Followers

vendredi 31 janvier 2020

QUELQUE PART AVANT L'ENFER 
 de Niko Tackian









Résumé :

Anna est miraculée. Après un accident et deux semaines de coma, elle est toujours en vie. Est-ce la promesse d'un nouveau départ ? Une chance avec son fils et son mari de tout recommencer ? Mais de l'autre côté, l'espace d'une infime seconde, alors que sa vie était suspendue à un fil, elle a vu le tunnel... une lumière noire, et un homme lui promettant de la tuer... Il la poursuit encore. Pourquoi l'a-t-il choisie comme témoin de ses crimes ? Parfois, il vaut mieux ne pas revenir... Un thriller psychologique haletant qui traite avec brio le thème de la mort imminente.


Avis :

Premier livre de Niko Tackian, Quelque Part Avant l'Enfer a comme thème principal les E.M.I. (Expériences de Mort Imminente).
L'auteur s'est beaucoup renseigné sur le sujet, et, grâce à lui, j'ai pu en apprendre plus sur ce thème singulier.

Dès ce premier roman, on voit le côté bien rythmé de ces romans : des chapitres courts, percutants et efficaces qui rendent le roman très addictif.

Le style est très scénarisé, très cinématographique et entraîne très vite le lecteur dans l'enfer que vit Anna après son accident et son coma, qui l'ont totalement transformée et se sent menacée par un serial killer qui sévit dans la ville et qui lui est apparu lors de son E.M.I.

Un autre thème récurrent dans les livres de l'auteur apparaît déjà dès ce premier roman : la femme. Qu'elle soit forte, faible, victime ou manipulatrice, la femme est incontournable dans l’œuvre de Niko Tackian.

Ce premier roman est une bonne lecture où je regretterai cependant un manque de profondeur dans la psychologie des personnages et quelques petites erreurs inhérentes à un premier roman.

Quelque part avant l'enfer est un thriller psychologique de bonne facture, efficace, qui vous étonnera de page en page par ses nombreux rebondissements.

Quelque Part Avant l'Enfer est le premier roman qui a inauguré les lectures communes du blog. Nous étions une vingtaine à le lire parallèlement et toutes ont passé un bon moment avec ce livre, avec comme bémol, ceux que je vous ai relevé plus haut.
Toutes ont trouvé prometteur ce premier roman, certaines découvraient l'auteur, d'autres avaient déjà lu un ou deux titres.

Pour ma part, j'ai lu le premier et le dernier titre de l'auteur le même mois (les deux que je n'avais pas encore lu) et la progression est fulgurante, notamment sur l'épaisseur de la psychologie des personnages...

Une première lecture commune qui a tenu toutes ses promesses avec un roman ambitieux dans son sujet, plein de suspense et de personnages complexes.

A découvrir si ce n'est pas encore fait...

QUELQUE PART AVANT L'ENFER
de Niko Tackian
Sorti le 19 février 2015
chez Scrinéo
et le 08 mars 2018 en poche
chez Pocket
352 pages
4/5


GANGSTER, L'ENVERS DU DÉCOR
 de Shifrinne









Résumé :

Stéphane vit à Paris. A 28 ans , il appartient à la famille du caïd Lapaz et gère ses clubs de nuit, mais il est surtout au cœur des trafics et des décisions les plus secrètes de la famille. Machines à sous, rackets, cocaïne, le système rapporte des millions. Mais quand Assouni le Lyonnais entraine Lapaz dans le meurtre d'un rival, Stéphane comprend qu'ils sont en danger. Derrière les établissements et les trafics, il réalise alors l'envers du décor. Dans un univers où les alliances se font et se défont au rythme des meurtres, il devra survivre dans ce qui deviendra la plus sanglante guerre des clans que le milieu du grand banditisme n'aura jamais connu. Malgré l'illusion de sa toute puissance, le plus féroce des caïd peut être pris à revers par ceux qui ont été trahis.

Plongée fulgurante dans l'univers impitoyable du grand banditisme français à travers Stéphane Saliseti, caïd parisien pris pour cible par un concurrent avide d'argent et de pouvoir.



Avis :

Voilà un premier livre prometteur qui nous plonge dans le milieu du banditisme, mais de l'intérieur, en nous faisant vivre une période enflammée que vit la bande de Lapaz, via son bras droit Stéphane.
Ce jeune homme de 28 ans, gère un restaurant et un club de nuit, l'argent coule à flots et tout lui réussit. Jusqu'à ce qu'un concurrent décide d'élargir son territoire en se débarrassant des caïds en place.

Stéphane va vite se retrouver embringué dans une tourmente qui le dépasse et va vite comprendre que sa vie ne peut tenir qu'à un fil.

A partir de ce moment-là, l'auteur plonge le lecteur dans un récit d'action non stop où chaque personnage joue sa vie à tout instant.

Gangster : l'envers du décor plaira à tout lecteur amateur d'action, des films de mafia que l'on a pu voir comme les films de Scorsese ou de Léone. C'est aussi un roman qui parle d'amitiés fortes, de trahisons où le récit est jalonné de meurtres.

Un premier roman n'étant jamais parfait, il y a bien sûr quelques défauts comme quelques répétitions et une absence de la police étonnante. Juste un policier qui traîne ses guêtres de temps à autre pour poser des questions, mais aucune présence policière réelle face à tous ces meurtres...

Cependant, ce roman vous fera passer une évasion livresque trépidante qu'il ne fait pas laisser passer ...

Je remercie l'auteur de sa confiance.

GANGSTER, L'ENVERS DU DECOR
de Shifrinne
Sorti le 1er janvier 2019
en auto-édition
18 €
280 pages
4/5


vendredi 24 janvier 2020

L'ART DU MEURTRE 
de Crystel Duchamp









Résumé :

Quand le corps d'un riche collectionneur d'art est retrouvé mutilé et mis en scène comme une vanité artistique, cela ne fait aucun doute pour Audrey, lieutenant à la PJ : elle a affaire à un psychopathe. Nouvelle plume du thriller français, Chrystel Duchamp nous convie dans les milieux interlopes de Paris, à la rencontre de nos pires cauchemars...

Le corps de Franck Tardy, avocat à la retraite, est retrouvé dans son luxueux appartement du XVIe arrondissement. Il a été torturé, mutilé, puis assis à une table dressée pour un banquet. Un crime de toute beauté !

Dépêchée sur place, l'équipe de la PJ découvre que l'homme – un collectionneur – fréquentait les clubs sadomasochistes de la capitale. Et que, malgré sa fortune, il était à court de liquidités.

Quand le corps d'un autre amateur d'art – dont la mort a été soigneusement mise en scène – est retrouvé, le doute n'est pas permis : un tueur en série est à l'œuvre.



Avis :

Pour son premier roman à suspense, Crystel Duchamp mêle des crimes violents à l'art pictural.

Le personnage principal, Audrey Durand, devenue flic à la mort de son père après des études d'art, est une femme blessée qui n'accorde pas sa confiance facilement. Alcoolique, fumant du cannabis régulièrement, elle a tout de la flic borderline...
Elle est bientôt chargée de l'enquête sur la mort d'un collectionneur d'art, horriblement mutilé.

Ce meurtre va mener Audrey et son équipe dans les milieux sadomasochistes de Paris et réveiller son amour artistique car l'art semble être intimement lié à la victime ou au meurtrier.

Bientôt un second meurtre est découvert et pour Audrey, plus de doute, dans les scènes de meurtres, des courants artistiques sont reproduits, elle en parle à sa cheffe, qui bizarrement, ne souhaite pas enquêter plus loin sur cette voie.

L'auteure nous mène dans des lieux glauques et malsains et dans les travers inavouables de la bourgeoisie.

Ce roman est une véritable découverte qui m'a totalement happée du début à la fin, avec un personnage de psychopathe très original tout en apprenant plus sur l'art pictural en général.

