Membres

vendredi 14 juin 2019

LA LAME 
de Frédéric Mars







  
Résumé :


Le thriller choc sur le boom démographique prévu par le Renseignement français


Dans une France proche et obscure à la cité de La Solidarité, quartiers nord de Marseille : l'officier de PJ Simon Mardikian découvre le cadavre ravagé d'une jeune prostituée noire, Joy, alias Queen, sans identité définie. Son enquête sur les réseaux mêlant drogues, migrants et traite d'êtres humains ne fait que commencer.

Le lendemain, à Lagos, capitale du Nigéria, dans le bidonville flottant de Makoko, l'instituteur Sékou Williams tient tête au dealer Kaza qui cherche à recruter des revendeurs parmi ses élèves. Mais soudain s'abat une immense vague-submersion, dispersant des milliers de réfugiés à travers le continent africain.

Au même moment, à l'Élysée, le président de la République Bako Jackson annonce sa candidature à sa propre réélection. Il en profite pour dévoiler le renforcement du dispositif Frontex. C'est sa fermeté sur les questions migratoires qui a valu à ce fils de pasteur nigérian de ravir le pouvoir à l'extrême droite en 2027. À peine a-t-il achevé son allocution qu'on lui annonce la catastrophe climatique de Lagos.

Ces trois histoires ne vont pas tarder à se rencontrer, d'une manière qui pourrait bien changer le monde.
Ce qui va les réunir ?Une lame, rien qu'une lame, qui déjà déferle et emporte tout sur son passage...


Avis :

Frédéric Mars est un véritable caméléon de la littérature.
Naviguant de genre en genre avec une aisance surprenante et bénéficiant de pseudonymes sur certains de ses romans, il arrive à embarquer ses lecteurs sur des voies très travaillées et captivantes.

La lame ne fait pas exception, l'auteur nous entraîne dans un thriller d'anticipation géopolitique où les enjeux font étrangement écho à des propos actuels et des problématiques contemporaines.

L'intrigue se déroule en 2031, un futur on ne peut plus proche, et la situation actuelle n'a fait qu'empirer. Loin de n'être qu'un thriller alarmiste, La Lame est une investigation hyper documentée qui colle au plus près de la réalité.
Attention, je ne dis pas que ce roman annonce le futur qui nous pend au nez mais certains faits ne peuvent être négligés.
Dans ce roman choral, trois pages en préambule pour nous présenter les personnages du roman, tout commence par un prologue où le Président de 2031, Bako Jackson annonce sa candidature à sa propre réélection et donne une conférence de presse où on intente à sa vie.
Une semaine plus tôt, l'OPJ Simon Mardikian découvre à Marseille le corps d'une prostituée méchamment amochée et une vague-submersion s'abat sur le Nigéria à Lagos qui va entraîner l'exil de milliers de migrants.

C'est dans cette situation apocalyptique que le début de La Lame nous projette dès les premières pages du roman.

Les trois histoires vont petit à petit se rejoindre pour révéler un lien insoupçonnable et une intrigue captivante.

La lame est un magnifique thriller où de nombreux thèmes s'entrecroisent et entraîne le lecteur dans une intrigue brillante, suffocante et alarmante.
Un thriller qui fait réfléchir le lecteur, le révolte et le captive.

Frédéric Mars livre un thriller intelligent, fort bien documenté et qui parle aux lecteurs. Une très belle réussite, qui, au long de ses 500 pages, fait autant frémir le lecteur qu'il l'interroge...

La lame est-elle inévitable? Je ne sais pas mais elle est à lire assurément.

Je remercie Metropolis Thrillers pour leur confiance.
©Metropolis

LA LAME
de Frédéric Mars
Sorti le 29 mai 2019
chez Metropolis Thrillers
506 pages
5/5

jeudi 13 juin 2019

LES NOUVELLES ENQUÊTES 
DE NESTOR BURMA - 
LES LOUPS DE BELLEVILLE 
de Serguei Dounovetz








Résumé :

Quand son meilleur ami se fait descendre, Nestor Burma n’est pas aux anges. Il décide alors de poursuivre l’enquête de Niki Java, son copain journaliste, afin de connaître la vérité. Et lorsque Burma crie au loup, la meute montre les crocs chez les néo-fascistes de tout poil….

Avis :

French Pulp Éditions a ressuscité le personnage de Léo Malet, créé en 1942. Personnage emblématique du polar français, ces nouvelles enquêtes de Nestor Burma respectent l'ambiance originale des enquêtes du détective privé, se passent chacune dans un arrondissement différent de Paris ainsi que dans les grandes capitales européennes du XXIe siècle et sont écrits par des auteurs contemporains avec un cahier des charges à respecter.
Ces nouvelles enquêtes qui mènent le héros dans notre monde moderne, utilisent les nouvelles technologies et sont confrontées à des thèmes et problématiques contemporaines.

Ici, Serguei Dounovetz, qui inaugure ces nouvelles enquêtes, nous emmène dans le XXe arrondissement dans une enquête mêlant les Loups Gris, organisation armée ultranationaliste turque, mouvement décrit comme néo-fasciste et la résistance kurde.
Lorsque Niki Java, le meilleur ami de Nestor Burma, est assassiné, le détective décide de reprendre l'enquête de son ami journaliste et se retrouve vite confronté à une affaire géopolitique mêlant ambassadeur, président, résistants, meurtres, vengeance, ...

Une enquête fort bien rythmée et pleine de panache avec un Nestor Burma en grande forme avec sa gouaille légendaire et son don de se mettre les forces de police à dos et les belles femmes dans la poche.

Une enquête captivante qui nous entraîne dans un arrondissement plein de mystères et de connexions inattendues.

Une belle découverte que cette nouvelle mouture du personnage franchouillard de Léo Malet.

Une évasion livresque surprenante.

Je remercie French Pulp Editions pour leur confiance.

Crédit photo : © Dominique Forma

LES NOUVELLES ENQUÊTES DE NESTOR BURMA - LES LOUPS DE BELLEVILLE
de Serguei Dounovetz
Sorti le 18 janvier 2018
chez French Pulp Editions
Collection : Les nouvelles enquêtes de Nestor Burma
242 pages
4/5 

lundi 10 juin 2019

THE GREEN RIVER KILLER
 SERIAL KILLER #2 
de Stéphane Bourgoin








Résumé :

Gary Ridgway est né le 18 février 1949 à Salt Lake City dans l'Utah. Le mode opératoire de Gary Ridgway consistait à avoir des relations sexuelles avec ses victimes, les étrangler, et jeter leurs cadavres dans la forêt ou bien dans la Green River. Il aurait assassiné entre 49 et 90 personnes, dans l'État de Washington. Ses premiers crimes remontent à 1982, et très vite la presse lui attribue le surnom de "tueur de la Green River", du nom de la rivière dans laquelle il jette ses cinq premières victimes. Cependant, il n'a été démasqué qu'en novembre 2001, grâce à l'analyse de traces ADN...

Avis :

French Pulp Éditions a sorti dans sa collection Les Féroces une nouvelle série : Serial Killer de Stéphane Bourgoin.
Ce numéro 2 est consacré à The Green River Killer : Gary Ridgway, qui a avoué 49 meurtres de femmes mais en aurait tué quasiment le double entre 1982 et 2001 (le premier numéro étant dédié au Docteur Holmes et sorti le même jour).

Stéphane Bourgoin a déjà consacré des chapitres à ce tueur dans ses différents livres, notamment Le livre noir des serial killers, beaucoup d'éléments y sont repris et agrémentés de chapitres sur les mythes et réalités d'un serial killer et une chronologie complète sur cette affaire.

L'histoire de ce serial killer est glaçante face au manque flagrant d'empathie de Ridgway, son absence totale de remords. Il n'a échappé à la mort qu'en aidant les policiers à retrouver certains des corps de ses victimes.

Stéphane Bourgoin nous livre le portrait d'un homme lambda, qui est effrayant et sûr de lui, fier même d'avoir aider la police à "purger" le quartiers de bon nombre de prostituées (la majeure partie de ses victimes).

Une évasion livresque glaçante.

Je remercie French Pulp Éditions pour leur confiance.

THE GREEN RIVER KILLER
Série SERIAL KILLER #2
de Stéphane Bourgoin
Sorti le 16 mai 2019
chez French Pulp Editions
Collection : Les Féroces
160 pages
4/5

dimanche 9 juin 2019

LE CHANT DE L'ASSASSIN
 de R.J. Ellory








Résumé :

Tout le monde a un secret.

1972. Condamné pour meurtre, derrière les barreaux depuis plus de vingt ans, Evan Riggs n'a jamais connu sa fille, Sarah, confiée dès sa naissance à une famille adoptive. Le jour où son compagnon de cellule, Henry Quinn, un jeune musicien, sort de prison, il lui demande de la retrouver pour lui donner une lettre. Lorsqu'Henry arrive à Calvary, au Texas, le frère de Riggs, shérif de la ville, lui affirme que la jeune femme a quitté la région depuis longtemps, et que personne ne sait ce qu'elle est devenue. Mais Henry s'entête. Il a fait une promesse, il ira jusqu'au bout. Il ignore qu'en réveillant ainsi les fantômes du passé, il va découvrir un secret que les habitants de Calvary sont prêts à tout pour ne pas voir divulguer.


Avis :

Un Ellory, ça se déguste, l'auteur est un conteur hors pair qui prend le temps de poser son intrigue, son décor et ses personnages.

On se retrouve dans les années 70 où Henry Quinn sort de prison après avoir purgé une peine de trois ans pour détention illégale d'armes à feu et pour avoir blessé quelqu'un sans préméditation dans un état d'ébriété.
Il est investi d'une mission par son codétenu, Evan Riggs : retrouver sa fille et lui donner une lettre.

Henry se rend à Calvary où le frère d'Evan, Carson, est le shérif de la ville. Il l’informe que la jeune fille a quitté la ville depuis longtemps et qu'il ne sait pas ce qu'elle est devenue.

Loin de se sentir abattu, Henry s'entête et décide de mener sa petite enquête pour essayer de retrouver la fille d'Evan. Ce faisant, il va bousculer la petite ville de Calvary, en réveillant quelques fantômes du passé et la colère du shérif.

La narration va suivre deux espaces temps : 1972, lorsqu'Henry arrive à Calvary et mène son enquête pour retrouver la fille d'Evan et parallèlement, on va suivre l'enfance d'Evan et de Carson jusqu'à l'année de naissance de la jeune femme en 1949.

Plus les pages se tournent, plus l'addiction vous gagne : de savoir ce qui a pu mener aux événements sur lesquels enquête Henry et savoir si Henry va pouvoir mener sa mission.

Véritable roman noir sur une Amérique profonde avec ses propres règles où le shérif règne sur sa ville sans véritable opposant, Le chant de l'assassin a un côté très western avec ses duels physiques et verbaux.
L'étranger qui arrive en ville et va s'opposer à la force en place de la ville et créer du grabuge et secouer les mentalités.

RJ Ellory nous livre ici un roman noir fort, puissant avec une plume littéraire et qui vous entraîne dans une intrigue complexe, pleine de rebondissements et captivante.

J'ai aimé les personnages torturés de ce roman, les bons, les méchants, les alliés, les couards, les repentis... une magnifique galerie de personnages tragiques au service de ce magnifique roman noir.

Un petite clin d'oeil appréciable au titre de l'unique album d'Evan Riggs "The Whiskey Poet" faisant écho au nom du groupe de l'auteur "The Whiskey Poets". Si vous ne connaissez pas cette facette de l'auteur, découvrez la ;)

Le chant de l'assassin est un des meilleurs romans d'Ellory qui m'ait été donné de lire jusqu'ici. Un roman fort sur la famille et les différends qu'elle peut engendrer et les funestes conséquences qui peuvent en découler.

Une excellente évasion livresque.

Je remercie les éditions Sonatine pour leur confiance.


LE CHANT DE L'ASSASSIN
de R.J. Ellory
Sorti le 23 mai 2019
chez Sonatine
496 pages
5/5


vendredi 7 juin 2019

LE JOURNAL D'ANNE FRANK 
d'Ari Folman et David Polonsky








Résumé :

Ari Folman et David Polonsky,
scénariste et illustrateur de Valse avec Bachir,
ont réalisé cette adaptation en roman graphique
du Journal d’Anne Frank.

Anne Frank est née le 12 juin 1929
à Francfort. Sa famille a émigré
aux Pays-Bas en 1933. À Amsterdam,
elle connaît une enfance heureuse
jusqu’en 1942, malgré la guerre.
Le 6 juillet 1942, les Frank s’installent
clandestinement dans « l’Annexe »
de l’immeuble du 263, Prinsengracht,
où Anne écrit son journal.
Le 4 août 1944, la famille est arrêtée
vraisemblablement sur dénonciation.
Déportée à Auschwitz, puis à Bergen-Belsen,
Anne meurt du typhus en février ou mars 1945,
peu après sa sœur Margot.


Avis :

Le roman graphique Le journal d'Anne Frank est une volonté de la Fondation Anne Frank qui a proposé le projet aux scénariste et illustrateur de Valse avec Bachir.

Ce roman graphique est un condensé du journal d'Anne Frank résumant des moments clés du journal et reprenant des passages écrits complets.

Les deux supports : journal et roman graphique sont complémentaires mais le support graphique est surtout destiné aux plus jeunes afin qu'ils puissent découvrir ce grand classique même s'ils sont réfractaires à la lecture.

Ce roman graphique est une totale réussite tant sur les choix scénaristiques que sur les illustrations.
Aussi drôles et bouleversants l'un que l'autre, Le journal d'Anne Frank narre le quotidien de cette adolescente juive dans les méandres de la seconde guerre mondiale qui a dû se terrer avec sa famille et une autre famille en Hollande dans un annexe d'un entrepôt pendant deux ans.

D'une maturité et d'une lucidité rare, le récit d'Anne Frank bouleverse, révolte. Un récit qui fait écho aux heures les plus sombres de notre Histoire.
On est tellement pris dans ce quotidien narré de façon enlevée et précise qu'on en oublierait presque la funeste issue.

Un livre objet qui a sa place dans toute les bibliothèques en complément ou non du classique.
Je vous le recommande autant pour un adulte que pour de jeunes adolescents.
Un roman graphique masterpiece !

Je remercie les éditions Calmann-Levy pour leur confiance.


David Polonsky (illustrateur)
LE JOURNAL D'ANNE FRANK
D'Ari Folman et David Polonsky
Sorti le 15 mai 2019
chez Calmann-Levy
152 pages
5/5

jeudi 6 juin 2019

LA FILLE DE L’OCÉAN 
d' Alexis Aubenque








SORTIE AUJOURD'HUI

Résumé :
Au début de l'été, Jason Zimmer, enseigne de vaisseau des gardes-côtes du district de Santa Barbara, sauve in extremis de l'océan déchaîné une jeune femme. Vicky Lance, une chanteuse célèbre, connue pour ses frasques et sa vie dissolue. Mais Jason est persuadé que derrière cette image, se cache une personnalité bien plus complexe et touchante.
Quels terribles secrets peut-elle bien cacher ? De son côté, Keith Morrison, journaliste au Santa Barbara News, écrit des articles où il dresse le portrait de citoyens ordinaires. Il vient de porter son choix sur une mère de famille, danseuse dans un club privé. Le parcours exemplaire d'une femme modèle, farouchement déterminée à s'en sortir. Mais est-elle vraiment prête à tout ? Enfin, un cadavre a été retrouvé dans la campagne environnante.
Sandy Dawson, sergent au commissariat de la ville, est appelée sur place. La piste criminelle est aussitôt envisagée. Qui est innocent, qui est coupable ? Méfiez-vous des apparences... 


Avis :

Après La Fille de la Plage, sorti en 2018 et dont la sortie poche est également aujourd'hui (voir chronique ici), Alexis Aubenque nous livre une suite avec La Fille de L'océan.
Nous retrouvons la bande d'amis huit ans après : Keith, Jason, Sandy et Nathan qui vivent à Santa Barbara sauf Nathan, devenu avocat à Los Angeles, mais avec qui ils ont gardé des liens très forts.

Mêlant romance et suspense, Alexis Aubenque nous livre l'enquête idéale pour la période estivale pleine de fraîcheur et de quelques frissons.

On retrouve avec plaisir la bande de copains qui sont épanouis professionnellement mais un peu moins dans leur vie privée.

On plonge avec délectation dans cette nouvelle aventure qui nous fait passer de la légèreté au drame et ébranlant l'amitié de la bande par les doutes.
Sous des attraits légers, La fille de l'océan aborde des thèmes difficiles comme le déni de grossesse, la manipulation familiale, les mères isolées, les aléas de la célébrité, ...

L'écriture est toujours aussi fluide et les personnages toujours aussi attachants.

La fille de l'océan est une lecture avec de bons sentiments et mâtiné de feelgood bien que le drame inclus dans le roman ne prête pas à rire.

Une lecture légère et captivante qui se lit d'une traite, un bonheur estival acidulé.

Je remercie les éditions Hugo and Cie pour leur confiance.


LA FILLE DE L'OCEAN
de Alexis Aubenque
Sortie le 06 juin 2019
chez Hugo Romans
360 pages
4/5

mercredi 5 juin 2019

KISS VAMPIRELLA 
de Christopher Sebela et Annapaola Martello








Résumé :

Los Angeles est une ville étrange… mais en été 1974, l’ambiance est carrément infernale à la cité des anges. KISS vient y enregistrer son prochain album et découvre que la scène rock locale est dans un sale état. Des groupes sur le point de percer ont disparu… ou se sont reconvertis dans la pop ! KISS rencontre Vampirella, bassiste de rock et tueuse de monstres. Ensemble, ils découvrent qu’un complot démoniaque vise à tuer le rock… littéralement !



Avis :

Voici un comics bien ciblé qui sort à l'aube de la tournée d'adieu du groupe Kiss. Un crossover avec l'héroïne Vampirella, remis sur le devant de la scène il y a peu, notamment grâce aux éditions Zeppelin.
Un bel objet dédié à la gloire de ces deux icônes nées de la culture alternative destiné à combler les attentes de leurs fans. Les dessins sont beaux et la mise en page soignée.
En bonus, des couvertures alternatives et des illustrations inédites.

Dans cette bande dessinée, nous sommes en 1974 et Kiss vient enregistrer son nouvel album à Los Angeles. La scène rock se décime, les groupes de rock se reconvertissent dans la pop. Ils vont faire la rencontre de Vampirella, bassiste du groupe Witchcraft et chasseuse de monstres et s'allier pour déjouer un complot démoniaque visant à anéantir le rock.

Une bande dessinée sympathique qui offre de bons moments de rigolade et d'action. Le scénario n'est pas des plus originaux mais l'univers est dément et le crossover vaut son pesant d'or.

J'ai beaucoup aimé ce comics original sur son concept et il me tarde de découvrir l'autre comics dédié à Kiss qui rencontrera Ash (le personnage de la série de film d'horreur Evil Dead) dans un monde médiéval.

Une curiosité à découvrir pour les passionnés de culture alternative.

Je remercie les éditions Vestron et Babelio Masse Critique pour la découverte.
 

Christopher Sebela (scénariste)

     Annapaola Martello (illustratrice)   
    

KISS VAMPIRELLA
de Christopher Sebela (scénario)
et Annapaola Martello (illustration)
Sorti le 23 mai 2019
chez Vestron
128 pages
3.5/5