Followers

samedi 31 mars 2018

JOURNÉE RENCONTRES 
DU 31 MARS 2018


Aujourd'hui fut une belle journée de rencontres
Ce matin, avec l'auteur Nil Borny, qui a écrit Le début de la faim dont je vous ai livré la chronique ce matin
Cet après-midi avec Stéphane Bourgoin, aux éditions Ring, à l'occasion de son nouveau livre L'homme qui rêvait d'être Dexter, qui sort le 05 avril
   








LE DÉBUT DE LA FAIM 
de Nil Borny










Résumé :

"C'est la fin du monde ! On va tous y rester et crever dans d'atroces souffrances et... une bombe atomique me kiffe ?! La vie est vraiment fantastique !"

Un étrange phénomène se propage dans la capitale française et sa banlieue, transformant la majorité de la population en monstres avides de chair humaine. Pour une raison inconnue, certains survivants ne présentent aucun symptômes.
L'épidémie est vécue à travers les yeux de femmes et d'hommes que rien ne prédestinait à se rencontrer.
Mathieu, Natacha et Louis vont se croiser d'une manière bien singulière. Se croyant bien à l'abri, ils apprendront que les hordes de morts-vivants qui sillonnent les rues sont loin d'être leur seul problème.
Malgré eux, ils vont s'immerger jusqu'aux origines du mal.



Avis :

J'adore découvrir de nouveaux auteurs et l'auto-édition permet de découvrir des plumes et des thèmes sortant des sentiers battus et formatés pour le grand public.

La couverture et la 4e de couverture me promettaient déjà une lecture divertissante, l'intérieur a confirmé cette impression.

Le début de la faim est un OLNI (Objet Littéraire Non Identifié), pour le cataloguer vraiment, je dirai que c'est une comédie romantique d'action apocalyptique avec de l'action et des zombies... oui rien que ça car vous trouvez tout ça dans ce roman et bien plus...^^

Nous rencontrons une multitude de personnages, qui, un matin, se retrouve aux prises avec une apocalypse zombies...
Totalement désemparés, les quelques survivants vont coopérer pour tenter de survivre en attendant d'hypothétiques secours, malgré la panique qui les submerge...
Comme souvent dans ce style d'histoire, la menace la plus forte n'est pas toujours la plus visible ...

Il y a du gore, de l'action, de l'humour, de l'amour, de la tension, de la cruauté, de l'amitié, ... j'ai passé un super moment avec cette lecture et j'ai hâte de lire le second tome de cette poignée de survivants :)

Nil Borny a une plume pleine d'humour et très agréable à suivre et une créativité très intéressante :)

Je remercie l'auteur de m'avoir proposé son roman :)

LE DÉBUT DE LA FAIM
de Nil Borny
Sorti le 26 décembre 2017
chez Bookelis
452 pages


jeudi 29 mars 2018

LE PHARE 
de Jean-Bernard Lemal









Résumé :

Julien Lesage est retrouvé mort au pied du phare de Cap Lopez, l'unique monument notable de la bourgade de Port Gentil, capitale pétrolière du Gabon.

La vie paisible et dorée des expatriés est tout à coup bousculée par cet événement tragique. Les marabouts savent quant à eux que c'est la source de malédictions à venir.

Simon N'Guele, l'inspecteur de police local, n'a pas accès à ce milieu. Il demande alors l'aide de son ami Markus Lanier, journaliste, pour enquêter sur le passé et les ambitions de cette mystérieuse communauté.

Et une femme va très vite se démarquer : Véra Lesueur, l'épouse du directeur de Nation Oil...


Avis :

Voici un thriller plutôt singulier qui me partage...

D'un côté, ce roman est très bien écrit, une plume bien maîtrisée, un univers intéressant avec cette société post coloniale hypocrite et retorse, son intrigue, ses enjeux politiques... Ce lieu personnifié du phare du Cap Lopez mystérieux ...

D'un autre côté, j'ai eu beaucoup de mal avec le rythme très lent du roman, les dialogues m'ont semblé d'une platitude et surtout aucune empathie pour aucun des personnages que j'ai trouvés superficiels (dans le sens qu'ils n'ont éveillé aucun intérêt chez moi)...

Compliqué de vous dire ce que j'ai pensé de ce roman...
Disons qu'il est très intéressant et même brillant dans sa forme mais que sur le fond, le traitement des personnages et le rythme laissent clairement à désirer...

Maintenant, ce n'est bien sûr que mon humble avis que je vous livre et je vous laisse bien sûr vous faire votre propre avis...

Je remercie IS Edition pour la découverte de ce roman :)


LE PHARE
de Jean-Bernard Lemal
Sorti le 23 décembre 2017
chez IS Édition
232 pages


mercredi 28 mars 2018

LE MAL EN SOI 
d'Antonio Lanzetta






Résumé :

Automne 2016. Castellacio, petit bourg du Sud de l'Italie. Le cadavre d'une jeune fille est retrouvé pendu par les poignets avec du fil barbelé aux branches d'un saule. Sa tête décapitée gît entre les racines, ses yeux vitreux fixent Damiano Valente. Valente, c'est le Chacal, un écrivain à succès de « true crime », hanté par le passé et condamné à traîner sa jambe brisée. Depuis trente et un an, il traque sans relâche le meurtrier de Claudia, sa meilleure amie sauvagement assassinée au cours de l'été 1985. Aidé de son ami le commissaire De Vivo, il se lance sur les traces de celui que la presse a baptisé « l'homme du saule ».

Été 1985. Castellaccio, Flavio, jeune orphelin originaire de Turin, débarque chez son grand-père après la mort de sa mère. Rien n'est gagné d'avance avec cet homme bourru. En compagnie de ses nouveaux amis Stefano, Claudia, Damiano et du brave Jack, énorme chien au pelage noir, Flavio découvre l'insouciance, l'amour, la vie loin de Turin, dans la magnifique région du Cilento, à quelques coups de pédales de la mer et de la montagne. Et si le bonheur était à portée de main ? C'est oublier un peu vite que le mal n'est jamais loin...

Le Mal en soi, c'est le mal qui habite le tueur en série qui sévit à Castellaccio, mais c'est aussi celui qui torture les héros, c'est le destin qui frappe et c'est cette noirceur qui palpite en chacun de nous. Le Mal en soi, c'est aussi le mal qui imprègne le village de Castellaccio depuis trente et un ans, et peut-être depuis bien plus longtemps...



Avis :

Le mal en soi est un thriller percutant et addictif.
Ce roman narre l'histoire de quatre amis, qui en 1985, connurent un superbe été, plein d'insouciance et d'amitié.
Trente et un an plus tard, en 2016, un meurtre odieux fait ressurgir cet été qui marqua aussi la fin de leur innocence en leur enlevant l'un d'eux d'horrible façon... L'heure de la vengeance a sonné...

J'ai pris énormément de plaisir à lire ce thriller captivant, faisant de nombreux flashbacks en 1985, pour comprendre l'état d'esprit actuel des protagonistes et le mal qui les ronge.

L'auteur joue avec le lecteur en lui offrant de purs moments d'insouciance, de joie, d'amitié et de loyauté, puis en le confrontant à l'horreur, à la trahison, à la violence et au désespoir...

On surnomme Antonio Lanzetta, le Stephen King italien... et du Stephen King, j'en ai trouvé, sans le fantastique, mais j'ai retrouvé un peu de Ça, avec l'histoire de cette petite ville où une bande d'amis vivait dans l'insouciance jusqu'à connaître l'horreur et qui reviennent 30 ans après, en finir avec leurs démons qui leur ont pourri la vie...

La plume de l'auteur est addictive et il arrive à créer l'empathie du lecteur envers chacun de ses personnages...
Le mal en soi n'est pas seulement celui du serial killer sévissant dans la petite ville de Castellacio... Le mal est en chacun de nous, une provocation, une blessure à jamais ouverte peuvent révéler ce que nous détenons de plus sombre.

Noir, ce roman l'est et révèle un auteur sur lequel il faut désormais compter...
Une pépite à découvrir :)


Je remercie les éditions Bragelonne pour l'envoi de ce roman.

LE MAL EN SOI
d'Antonio Lanzetta
Sorti le 14 mars 2018
chez Bragelonne
Collection : Thriller
288 pages
 

mardi 27 mars 2018

LE JOURNAL DE MA DISPARITION 
de Camilla Grebe





Résumé :

Il y a huit ans, la jeune Malin, alors adolescente, a découvert une fillette enterrée dans la forêt de Ormberg, une ville suédoise isolée. On n’a jamais pu identifier la petite victime.
Devenue une jeune flic ambitieuse, Malin est affectée auprès de Hanne, la célèbre profileuse, et de l’inspecteur Peter Lindgren, qui reprennent l’affaire. Mais Peter disparaît du jour au lendemain, et Hanne est retrouvée blessée et hagarde dans la forêt.
Le seul témoin est un adolescent qui aime errer dans les bois enneigés, la nuit. Sans le dire à personne, il récupère le journal que Hanne a laissé tomber et se met à le lire, fasciné…
Désormais seule dans son enquête, Malin est appelée sur les lieux du tout premier crime : une nouvelle victime a été découverte. Et si tous ces faits étaient tragiquement liés ?


Avis :

Je fais partie des réfractaires aux polars nordiques (ne me huez pas, il paraît que je ne suis pas la seule...^^), notamment pour leur lenteur et leur côté contemplatif... Mais là, il s'agit du dernier Camilla Grebe et j'ai bien aimé Un cri sous la glace, son premier roman en solo, sorti l'année dernière chez Calmann-Levy, qui était un thriller psychologique, donc c'est tout naturellement que j'ai été attirée par son nouveau thriller :)

J'ai eu un peu peur au début, j'avoue, car des longueurs, il y en a eu quelques unes en exposant la situation et les deux personnages principaux, qui ne sont pas Hanne et Peter comme dans Un cri sous la glace, bien qu'ils soient très importants dans l'intrigue de ce roman...
Les personnages principaux de ce roman sont Malin, une jeune flic et Jake, un adolescent d'Ormberg, lieu de l'enquête.

Ici, pas de thriller psychologique mais un vrai suspense avec une enquête sur deux meurtres et une disparition dont le premier meurtre remonte à plus de vingt ans...
Camilla Grebe place son action dans une ville imaginaire de Suède, un petit village déserté dans lequel il y a un refuge pour les migrants. Elle appuie sur le fait que dans ce genre de communauté, on vit mal l'arrivée d'étrangers et qu'ils sont vite désignés coupables dès qu'un méfait ou un crime se produit...
La xénophobie et la peur prennent le pas sur l'humanité dans ce petit village, qui n'est pas sans rappeler ce qui se passe dans notre société actuelle, que ce soit dans les grandes ou petite villes...

Elle place un joli message, par le biais d'un de ses personnages, en essayant de mettre quiconque à la place de ces personnes arrivant dans un pays inconnu après avoir fui l'horreur...

Au delà donc d'une enquête palpitante sur fond de crise sociale et de migrants, Camilla Grebe nous plonge dans une ambiance oppressante via une météo glaciale et capricieuse, accélérant le côté anxiogène de ce thriller nordique avec des personnages torturés par leurs passés et leurs secrets...

Un très bon thriller, dont les éléments s'assemblent peu à peu grâce au journal notamment, qui vous retournera par ses nombreux rebondissements.

Je remercie les éditions Calmann-Levy de m'avoir permis de découvrir ce roman et pour leur confiance :)


LE JOURNAL DE MA DISPARITION
de Camilla Grebe
Sorti le 07 mars 2018
chez Calmann Levy
432 pages
 

dimanche 25 mars 2018

SILVER WATER 
d'Haylen Beck








Résumé :

Ce matin-là, Audra Kinney rassemble ses dernières forces pour fuir son mari, met ses deux enfants dans la voiture, et fonce à travers les paysages accidentés de l'Arizona. Elle se sent respirer. Enfin. Mais, par un étrange coup du sort, elle est arrêtée par la police sur une route a priori déserte. Le coffre de la voiture est ouvert. Une cargaison de drogue qu'elle n'a jamais vue de sa vie, découverte. Et le cauchemar commence. Car une fois au poste, après avoir été embarquée, on s'étonne qu'elle mentionne la présence de ses enfants. Ils auraient disparu ? La police, et bientôt les médias, parlent d'infanticide : c'est la parole d'Audra contre la leur... jusqu'à ce qu'un privé, Danny Lee, dont l'histoire ressemble à s'y méprendre à la sienne, se décide à forcer les portes de Silver Water.


Avis :

Haylen Beck, de son vrai nom, Stuart Neville, est un auteur irlandais, qui a fait carrière dans la musique avant de devenir écrivain.
Stuart Neville écrit des polars très noirs avec comme toile de fond, sa terre natale. Je vous conseille notamment Les fantômes de Belfast (2009) qui a reçu de nombreux prix.
Avec ce pseudonyme d'Haylen Beck (inspiré de ses deux guitaristes préférés : Van Halen et Beck), il écrit des suspenses grand public, se déroulant aux Etats-Unis.

Intéressons-nous au thriller d'aujourd'hui, Silver Water, ville inventée située en Arizona.
Audra Kinney a fui avec ses deux enfants, un mari, pervers narcissique, qui l'a totalement détruite. A la suite d'un contrôle routier, elle se fait arrêter et ses enfants disparaissent... Au poste de police, quand elle demande où se trouvent ses enfants, le policier lui soutient qu'elle était seule...

S'ensuit une intrigue afin de savoir si Audra est saine d'esprit ou si elle a fait disparaître ses enfants... Son passé de toxicomane, alcoolique et de grande dépressive ne jouera pas en sa faveur face à des policiers émérites...

Silver Water est un suspense captivant, avec des personnages complexes qu'on découvre peu à peu. Une intrigue très bien ficelée avec du suspense savamment dosé et une écriture addictive.

Audra, abandonnée de tous, sera aidée tout de même par un privé, Danny Lee, qui ayant connu une expérience similaire, mettra tout en œuvre pour faire la lumière sur cette affaire.
Ce personnage, au passé trouble, amènera de l'action à ce suspense, d'autant qu'il a des motivations plus que vitales pour lui...

J'ai eu un excellent moment de lecture avec ce thriller passionnant et je vous le conseille si vous aimez le thriller. Pas gore mais avec un suspense omniprésent, Silver Water vous assure une évasion livresque de qualité.

Je remercie Babelio et les éditions Harper Collins pour ce roman :)


SILVER WATER
d'Haylen Beck
Sorti le 14 mars 2018
chez Harper Collins
Collection : Harper Collins Noir
360 pages

vendredi 23 mars 2018

LES ÉVÉNEMENTS ALÉATOIRES  
de Véronique d'Anthonay









Résumé :

John Wallace va vivre le pire drame que l'on puisse imaginer : perdre sa femme et ses deux fils dans un accident de voiture. Il va tenter de survivre, mais ses efforts seront voués à l'échec. Il va alors transformer progressivement la réalité pour qu'elle corresponde à nouveau à ses désirs. Mais peut-on jouer ainsi avec le destin ?


Avis :

Un thriller psychologique et inventif et bien machiavélique mais je reste mitigée.

L'auteure nous immerge dans la folie d'un homme qui a tout perdu et qui, au lieu de se reconstruire, va plonger encore plus profondément dans la démence...

Bien que l'histoire se suive bien et offre un côté assez addictif, j'ai eu un gros souci avec le côté crédibilité de l'histoire...
Alors oui, le titre est Les événements aléatoires et forcément, il y aura des grains de sable dans les rouages d'un plan supposément parfait...
Mais là, trop c'est trop, à chaque péripétie, je trouvais les ficelles trop grosses et en même temps, je voulais savoir la fin... totalement paradoxal!!!

Les événements aléatoires est un thriller qui a un bon potentiel mais qui n'a pas été traité correctement pour moi, et je trouve ça dommage, tant les ingrédients étaient bien là mais insérés de façon un peu fantaisiste...

Une lecture en demi-teinte donc ...

LES ÉVÉNEMENTS ALÉATOIRES
de Véronique D'Anthonay
Sorti le 15 novembre 2016
chez Rebelle Éditions
332 pages


jeudi 22 mars 2018

PATRON DU RAID - FACE AUX ATTENTATS TERRORISTES 
de Jean-Michel Fauvergue 
et Caroline de Juglart





Résumé :

« Ce livre va bien au-delà d une simple histoire de vie... C est la trace de tout ce que mon unité et moi-même avons vécu pendant quatre ans, pendant l une des périodes les plus troublées en France depuis plus de vingt ans. Je voulais témoigner. Je voulais raconter de l intérieur. Pour moi, c était une nécessité. Une façon de poursuivre ma mission et de rendre hommage à tous ceux qui font le RAID. »


La tuerie de Charlie Hebdo et la prise d otages à l Hyper Cacher porte de Vincennes en janvier 2015, les attentats du 13 novembre à Paris quelques mois plus tard, l opération de Saint-Denis, l attentat de Magnanville visant un couple de policiers en juin 2016, l attaque au camion-bélier sur la promenade des Anglais à Nice le 14 juillet, l attentat dans une église à Saint-Étienne-du-Rouvray douze jours plus tard... Jamais un chef du RAID n aura dû faire face à autant d attaques terroristes en quatre ans passés à la tête de la plus prestigieuse unité d élite de la police.


Jean-Michel Fauvergue s est confié à Caroline de Juglart, journaliste à M6. Il raconte son histoire et celle de son unité de l intérieur. Comment a-t-il mené les hommes en noir au combat pour sauver la vie des otages ? Qu a-t-il pensé au moment de donner les « Top assaut » ? Comment a-t-il réorganisé son service pour mieux lutter contre les nouvelles menaces terroristes et protéger ses concitoyens ? Dans ce livre, il partage aussi ses doutes, ses colères, ses moments de solitude et rend hommage à ses compagnons d armes et aux politiques. Sans faux-semblant, il parle volontiers de ses passions et de ses amitiés. Un témoignage rare qui participe au récit collectif de l une des périodes les plus troublées depuis 20 ans en France.


Avis :

Ce livre est un ensemble d'entretiens entre Jean-Michel Fauvergue (ancien patron du RAID entre 2013 et 2017) et Caroline de Juglart, journaliste à M6, qui ont été menés sur dix-huit mois.

Jean-Michel Fauvergue s'y livre en y expliquant sa dure mission au sein du RAID, qui fut la période la plus touchée par les attentats, la plus touchée par les polémiques et par les tensions avec le gouvernement.

On sent que l'auteur a une vraie vocation pour la carrière qu'il a embrassée et que malgré les tensions avec sa hiérarchie et les difficultés rencontrées, il a tenu bon sa barque et ses hommes pour mener à bien ses différentes missions.

Le livre nous apprend beaucoup de choses sur les attentats, côté coulisses des interventions, les tentatives de négociation avec les terroristes, les difficultés des hommes du RAID face au pouvoir et l'opinion publique...

Le livre commence par les circonstances de l'arrivée de Jean-Michel Fauvergue à la tête du RAID, puis de l'affaire Mérah, considérée comme l'année zéro, avec l'arrivée d'un tout autre genre de terroriste sur le territoire français, et cette vague d'attentats, qui a traumatisée la France en 2015.

Que penser de ce livre?
Le livre a le mérite de nous raconter les coulisses de ces hommes de l'ombre qui risquent leurs vies pour nous. On sent la passion qui anime cet homme qui a mené au mieux ses diverses missions à la tête du RAID.

Après, on n'apprend pas grand chose de nouveau quand on s'intéresse un tant soit peu à l'actualité. La guéguerre des polices et l'obstacle du pouvoir sont des choses malheureusement connues et nous savons déjà que l'image des politiques l'emportera toujours sur l'action pouvant être faite et les guerres internes des différentes brigades ralentissent ou lèsent les interventions, chacun voulant laisser sa trace de son passage... (ce qui est assez généralisé dans toutes les Directions...).

Un livre anecdotique donc mais pas désagréable à lire :)

Je remercie Babelio, Masse Critique pour l'envoi de cet ouvrage :)


PATRON DU RAID - FACE AUX ATTENTATS TERRORISTES
de Jean-Michel Fauvergue et Caroline de Juglart
Sorti le 18 octobre 2017
chez Mareuil Éditions
272 pages


mercredi 21 mars 2018

GANGA 
de Lucie Brasseur









Résumé :

Ex globe-trotter, Marc Delvingt mène une vie paisible à la tête de la Confiserie familiale. Pour éviter la faillite, ses associés l’envoient en Inde conquérir de nouveaux marchés.
Durant son absence, les épisodes mystérieux s’enchaînent :
son bras droit disparait, sa femme ne donne plus signe de vie...
Rapidement suspecté, Marc s’envole avec son père aux tréfonds de l’Asie dénouer les fils d’une enquête aussi mystérieuse que dangereuse.



Avis :

Un thriller original à la plume poétique dans une ambiance sordide.

Marc Delvingt, PDG de la confiserie familiale, doit se rendre à contrecœur en Inde pour remporter de nouveaux marchés pour l'entreprise qui se porte mal...

Arrivé là-bas, de nombreux rêves le submergent, dans lesquels il se passe des choses étranges et glauques. Peu de temps après, une brigade d'assaut débarque dans la confiserie, enlève le bras de droit de Marc et met l'entreprise sous scellés, en intimidant le reste du personnel, qui ne doivent rien divulguer sous peine de représailles...

Marc Delvingt, prévenu par son père, quitte l'Inde en urgence et rentre dans le Gers où de nombreux faits étranges l'attendent...

Mêlant l'ésotérisme, la poésie et le thriller, ce roman m'a totalement dépaysée, m'entraînant dans le Gers, à Toulouse, à Paris, en Inde et à Bali... Paysages enchanteurs camouflant la misère et l'horreur...
La plume de Lucie Brasseur est une invitation au voyage dans ce thriller original où les divinités et les esprits manipulent les esprits des vivants.

Une belle découverte :)

Je remercie l'auteure pour sa confiance renouvelée :)

GANGA
de Lucie Brasseur
Sorti le 28 juillet 2017
chez Yakabooks
280 pages


mardi 20 mars 2018

DE LA TERRE DANS LA BOUCHE
 d'Estelle Tharreau









Résumé :

Les vieux de Mont-Éloi savent pourquoi ils s'aiment ou se détestent, même si les autres l'ignorent. La seule histoire à laquelle il faut croire est celle qu'ils ont écrite au musée de la Chênaie.
Elsa refusera cette vérité lorsque sa grand-mère lui léguera une maison perdue dans la forêt, à deux pas d'un village martyr.
Guerre. Occupation. Épuration.
Quarante années ne seront jamais suffisantes pour oublier et chasser les fantômes du passé !



Avis :

Avec ce troisième roman après Orages et L'Impasse), Estelle Tharreau nous plonge dans un passé nébuleux de la seconde guerre mondiale, en particulier dans la ville de Mont-Éloi où un massacre a été perpétré...

De nos jours, Elsa hérite d'une bicoque à la mort de sa grand-mère et d'une enveloppe l'invitant à se plonger dans son passé. Arrivée à la Braconne, nom de la maison, elle va rencontrer un homme, Fred, occupant les lieux, se croyant le propriétaire...

L'arrivée d'Elsa va bouleverser la vie de la bourgade et réveiller des secrets enfouis depuis de nombreuses années...

Ce roman est un thriller prenant, les deux personnages principaux vont vite se rendre compte qu'ils connaissent bien mal leur entourage familial, meurtri par de nombreux secrets qu'ils auraient préférés laissés ensevelis...

Manipulant le lecteur tout le long du roman, l'auteure nous livre une intrigue parfaitement ficelée, cruelle et passionnante.
On apprend beaucoup de choses sur la seconde guerre mondiale qui n'étaient pas de notoriété publique. On sent que l'auteure est passionnée par son sujet et s'est extrêmement documentée et arrive à transmettre sa passion au lecteur qui va de découverte en découverte.

Un roman où la famille tient une place importante et où les secrets peuvent avoir des conséquences fâcheuses quand ils sont déterrés.

Une très bonne évasion livresque que je vous recommande vivement :)

Je remercie les Éditions Taurnada pour leur confiance :)

DE LA TERRE DANS LA BOUCHE
d'Estelle Tharreau
Sorti le 18 janvier 2018
aux Editions Taurnada
Collection: Le tourbillon des mots
260 pages