution de son enquête.

Ce roman est un pur polar dans lequel on ne craint pas pour la vie des personnages, le crime a eu lieu et on suit l'enquête comme une pièce de théâtre. On cherche l'assassin mais aussi et surtout comment a-t-il pu procéder.
Chaque personnage qu'interroge le commandant est susceptible d'être le tueur ou d'apporter des éléments de réponse à ce crime.

J'ai bien apprécié ce roman car les énigmes en chambre close sont plutôt rares actuellement et j'ai aimé la façon dont l'auteur a traité ce thème. Un livre divertissant et qui laisse une bonne impression quand on ferme le livre...

Je remercie les éditions Jigal pour leur confiance.


Vol AF747 pour Tokyo
de Nils Barellon
Sorti le 20 février 2021
aux éditions Jigal
240 pages
18.50€
4/5