Followers

dimanche 21 juillet 2019

LES MUTILÉ
de Gwenn Aël









Résumé :

Gabriel a quitté la SR de Paris. À 35 ans seulement, ce jeune capitaine de gendarmerie vient s’enterrer à Laval, une petite commune du Tarn.

Homicides de volailles, bagarres de pochtrons, ça lui convient !

Mais c’est sans compter sur un meurtre d’une rare violence qui vient briser la sérénité de la commune si paisible d’ordinaire. Un homme est retrouvé dans les bois, le crâne pulvérisé. Plongé dans une affaire criminelle complexe, Gabriel voit dans le même temps son propre passé le rattraper. Celui auquel il voulait échapper est revenu. Celui qui ne trouve pas le repos...

Persécuté par sa propre histoire, le capitaine doit en outre faire face à un tueur hors norme et plus l’enquête progresse, plus l’individu qu’il recherche dévoile un profil inquiétant ; un être consumé par la rage, empli de noirceur.

Mais n’est-il pas les ténèbres, tout simplement ?



Avis :

Après avoir découvert la plume de Gwenn Aël, l'été dernier, avec Ahriman, j'étais heureuse de voir que l'auteure se lançait dans le thriller (certes avec encore un peu de fantastique, mais un vrai thriller cependant).

On y fait la connaissance de Gabriel, un flic qui a quitté Paris, après une affaire qui l'a démoli et qui est venu s'installer à Laval, histoire de continuer plus tranquillement sa carrière...

Malheureusement, le repos sera de courte durée puisque Laval va être secouée par un meurtre violent, qui n'est pas sans rappeler un meurtre similaire, survenu une quinzaine d'années auparavant.
Le jeune capitaine va tout faire pour élucider cette affaire, quitte à être rattrapé par ses propres démons.

Les mutilés est un thriller teinté de fantastique qui est surtout un thriller d'ambiance, ambiance magnifiquement rendue.
Un policier aux méthodes assez particulières qui ne reculera devant rien pour mettre un bon coup de pied dans la fourmilière, bien que sa hiérarchie et les puissants locaux lui mettent des bâtons dans les roues.

J'ai beaucoup aimé ce roman pour la violence graphique de ses meurtres qui ne m'ont posé aucun problème à imaginer et qui du coup, m'ont très vite mise dans l'ambiance.
De plus, cette ambiance est telle que la situation devient vite anxiogène.
Le fait d'avoir déplacé le décor en Province donne un petit côté western au roman : le justicier étranger, sur lequel on n'a pas de prises, face à la communauté régie par les puissants, tenant les habitants par diverses emprises sur eux.

Le lien amour filial : parents-enfants, est un thème prépondérant du roman, développant la psychologie de divers personnages et j'ai beaucoup aimé ce thème qui fut pour moi très intéressant.

Enfin, un autre thème très important de ce roman est la folie résultant d'une certaine solitude ou d'un rejet, autre sujet que j'ai trouvé captivant.

Comme vous pouvez aisément le deviner, Les Mutilés fut une très bonne lecture pour moi, j'avais l'impression parfois que l'auteure tournait un peu trop autour du pot, mais au vu des divers rebondissements, j'ai finalement trouvé que c'était justifié :)

Je remercie Évidence Éditions pour leur confiance.

Une évasion livresque captivante et frissonnante.

LES MUTILÉS
de Gwenn Aël
Sorti le 10 juillet 2019 en numérique
chez Évidence Éditions
Collection Clair-Obscur
Sortie en broché en novembre
536 pages
4.5/5


Aucun commentaire:

Publier un commentaire