Followers

vendredi 22 février 2019

LA MAISON DES PENDUS 
de Jean-Paul Nozière








Résumé :

Tonio qui partait braconner avec son chien autour du golf dans lequel il est jardinier, ne s’attendait pas à trouver le cadavre de Victor Sanga. Son chef s’est suicidé, en tuant par la même occasion Dakar, son chien. Qui était Victor, celui qu’ils appelaient le « nègre » ? Pourquoi Marcus et Lucie vivaient avec lui ? Marie, Joseph, Maxime et Tony, des personnes limite asociales. Tout ce petit monde vit dans le golf du Val-des-Sources, chacun détestant l’autre… Jusqu’où sont-ils capables d’aller par cupidité ?



Avis :

L'auteur nous livre avec ce roman noir une véritable chronique de la haine ordinaire.
Tous les personnages du golf du Val- des -Sources se vouent une haine tangible.
L'envie, la jalousie, la cupidité... tout cela va mener à un drame étonnant.

Tout débute avec la mort de Victor Sanga, chef des jardiniers au golf du Val-des-Sources, et de son chien.
Homme énigmatique et plein de ressources, il vivait avec deux employés du golf : Marcus et Lucie.
Cet étonnant trio avait réveillé la jalousie de quatre employés : Joseph, Tony, Maxime et Marie, pauvres hères cupides et mesquins, qui envient un certain train de vie qu'affiche leur chef, Victor Sanga, bien au-delà du salaire qu'il a.

De cette cupidité va naître un imbroglio où chacun pense mériter sa part du gâteau, où chacun semble avoir des choses à se reprocher, où chacun est un coupable imaginable...

Ce roman noir fut une bonne lecture bien que tous les personnages étaient antipathiques au possible. Pour comprendre comment Victor est mort, on va devoir se pencher sur le passé de tous les personnages.
On pourrait séparer le moment en deux parties: la première, une sorte de huis clos où comme dans une pièce de vaudeville, les personnages se croisent, s'aiment et se détestent. La deuxième partie est plus une chasse au trésor avec un road trip très intéressant, nous dévoilant encore plus sur la psychologie des personnages.

J'ai apprécié cette lecture bien que l'écriture était un peu trop classique pour moi et que l'ensemble manquait de modernité. Il y avait un côté intemporel dans le style qui m'a interrogé plusieurs fois sur la période à laquelle se déroulait le récit. Quelques indices m'ont bien renseigné sur le fait que ça se passait bien de nos jours mais ça aurait pu se passer dans les années 60 par exemple...

Un roman noir avec tous les codes du genre avec des personnages cupides et désœuvrés, une femme fatale, un trésor caché et une ou deux bonnes âmes perdues. Un roman noir old school pour les amateurs du genre :)

Une curiosité à découvrir ;)

Je remercie French Pulp Éditions pour leur confiance :)
 
 
 

LA MAISON DES PENDUS
de Jean-Paul Nozière
Sorti le 13 septembre 2018
chez French Pulp Editions
Collection : Polar
416 pages
3/5 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire