mardi 30 mai 2017

LA LUMIÈRE DU MAL : PREMIER EPISODE 
de Nathane Weils



Résumé :
La vie d'une femme n'est jamais facile, il faut se battre à chaque instant.
Au moment où Elena voit les piliers de sa vie tomber en lambeaux et que sa grand mère fait un malaise, elle décide de l'accompagner dans ses derniers instants, de réaliser un de ses souhaits, revenir dans sa petite ville de naissance, Pinérolo. Accompagnée de sa fille Lisa et de Kévin, un voisin , entre disparitions, violence et prostitution, la jeune femme n'aurait jamais imaginé que ce voyage serait la première marche qui chamboulerait sa vie.

Avis : 
Ce premier épisode de ce roman est prometteur. Nous y suivons deux intrigues, apparemment distinctes, qui finissent par se rejoindre.
L'une de ces intrigues concerne Elena, femme d'une trentaine d'années, qui voit son mariage partir en lambeaux, qui connaît quelques revers avec son adolescente , quelque peu rebelle. Un jour, elle apprend que sa grand-mère, qui l'a élevée, n'en a plus pour très longtemps. Elle quitte tout avec sa fille, Lisa, et Kévin, un voisin en perdition, pour satisfaire le dernier souhait de sa grand-mère. Le ton de cette intrigue est orienté drame familial. Les personnages sont touchants.
La deuxième intrigue concerne un peintre avec son disciple, qui sont enlevés et violentés par des hommes à la solde du prêtre de la bourgade. Ce prêtre est en quête d'un précieux dessin et ne recule devant rien pour l'obtenir. Cette intrigue est beaucoup plus sombre et violente. Elle semble issue d'un autre temps, tant les lieux et violences sont archaïques. 
Episode court, 75 pages, la fin de cet opus laisse présager un deuxième épisode, riche en actions et rebondissements.
Ce roman est disponible en version numérique sur Amazon, à tout petit prix : 0.99€ et une partie des bénéfices sera envoyée pour des œuvres caritatives pour aider les gens en difficulté .
 La qualité des intrigues et le style fluide de l'auteur sont deux atouts majeurs pour cet épisode introductif qui laisse augurer une très belle suite. A suivre  ...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire