Followers

lundi 1 avril 2019

INTERVIEW 
D'OLIVIER NOREK



BIBLIOGRAPHIE
CODE 93 (2013)
TERRITOIRES (2014)
SURTENSIONS (2016)
ENTRE DEUX MONDES (2017)
SURFACE (2019)








Q1.: Bonjour Olivier, la première fois que je t'ai rencontré, je t'ai menacé de mort, la deuxième fois, je t'ai mis la honte sans le vouloir et la dernière fois, tu m'as traité de dingue et de saloperie... Je voulais donc te remercier d'avoir accepté mon interview et en savoir plus sur ce penchant masochiste…
Je préfère une relation franche et honnête faite de menaces et d'insultes que l'hypocrisie d'un "j'adoooooooooore", le pendant insupportable du "Amaaaaaaazing" américain… mais n'en abuses pas tout de même et arrêtes les menaces parce que j'ai toujours un flingue… 

Ndlb : et moi une batte 😜

Q.2.: Que peux-tu nous révéler sur ton prochain roman et sur Noémie Chastain, ton nouveau personnage principal ?

C'est d'abord un polar, vraiment. Un retour aux sources de l'enquête et de mes racines. L'histoire d'une flic défigurée lors d'une intervention risquée et qui se retrouve mutée dans le plus petit commissariat de France. Une affaire vieille de 25 ans pour laquelle il n'existe plus de traces ou indices… et qui va la forcer à aller trouver les réponses dans la mémoire des gens. Tout ce que mon héroïne au visage abimé ne voulait pas : s'ouvrir aux autres pour les faire parler. Il y a aussi un chien cassé, un robot sous marin, un joli plongeur… et tant d'autres choses...

Q3.: Tu t'investis pleinement à chaque roman, n'hésitant pas à entrer en immersion dans les ambiances de tes romans, notamment pour Entre deux mondes, afin d'offrir le plus de réalisme à tes lecteurs. Qu'est-ce qui t'anime le plus dans cette démarche ?

La recherche du mot vrai. Du juste dosage de l'empathie. Voir, écouter, sentir, toucher, pour restituer au mieux au lecteur. De plus, en voulant aborder des sujets sensibles comme la Jungle de Calais, les banlieues du 93 ou une femme blessée, je ne peux pas me permettre d'approximation. Pour créer Noémie, ma flic défigurée, j'ai passé beaucoup de temps avec des victimes aux blessures identiques, des urgentistes, des docteurs, un psy… plus je sais, mieux je sais résumer et en dire moins, juste l'essentiel. 


Q4.: Carte blanche...
Je vais te faire porter la double casquette pour celle-ci... Intervieweur-Interviewé.
Quelle est la question que tu aimerais qu'on te pose et qui n'est jamais posé ?
Merci d'y répondre, je te laisse 5 mn, je vais fumer une clope…

Je ne fume plus. Enfin, j'aimerais… je fais des efforts. Sinon, j'aime toutes les questions qui me permettent de parler des copains auteurs de polars… Lebel, Tackian, Favan, Mitchelli, Saussey, Thilliez, Minier, Abel, Mayeras, Camut, Hug, Sire, Gilberti, Louison, Cerniac, Loubière, Thierry, Naudin, Bizien,
Bussi, Giebel, Lœvenbruck, Astier, Bakowski, Beuglet, Colette, Delzongle, Fernandez, Lecorre, Manook, Manzor et Sylvain…… et j'en passe tellement... autant d'auteurs, autant d'univers, autant de styles… quelle richesse ! Vive le polar français… enfin, Franco-belge. 


Q.5: Je sais que tu as une grande passion pour Batman. Aimerais- tu scénariser une de ces aventures?

Mes rêves : refaire les Oiseaux de Daphné Du Maurier, refaire un Fantômas, écrire un James Bond et un Batman. L'important c'est de viser haut. (trop ?).


Q6.: Un grand merci, Olivier, pour t'être plié au jeu de l'interview. Pour conclure , un mot de la fin? Des projets?
Des projets… tellement… surtout de la télé et du cinéma. Je me laisse un peu de temps avec mon nouveau roman, Surface, pour le voir grandir… et j'occupe donc mon temps à imaginer des histoires pour l'écran. Du polar, bien sûr, mais aussi de l'historique, du fantastique et même de l'humour. Comme pour la bouffe (ma mère disait que j'étais une poubelle de table), je ne m'interdis rien, j'essaie tout !
 


Merci beaucoup Olivier pour ta sincérité et ta disponibilité.
Je rappelle que Surface sera dans toutes les librairies le 04 avril 2019 et je souhaite énormément de succès à ton nouveau bébé. 

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire