mercredi 28 mars 2018

LE MAL EN SOI 
d'Antonio Lanzetta






Résumé :

Automne 2016. Castellacio, petit bourg du Sud de l'Italie. Le cadavre d'une jeune fille est retrouvé pendu par les poignets avec du fil barbelé aux branches d'un saule. Sa tête décapitée gît entre les racines, ses yeux vitreux fixent Damiano Valente. Valente, c'est le Chacal, un écrivain à succès de « true crime », hanté par le passé et condamné à traîner sa jambe brisée. Depuis trente et un an, il traque sans relâche le meurtrier de Claudia, sa meilleure amie sauvagement assassinée au cours de l'été 1985. Aidé de son ami le commissaire De Vivo, il se lance sur les traces de celui que la presse a baptisé « l'homme du saule ».

Été 1985. Castellaccio, Flavio, jeune orphelin originaire de Turin, débarque chez son grand-père après la mort de sa mère. Rien n'est gagné d'avance avec cet homme bourru. En compagnie de ses nouveaux amis Stefano, Claudia, Damiano et du brave Jack, énorme chien au pelage noir, Flavio découvre l'insouciance, l'amour, la vie loin de Turin, dans la magnifique région du Cilento, à quelques coups de pédales de la mer et de la montagne. Et si le bonheur était à portée de main ? C'est oublier un peu vite que le mal n'est jamais loin...

Le Mal en soi, c'est le mal qui habite le tueur en série qui sévit à Castellaccio, mais c'est aussi celui qui torture les héros, c'est le destin qui frappe et c'est cette noirceur qui palpite en chacun de nous. Le Mal en soi, c'est aussi le mal qui imprègne le village de Castellaccio depuis trente et un ans, et peut-être depuis bien plus longtemps...



Avis :

Le mal en soi est un thriller percutant et addictif.
Ce roman narre l'histoire de quatre amis, qui en 1985, connurent un superbe été, plein d'insouciance et d'amitié.
Trente et un an plus tard, en 2016, un meurtre odieux fait ressurgir cet été qui marqua aussi la fin de leur innocence en leur enlevant l'un d'eux d'horrible façon... L'heure de la vengeance a sonné...

J'ai pris énormément de plaisir à lire ce thriller captivant, faisant de nombreux flashbacks en 1985, pour comprendre l'état d'esprit actuel des protagonistes et le mal qui les ronge.

L'auteur joue avec le lecteur en lui offrant de purs moments d'insouciance, de joie, d'amitié et de loyauté, puis en le confrontant à l'horreur, à la trahison, à la violence et au désespoir...

On surnomme Antonio Lanzetta, le Stephen King italien... et du Stephen King, j'en ai trouvé, sans le fantastique, mais j'ai retrouvé un peu de Ça, avec l'histoire de cette petite ville où une bande d'amis vivait dans l'insouciance jusqu'à connaître l'horreur et qui reviennent 30 ans après, en finir avec leurs démons qui leur ont pourri la vie...

La plume de l'auteur est addictive et il arrive à créer l'empathie du lecteur envers chacun de ses personnages...
Le mal en soi n'est pas seulement celui du serial killer sévissant dans la petite ville de Castellacio... Le mal est en chacun de nous, une provocation, une blessure à jamais ouverte peuvent révéler ce que nous détenons de plus sombre.

Noir, ce roman l'est et révèle un auteur sur lequel il faut désormais compter...
Une pépite à découvrir :)


Je remercie les éditions Bragelonne pour l'envoi de ce roman.

LE MAL EN SOI
d'Antonio Lanzetta
Sorti le 14 mars 2018
chez Bragelonne
Collection : Thriller
288 pages
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire