jeudi 22 février 2018

RESTE AUSSI LONGTEMPS
 QUE TU VOUDRAS 
de Mélanie Taquet







 

***** SORTIE AUJOURD'HUI, 22 FÉVRIER 2018 *****


Résumé :

Nina a quitté Paris sur un coup de tête pour venir s'installer dans ce bed & breakfast du centre de Florence, tenu par son amie de toujours, Hannah. Mais les retrouvailles des deux femmes ne sont pas à la hauteur de leurs espérances : Hannah est aux prises avec sa sorcière de belle-mère et ses problèmes de couple ; quant à Nina, elle refuse d'expliquer les raisons de sa venue et semble fuir la réalité, préférant se laisser distraire par les délices florentins au bras de Marco, un Napolitain pensionnaire du bed & breakfast. Pourquoi Nina a-t-elle quitté la France aussi subitement ? Quels secrets tente-t-elle de dissimuler ? Sous le soleil de Florence, les parts d'ombre et de lumière de chacun se révèlent tour à tour.




Avis :


On s'attend à du léger avec une chick-lit mais c'est un roman plus profond que nous livre Mélanie Taquet avec ce roman chorale. Les moments légers côtoient des moments poignants. Chaque personnage a sa part d'ombre et son lot de peines et apprend à vivre avec en les dissimulant aux autres sous une apparence de légèreté.

Nina débarque sur un coup de tête chez son amie de fac, Hannah, qu'elle n'a pas vu depuis trois ans. L'euphorie des retrouvailles fait vite place à la méfiance, puis à l'inimitié face au secret de Nina, qui fera des rencontres dans cette ville inconnue, l'aidant à arrêter de fuir ...

Une jolie histoire, pleine de sentiments divers : rires, larmes, colère, ... qui font de ce roman contemporain une jolie découverte pleine de fraîcheur et en même temps qui fait réfléchir avec des personnages féminins complexes et une écriture fluide nous entraînant dans les jolies rues de Florence qu'on imagine aisément.



Ne jugeons pas ce que nous ne pouvons pas comprendre pourrait être la morale de cette histoire...


RESTE AUSSI LONGTEMPS QUE TU VOUDRAS
de Mélanie Taquet
Sortie : 22 février 2018
aux Éditions Eyrolles
363 pages

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire