Followers

jeudi 25 juin 2020

Et la mort se lèvera de Jacques-Olivier Bosco

ET LA MORT SE LÈVERA
de Jacques-Olivier Bosco





Résumé :

Chez les Ranzotti, il y a l'argent qui coule à flot, les voitures de luxe, la drogue et les flingues mais aussi l'honneur, la fierté, la vendetta, tous ces trucs qu'on croirait tout droit sortis d'un film américain. Aussi quand le Calabrais décide de venger sa fille Maria - morte d'une overdose - et de faire le ménage parmi les dealers locaux, personne ne semble s'en émouvoir... Dans la Famille, pour préserver l'avenir, on nettoie le passé, c'est la règle ! Mais il y a cette bavure, cette tragique méprise, cet horrible grain de sable. Et c'est alors qu'il ressuscite... l'homme aux yeux d'acier, celui qui a dormi dans le lit du diable, celui qu'on appelle le Maudit...




Avis :

Pour la lecture commune de juin du blog, j'avais choisi le premier roman d'un de mes auteurs chouchous que je n'avais pas encore lu (il ne m'en reste plus qu'un maintenant^^). Apprécié par l'ensemble des lecteurs, je vous en dis plus et dommage pour ceux qui n'ont pas participé, vous êtes passés à côté d'une très bonne lecture ;)

Cette lecture m'a beaucoup impressionnée pour un premier roman, par la plume de l'auteure déjà, qui est très visuelle, très cinématographique et fluide.

Nous suivons dans ce livre en deux parties la famille Ranzotti, une famille d'influence à qui tout réussit et où l'argent coule à flot. Le "Parrain" engage la famille dans une vendetta sanglante et sans concession lorsque sa fille, Maria, est retrouvée morte d'une overdose, un business auquel la famille ne touche pas...
Dans sa soif de vengeance, une bavure va être commise et lâcher sur eux Le Maudit, un tueur, à la retraite, qui va faire couler le sang dans les rues niçoises...

Si dans la première partie, j'avais l'impression d'être dans un Tarantino, avec chaque chapitre-saynète, la deuxième partie m'a plongé dans un Scorsese, pour rester dans les références cinématographiques.

Ce roman est un condensé d'action, très 70-80, où l'honneur, la fierté, la famille et l'amitié sont des valeurs incontournables.

Cruel, cru et violent, Et la mort se lèvera n'en oublie pas d'être humain et bien que ennemis, Lucas et Franco se ressemblent beaucoup, ce qui rend leur face à face percutant.

Si le thème du roman n'est pas original, la plume de l'auteur, avec ce premier bébé, se démarque déjà.

Du concentré de roman noir avec fric, drogue, gangsters, femmes fatales, honneur et trahison, du bon, du vrai.

Jacques-Olivier Bosco est un vrai auteur de polars qui vous fait vivre des émotions.

ET LA MORT SE LÈVERA
de Jacques-Olivier Bosco
Sorti le 17 février 2010
chez Jigal Polar
280 pages
17.24€ (broché)
9.50€ (poche)
4.5/5

Aucun commentaire:

Publier un commentaire