Que ce soit sur les meurtres sadiques, transformés en véritables œuvres d'art, le corps humain, les différents courants artistiques picturaux, l'auteure s'est très bien documentée et nous livre un thriller assez trash qui s'imprègne bien dans vos rétines.

J'ai un petit bémol pour la fin que j'avais vu venir depuis longtemps mais qui était plus capillotracté que je ne l'avais imaginé, cependant ça n'enlève en rien le plaisir que j'ai eu lors de cette lecture et ai hâte de lire un second roman de cette auteure qui réussit un véritable tour de force avec ce premier roman.

Je remercie les éditions Archipel pour leur confiance.

L'ART DU MEURTRE
de Crystel Duchamp
Sorti le 16 janvier 2020
Collection : Suspense
272 pages
19€
4.5/5


samedi 18 janvier 2020

L’ANNÉE DU GEL 
d'Agathe Portail








Résumé :

 Le crime s’invite dans un château du Bordelais.

Été 2017. Après un épisode de gel qui a dévasté ses vignes, Bernard Mazet se range à l’idée de sa femme d’ouvrir des chambres d’hôtes pour sauver la propriété familiale de Haut Méac. Le château affiche complet avec la venue d’un groupe de trentenaires pour une semaine. La fantasque Olivia, Vincent, le célibataire volage, Clara, si discrète, et leurs deux couples d’amis semblent heureux de se retrouver. Mais dans la chaleur écrasante, les esprits s’échauffent et les drames personnels refont surface.
À l’aube du quatrième jour, un cadavre est découvert dans la chambre froide du château. Le major Dambérailh, chef de la brigade locale, est chargé de l’affaire. Tandis que les conflits d’intérêt émergent au sein de son équipe, sa tante Daphné, vieille fille loufoque, s’invite dans l’enquête. Il faudra exhumer bien des secrets honteux ou douloureux pour que la lumière se fasse...



Avis :

Calmann-Lévy inaugure sa nouvelle collection "Territoires" avec le premier roman de l'auteure, Agathe Portail. Une collection qui met en avant des romans, dits de terroir, je ne pourrai vous dire si ce sera toujours du polar. Ici, c'est le cas et ce fut une très bonne surprise.

Le roman commence avec la découverte d'un corps, on revient trois jours plus tôt pour connaître les différents protagonistes et essayer de deviner qui est la victime. Puis, nous rentrons de plein pied dans l'enquête , qui a, je trouve, un côté Agatha Christie avec un major de gendarmerie, Géraud Danbérailh, qui a tout d'un Hercule Poirot et une vieille tante loufoque, Daphné Dambérailh, qui fait vite penser à une Miss Marple.

Ici, on est dans le Bordelais, où tout le monde se connaît de génération en génération. La vie d'agriculteur n'étant pas florissante, les Mazet se décident à ouvrir une partie de leur demeure en chambres d'hôtes. Sept amis débarquent pour une semaine de détente, sept personnalités différentes. Le quatrième jour, l'un d'entre eux est découvert mort dans la demeure... L'enquête va tenter de révéler le coupable et le mobile, ce qui ne sera pas une mince affaire, tant les personnages cachent bien de lourds secrets...

J'ai trouvé ce premier roman très intéressant, plein de suspense et assez drôle également. Une vraie bonne surprise avec la découverte d'une nouvelle plume à suivre.

Quelques longueurs mais qui ne m'ont pas gênée car l'ensemble est bien ficelé et assez addictif. J'ai apprécié la profondeur des personnages, des principaux tout du moins.

Les personnages du major et de sa tante sont très attendrissants et on peut aisément imaginer les retrouver lors d'une future enquête...

Une nouvelle collection prometteuse et un premier roman à découvrir... 

Un bémol? Un titre et une couverture qui ne rendent pas justice au roman, je trouve, car on est loin d'imaginer le contenu et l'intérêt du roman.

Je remercie Calmann-Lévy pour leur confiance.



L’ANNÉE DU GEL
d'Agathe Portail
Sorti le 08 janvier 2020
chez Calmann-Lévy
Collection : Territoires
416 pages
19.90€
4.5/5
  

jeudi 16 janvier 2020

ON N'ENTERRE JAMAIS LE PASSE
 de Nicolas Duplessier








Résumé :

Lukas, ex-flic, enquêteur pour une compagnie d’assurances, se voit chargé de retrouver un lot de pierres précieuses extrêmement rares, des cumengéites. Le job va s’avérer mouvementé : une meute de gros bras aux méthodes plutôt radicales s'en prend aux proches du voleur supposé... parmi ceux-ci, une femme pas fatale mais presque et une charmante mais très délurée jeune fille.



Avis :

Nicolas Duplessier nous livre ici un roman policier plein d'humour et aux personnages bien décalés, avec une vision assez "oldschool" de son personnage principal.

Un ode aux séries B de la Cannon (années 80 et 90) avec de belles punchlines pleines d'humour et de l'action totalement décomplexée.

Lukas est un ex flic, reconverti en enquêteur pour une compagnie d'assurances. Il est chargé par son boss d'enquêter sur le vol de pierres précieuses. Ce qui semblait être une affaire assez classique, va vite s'avérer être très complexe dont Lukas va bien avoir du mal à s'extriquer...

On n'enterre jamais le passé fut une lecture très agréable. Mon seul bémol est un scénario quelque peu capillotracté mais j'ai beaucoup aimé le côté décalé entre les personnages de Lukas et Lily (un sacré choc des générations), l'action en roue libre, les punchlines qui m'ont fait souvent sourire et la musique qui vous livre une Playlist de choc que je vous livre en dessous...


Une lecture sans prétention qui vous fera passer une évasion livresque pleine de détente et d'humour.

Je remercie les éditions Lajouanie pour leur confiance.



ON N'ENTERRE JAMAIS LE PASSE
de Nicolas Duplessier
Sorti le 22 novembre 2019
aux éditions Lajouanie
Collection : Roman Policier mais pas que...
270 pages
18 €
4/5 

mardi 14 janvier 2020

Ve SALON DU LIVRE DE NEMOURS
- AUTOUR DU POLAR-
 LES 11 ET 12 JANVIER 2020








Le salon du polar est très important pour le monde de la littérature noire, que ce soit pour les auteurs, blogueurs ou lecteurs.
C'est le premier de l'année, celui des retrouvailles, celui qui lance les "hostilités" pour une année de salons, de prix et de rencontres privilégiées.

Le salon de Nemours a connu, cette année, sa cinquième édition et fut une réelle réussite avec plus de 1500 visiteurs.

L'affiche était plus qu'alléchante, il faut dire, avec la présence de 80 auteurs, représentant tous les genres du polar et du thriller.

Une organisation au top grâce à l'équipe des bibliothèques de la ville et des bénévoles ainsi que de la Librairie du Hérisson.

Quelques animations et conférences étaient aussi au programme dont une conférence dédiée aux serial killers français permettra d’en savoir davantage sur les criminels multirécidivistes qu’a connu notre pays ces vingt dernières années.


Et enfin un double prix : Le Coquelicot Noir et Le Coquelicot Noir Junior.
Les nominés étaient :

Coquelicot Noir Junior :

 


 Le prix a été décerné à Espions de Famille de Thierry Gaudin et Romain Ronzeau chez BD Kids Okapi


 





Coquelicot Noir :




Le prix a été décerné à Dans la brume écarlate de Nicolas Lebel
chez Marabout, collection Black Lab.






Voici quelques images de mon expérience du salon...














Mes achats




























jeudi 9 janvier 2020

MALFOSSE - 
SÉRIE AUDIO SUR AUDIBLE








Résumé :

Le 31 octobre 2019, Thomas Loreau va se rendre au village de Malfosse pour clore le dossier, 70 ans après les faits. Il profite du voyage pour résumer dans un podcast l’ensemble de l’enquête avec les points clés qui ont amenés les internautes et lui-même à une conclusion certaine. En arrivant à Malfosse, il est sur le point de résoudre l’affaire quand l’enregistrement s’arrête net...

C’est le premier épisode d’une série Audible Original, enregistrée en binaural. Franck Thilliez, Sophie Loubière, Patrick Baud, Jérôme Camut… en tout quatorze auteurs à succès de polars se sont réunis pour donner vie à ces trois enquêtes. 12 épisodes diffusés de manière hebdomadaire, qui donneront aux auditeurs de précieux indices pour deviner le dénouement des trois séries de meurtres.



Avis :

J'avais entendu parler de cette série audio mais ça restait assez nébuleux pour moi. Lorsque Babelio m'a proposé cette masse critique privilégiée, j'ai sauté sur l'occasion bien que je n'écoute jamais de livres audio.

J'ai été agréablement surprise par la qualité d'interprétation des acteurs et par l'ambiance très bien rendue.

Malfosse est un jeu d'enquêtes et la série audio est un des supports de ce vaste projet donnant des indices aux trois séries de meurtres.
Il y a le livre de Stéphane Bourgoin, sorti le 30 octobre 2019 chez Bragelonne, cette série audio composée de 12 épisodes à raison d'un épisode par semaine plus un treizième épisode un peu plus tard qui donnera les clés de l'énigme,  une séance de spiritisme sur Alexa, une application, un jeu de société et les réseaux sociaux pour pouvoir parler de ses conclusions, partielles ou non.
Le délai pour délivrer ma chronique ne m'a permis que d'écouter 10 épisodes, j'ai trouvé cela un peu frustrant et surtout compliqué de livrer une chronique sur une intrigue non terminée.

Malfosse bénéficie d'une qualité d'écriture indéniable avec de très beaux noms de la littérature noire et il est intéressant de suivre cette enquête comme un cadavre exquis avec des passages alternant avec les périodes des trois séries de meurtres et avec le XVIIe siècle où semble être la source du Mal régnant sur Malfosse.

D'épisode en épisode, le lecteur en apprend plus sur ce village où d'étranges faits arrivent tous les 70 ans, comme une malédiction.
J'ai hâte d'en savoir moi-même un peu plus et de connaître tous les mystères que me réserve encore Malfosse.

La qualité de l'interprétation et l'ambiance immersive font de cette série audio une très belle réussite que je vous recommande, même si comme moi, vous n'êtes pas familière avec la lecture audio...

Je remercie Babelio et Audible pour leur confiance et cette masse critique privilégiée.



MALFOSSE

Auteurs : 
Sophie Loubière, Élise Costa, Ingrid Desjours, Nathalie Hug, Patrick Baud, Franck Thilliez, Jérôme Camut, Laurent Scalese, Gipsy Paladini, Christian Carayon, Cédric Sire, Anne-Sophie Martin

Acteurs : 
Cyrille ARTAUX, Patrick BAUD, Nathalie BLEYNIE, Bernard BOLLET, Jean-Paul BORDES, Mathieu BUSCATTO, Pascal CASANOVA, Philippe CATOIRE, Georges CAUDRON, Frédéric CERDAL, Guy CHAPELLIER, Catherine DAVENIER, Hubert DRAC, Michel DUPUIS, Bernard GABAY, Yvan GAROUEL, Amaury GUILLEY, Jochen HÄGELE, Peter HUDSON, Odile JACQMIN, Morgan JACQMIN, Mathias KOZLOWSKI, Margaux LAPLACE, Virginie LEDIEU, Christophe LEMOINE, Charlie LENORMAND, Gilbert LEVY, Sophie LOUBIERE, Damien MARIC, Marie MARTINE, Anne ROCHANT, Philippe ROULLIER, Odile SCHMITT, Julien SIBRE, Audrey SOURDIVE, Barbara TISSIER, Vincent VIOLETTE

Sur une idée originale de Damien Maric
Support : Audible
12 épisodes + 1 épisode de conclusion
3.5/5