Followers

dimanche 28 avril 2019

L'HEURE DES FOUS 
de Nicolas Lebel









Résumé :

Une plongée dans l'univers des SDF. Paris : un SDF est poignardé à mort sur une voie ferrée de la gare de Lyon. « Vous me réglez ça. Rapide et propre, qu'on n'y passe pas Noël », ordonne le commissaire au capitaine Mehrlicht et à son équipe : le lieutenant Dossantos, exalté du code pénal et du bon droit, le lieutenant Sophie Latour qui panique dans les flash mobs, et le lieutenant stagiaire Ménard, souffre-douleur du capitaine à tête de grenouille, amateur de sudoku et de répliques d'Audiard... Mais ce qui s'annonçait comme un simple règlement de comptes entre SDF se complique quand le cadavre révèle son identité. L'affaire va entraîner le groupe d'enquêteurs dans les méandres de la Jungle, campement de fortune au cœur du bois de Vincennes, dans le dédale de l'illustre Sorbonne, jusqu'aux arrière-cours des troquets parisiens, pour s'achever en une course contre la montre dans les rues de la capitale. Il leur faut à tout prix empêcher que ne sonne l'heure des fous...


Avis :

Rencontre avec le capitaine Mehrlicht et son équipe. Nicolas Lebel nous offre une équipe charismatique avec chacun ses failles et ses forces qui se complète parfaitement.

J'ai beaucoup aimé le capitaine Mehrlicht, personnage en apparence imbuvable mais profondément humain et protecteur envers ses ouailles. Flic old-school, ses expressions d'une autre époque vont à l'encontre de la modernité de son équipe. Un peu macho avec les femmes, un peu tyrannique avec ses stagiaires et très protecteur avec Dossantos, son contraire physiquement mais avec qui il partage de nombreuses valeurs.
Sophie Latour, Daniel Dossantos et François Ménard, bien qu'aux antipodes vont compléter harmonieusement l'équipe de Mehrlicht et faire des merveilles sur le terrain.

Ici, nous entrons dans le milieu des SDF, ces laisser pour compte invisibles qui n'intéressent plus la société active. L'auteur nous précise que ces hommes et femmes de la rue ne sont pas arrivés là par fainéantise ou faiblesse: la plupart d'entre eux avait une profession ou une famille, voire les deux et ce sont les aléas de la vie qui les ont menés dans cette situation et ne méritent nullement le mépris dont ils font l'objet.

En plus de cette étude sociologique des SDF, Nicolas Lebel nous plonge dans l'histoire avec un fait historique s'étant déroulé sous Napoléon III que je ne connaissais pas du tout (le fait, pas Napoléon III, je suis blonde mais quand même^^) et nous entraîne dans une intrigue insoupçonnée mêlant l'Histoire et Victor Hugo et une révolte de SDF.

J'ai beaucoup aimé cette première incursion dans le monde de Mehrlicht qui, grâce à la plume très documentée de l'auteur, m'a fait passé une excellente évasion livresque très instructive et passionnante.

Un livre bien sombre avec des personnages attachants, une première incursion très réussie de l'auteur dans le polar. 
 
 

L'HEURE DES FOUS
de Nicolas Lebel
Sorti le 30 janvier 2013
chez Marabout
384 pages
4/5

Aucun commentaire:

Publier un commentaire