Followers

dimanche 31 janvier 2021

Les espionnes du Salève, tome 1 : L'envers du miroir de Mark Zellweger

 LES ESPIONNES DU SALEVE,

 TOME 1 : L'ENVERS DU MIROIR

 de Mark Zellweger





Résumé :

Le 14 juin 1940, l'armée allemande entre dans Paris et les années sombres recouvrent la France. Aussitôt, le service de renseignement suisse, le SR, s'active aux frontières. En même temps, la communauté internationale du renseignement basée à Genève depuis 1936 se mobilise sous la férule du vice-consul anglais Victor Farrell. Peu à peu des filières de passage entre la France et la Suisse romande se mettent en place, la résistance s'organise entre Genève et Lyon en concertation avec les espions installés à Genève.Hannah Leibowitz, échappée de justesse du ghetto de Lodz, arrive à Genève en juin 1940 avec son fils Avram. Elle prend la tête d'un groupe de femmes de toutes nationalités et résolument décidées à lutter contre la barbarie nazie. On les dénomme : les Espionnes du Salève. Le 1er juin 1941, Armand, jeune lycéen de Gex en zone interdite, est capturé par la Gestapo alors qu'il entre en Suisse au nord de Genève. Une certitude s'impose : on l'a dénoncé. Qui est le traître ? Les espionnes et leurs contacts mènent leur enquête. Elles seront confrontées à des collaborateurs sournois prêts à les dénoncer, à des agents allemands déterminés et agissant en Suisse sous couverture, et à des trafiquants en tout genre. Une série d'intrigues toutes aussi palpitantes nous mènent entre 1940 et 1942 dans Genève, « nid d'espions ».


Avis :

Premier tome de la trilogie : Les espionnes du Salève, L'envers du miroir est très introductif. L'action se passe entre 1940 et 1941 et on apprend que la réputation de neutralité de la Suisse est clairement erronée. En effet, en Suisse et particulièrement à Genève, les services de renseignements tournaient à plein régime et pouvaient venir en aide aux armées des pays alliés et à la Résistance. Un réseau d'espionnage, et même de contre-espionnage, sévissait alors. Bon nombre d'actions furent menées afin d'obtenir des renseignements ou d'aider des familles juives à passer la frontière ou à sauver des résistants des mains de la Gestapo au péril de leur propre vie. 

Lorsque Hannah Leibowitz arriva à Genève, elle proposa de participer à l'action de la Résistance, idée qui séduisit d'autres femmes. Bientôt ce groupe de femmes fut appelé Les espionnes de Salève (montagne surplombant Genève) et, conscientes du danger de leurs missions, risquèrent leur vie en faisant des allers-retours Paris-Genève afin de récolter des informations vitales auprès d'officiers de la Gestapo, quitte à donner de leurs personnes.


Mark Zellweger nous abreuve dès le début de faits historiques, d'informations techniques et d'une multitude de noms fictifs ou réels. J'ai eu beaucoup de mal à appréhender le roman où je glanais des informations ici et là. Au fil du roman, j'ai réussi à remettre les éléments en place mais la mise en place prend beaucoup de temps dans ce roman et comme je suis loin d'être une experte en histoire, j'ai vite été perdue...


Au final, j'ai apprécié ma lecture qui a mis les espionnes de Salève en place et qui développeront, je pense, leurs actions dans les deux autres tomes. Ici, on nous a surtout exposé les rouages des services de renseignement et les principes de la Résistance et de l'espionnage et une multitude de noms dont je n'ai retenu que ceux qui ont commis des actions notables dans ce tome...


Une lecture très intéressante, bien rythmée par des chapitres courts, je lirai avec plaisir la suite qui gagnera en fluidité maintenant que les bases sont posées. L'auteur nous entraîne dans un pan historique peu connu de la Seconde Guerre Mondiale, de façon captivante.


Je remercie les éditions Eaux Troubles pour leur confiance.



Les espionnes de Salève, tome 1 : L'envers du Miroir
de Mark Zellweger
Sorti le 15 août 2019
chez Eaux Troubles Editions 
480 pages
9 €
4/5

Aucun commentaire:

Publier un commentaire