Followers

vendredi 7 février 2020

LA MÉTAMORPHOSE : 
LE MONDE SELON COBUS, LIVRE III
 de Pascal Martin









Résumé :

Cobus, ancien trader cousu d or clochardisé après un séjour à Fleury-Mérogis, est sur le point de sortir de la galère après avoir transformé le squat dans lequel il vit en une entreprise de fast-food haut de gamme, Le Monde de Juju, cuisine labellisée tradition française. Afin d être à l abri de la convoitise d un groupe de promoteurs véreux qui s est acheté les services d un caïd sanguinaire, d un fasciste patenté et d'un flic ripou, Cobus souhaite que la mairie préempte le bâtiment qui abrite son petit business. Mais un soir, le squat est ravagé par un incendie criminel dans lequel la vieille cuisinière qui était à la fois l âme et la cheville ouvrière du Monde de Juju trouve la mort. Cobus, écœuré, est sur le point de renoncer lorsque Madu, son jeune associé malien de quinze ans, est à son tour victime d une violente agression. Alors que rien ne le prédisposait à ce genre d exploit, Cobus va, en une seule nuit, bouleverser la donne et combattre le mal par le mal ... Mais va-t-il pour autant gagner la partie ?


Avis :

Ce roman est le troisième tome du Monde selon Cobus, après Du danger de perdre patience en faisant son plein d'essence et Bienvenue dans le Bronx, mais se suit aisément de façon indépendante grâce aux rappels de la quatrième de couverture et des rappels qui jalonnent le roman. Aucun souci de ce côté là donc sauf une envie de lire les précédents pour avoir plus de Cobus, un personnage bien caractérisé et qui fait plaisir à suivre...

Suite à un incendie dans le squat où il a son business, Cobus perd non seulement son gagne-pain, mais aussi sa cuisinière et amie et un habitant du squat, artiste.
Cherchant à rétablir le business, son associé va se retrouver violemment agressé à son tour et pousser Cobus dans ses derniers retranchements...

J'ai retrouvé avec plaisir la plume de Pascal Martin que j'avais découvert avec L'affaire Perceval (ici), résolument moderne, fluide avec un côté corrosif, qui n'est pas pour me déplaire.
Pas de déception, ici, Cobus, est un personnage avec ses travers, son grain de folie, ses règles.
Les gangsters ne sont pas ici les plus à craindre mais les ripoux qui les couvrent.

J'ai aimé le personnage de Cobus, qui de trader sans âme, se démène pour les personnes oubliées, celles qu'on ne préfère pas voir, qui vivent dans des squats.
Cette "famille" qu'il s'est formé et à laquelle il est totalement dévoué. Bien que Cobus ne soit pas irréprochable, ces personnes peuvent compter sur lui en toute occasion.
Il ira jusqu'au bout, quitte à se perdre lui-même...

Magouilles, trahisons, violence et action vont vite devenir le quotidien inéluctable de Cobus et de sa clique.

Les personnages secondaires sont tout aussi intéressants, notamment Madu et Elvis.

Je remercie les éditions Jigal pour cette découverte et leur confiance.

LA MÉTAMORPHOSE : LE MONDE SELON COBUS, LIVRE III
de Pascal Martin
Sorti le 17 septembre 2019
chez Jigal
216 pages
18€
4/5


Aucun commentaire:

Publier un commentaire