Followers

vendredi 11 octobre 2019

JE NE T'OUBLIE PAS 
de Sébastien Didier









Résumé :
 
Bellevue Park. Ses villas d'architecte, ses espaces verts, ses prestations luxueuses... Pour Marc Vasseur, c'était un rêve. Mais lorsque sa femme disparaît en ne laissant qu'un simple SMS pour toute explication, le rêve tourne au cauchemar.
Les autorités ne tardent pas à classer l'affaire. Un abandon de domicile conjugal comme il s'en produit des milliers chaque année. Mais Marc en est sûr, Sandra ne les aurait jamais quittés ainsi, lui et leur fille Lisa.
Trois mois plus tard, alors que tout espoir semble s'être évanoui, il reçoit une photo qui va bouleverser toutes ses certitudes.
Celle d'une jeune fille, une inconnue, qui arbore un médaillon.
Ce bijou, Marc en est persuadé, c'est celui de Sandra. Celui qu'elle ne quittait jamais.



Avis :
 
Le thème de la disparition n'est pas nouveau mais l'auteur arrive à insuffler du renouveau avec ce thriller psychologique qui prend une tournure inattendue.
 
Ce thriller fait de suite ressentir de l'empathie pour Marc et sa souffrance sur la disparition de sa femme, ses doutes et ses découvertes. Très addictif, on bascule dans le glauque et le tragique de page en page, le tout avec une plume maîtrisée, happant le lecteur pour une lecture d'une traite.
 
L'intrigue est très bien ficelée, avec beaucoup d'action et des chapitres courts rythmant nerveusement le récit.
 
Les personnages sont intéressants, notamment celui du père, Robert.
Cependant, j'ai ressenti quelques longueurs par moment (au niveau des descriptions notamment), malgré que le suspense du livre soit haletant et tienne le lecteur en haleine jusqu'au bout.

Un premier roman prometteur avec un nouvel auteur à suivre, perfectible bien sûr mais qui offre une intrigue de très bon niveau.

Une excellente surprise que je vous recommande car vous serez bien happés par l'intrigue du début à la fin.

Je remercie Hugo Romans pour leur confiance.

JE NE T'OUBLIE PAS 
de Sébastien Didier
Sorti le 22 mai 2019
chez Hugo Poche
599 pages
4/5


Aucun commentaire:

Publier un commentaire