Followers

mardi 22 janvier 2019

POINT MANGAS ET BD








BRINDILLE :

Une de mes dernières découvertes BD avec ce sublime album Brindille - Tome 1 : Les Chasseurs d'Ombre, sorti chez Vent d'Ouest le 25/04/2018 (la suite et fin est prévue en mars 2019) avec Frédéric Brémaud au scénario et Federico Bertolucci au dessin.
Résumé :
Une jeune femme se réveille dans un village du petit peuple. Elle ne se souvient de rien, ni de son nom, ni de comment elle est arrivée ici. Alors qu’elle tente de retrouver la mémoire et découvre les habitants de ce monde, elle s’éveille peu à peu à des pouvoirs qu’elle ne contrôle pas. Est-elle une fée ? Une jeune fille ordinaire ? Une sorcière ? Les réponses à toutes ces questions se situent sans doute dans cette mystérieuse forêt qui entoure le village. Trouvera-t-elle le courage de se rendre là où personne n’a le droit d’aller ?
Avis:
Les auteurs nous plongent dans une aventure féérique où nous suivons le parcours initiatique d’une jeune héroïne dans sa quête d’identité. Le premier volume d’un diptyque onirique et voilé de mystère, au dessin magistral.
Une superbe alchimie opère entre le magnifique dessin et l'histoire sombre et intrigante juste comme il faut.
A noter le cahier de croquis en fin d'album pour prolonger le plaisir.


LE MAÎTRE DES LIVRES :  
Grâce à ma médiathèque, je viens de commencer cette série de 15 tomes d'Umiharu Shinohara, éditée en France par Komikku Éditions depuis 2014 (Au Japon, la parution a commencé en 2011)
Résumé
Dans Le Maître des livres, Umiharu Shinohara nous amène à la bibliothèque pour enfant « La rose trémière ». Dans celle-ci on rencontre Mikoshiba, un bibliothécaire connu pour son fort caractère et son goût immodéré pour les livres jeunesse. De nombreuses personnes, adultes ou enfants, viennent lui demander conseil. Tel un « sommelier des livres », Mikoshiba trouve toujours le bon livre qu’il faut au bon moment. Au fil des rencontres et des histoires, on s’aperçoit que cet homme d’apparence si dure, excelle non seulement dans son métier mais se révèle également extrêmement charmant.
Avis :
Beaucoup d'humour mais aussi beaucoup de culture dans ce manga qui nous parle des fleurons de la littérature jeunesse en la liant à la personnalité des lecteurs que l'on trouve dans ce manga et qui vont les inspirer pour régler leurs soucis dans leur quotidien.
Contrairement aux apparences, c'est un manga adulte, enrichissant et passionnant, qui porte beaucoup plus loin que le simple divertissement. Avec son approche sensible, ses personnages attachants, sa narration et ses dessins faciles d’accès, ce récit a tout pour plaire. Bien loin des clichés du manga, cette histoire vous donnera à coup sûr envie de lire ou relire un des chefs-d’œuvre de la littérature jeunesse mondiale.


CAGE OF EDEN : 
Je vais vous parler d'une série de mangas que j'ai terminée dernièrement...
CAGE OF EDEN de Yamada Yoshinobu
Cette série est un shonen (mangas pour adolescents, en particulier garçons) en 21 tomes. Il a été publié au Japon entre 2009 et 2013. En France, le manga a été publié chez Soleil Productions entre 2013 et 2017.
Synopsis :
195 élèves du collège Meikyô rentrent d’un voyage scolaire passé à Guam. Ils prennent l’avion no 23072307 en direction du Japon mais se retrouvent confrontés à de violentes secousses. L’avion effectue un atterrissage d’urgence sur une île inconnue.
Akira Sengoku, héros de l’histoire, se réveille après l'accident dans une jungle peuplée d’animaux qui ne devraient plus exister depuis des millions d’années, sur une île ne figurant sur aucune carte. À la recherche de la vérité et de ses amis, Akira doit se battre pour survivre dans ce jardin d’Éden monstrueux.
Tout au long des 21 tomes, les personnages vont rencontrer des obstacles qui s'avèreront pour certains mortels.
Une saga qui rappelle la série TV Lost sur beaucoup d'aspects, un manga d'aventures très intéressant  



ALICE IN BORDERLAND :
Toujours grâce à ma médiathèque, j'ai pu découvrir dans son intégralité le manga Alice in Borderland.
Cette série de 18 tomes est un Shonen de Haro Asô et est sorti chez Delcourt en France entre 2013 et 2017.
Genre : Fantastique, Suspense.
Résumé :
Ryôhei Alice, élève au lycée, est un raté et n'apprécie pas le monde dans lequel il vit. Avec ses amis Daikichi Karube et Chôta Segawa, ils s'imaginent vivre dans un monde post-apocalyptique pour échapper à la société actuelle. Un soir, en attendant le premier train, ils assistent à un feu d'artifice et se retrouvent transportés dans le monde parallèle de Borderland. En explorant ce monde différent qu'ils espéraient tant, ils se retrouvent coincés dans un jeu cruel. Et ils sont contraints d'y participer afin de pouvoir rester en vie...
Avis :
On peut parler des couvertures déjà?
Totalement psychédéliques, une sorte de trip sous acide qui nous lie à l'univers de Lewis Carroll.
Détournant les codes du roman de Lewis Carroll, l'auteur nous livre une œuvre façon Battle Royale, Doubt, King's Game et autres « jeux de la mort » (y compris Saw, Hunger Game...) qui va littéralement vous couper le souffle ! Mais Alice in Borderland se distingue des autres séries du genre par le supplément d'âme que son auteur lui insulfe. Au delà du sadisme psychologique et de la violence de la mise en scène, Haro Asô nous prend aux tripes, et risque même de faire pleurer plus d'un lecteur. Car chacun de ses personnages, tout comme n'importe quel être humain, est avant tout en quête de lui-même, et du sens profond de son existence.
Un must dans le genre à découvrir


DOUBT :
Doubt de Yoshiki Tonogai est une série en 4 tomes qui a été publiée en France chez Ki-Oon entre 2009 et 2010. Un coffret regroupant l'intégrale de la série est sorti le 24 novembre 2011 en France.
Ce manga est un Shōnen Seinen (la cible est le jeune garçon ou le jeune homme, raté^^).
Genre : Suspense, Horreur, Social.

Résumé :
Rabbit Doubt fait fureur au Japon : dans ce jeu sur téléphone portable, des lapins doivent débusquer le loup qui se cache parmi eux. Quant au loup, il doit utiliser tous les subterfuges possibles pour semer la confusion dans le groupe et éliminer un par un tous ses adversaires…
Mais pour cinq fans du jeu, Rabbit Doubt ne tarde pas à virer au cauchemar : ils se réveillent enfermés dans un bâtiment désaffecté avec, à leurs côtés, le corps d’une camarade assassinée. Tatoué sur la peau des adolescents, un mystérieux code-barres qui leur permet à chacun d’ouvrir une porte différente semble être leur seul espoir de salut.
Pas de doute : un loup se cache bien parmi eux, et il leur faudra le démasquer avant d’être dévorés…

Avis :
Entre Les 10 petits nègres et Saw, la marge est énorme mais c'est pourtant bien ces deux références auxquelles on pense en lisant le manga^^

Peu original au cinéma, ce fut un des premiers mangas à aborder ce genre et il demeure plutôt efficace
L'effet de surprise semble être l'un des principaux leitmotivs du manga: les rebondissements soudains et les plans-chocs sont récurrents et arrivent à déstabiliser non seulement les personnages, mais aussi le lecteur. En contrepartie, la narration en pâtit et paraît parfois trop abrupte.
Un des points forts de Doubt réside dans les nombreux éléments disséminés ça et là pour semer la confusion dans l'esprit des protagonistes, mais aussi du lecteur, qui se régale en tentant de repérer le moindre indice qui pourrait lui permettre de comprendre qui est le loup. Qu'il s'agisse d'une situation étrange, d'un regard qui en dit long, d'un comportement suspect ou d'un dialogue équivoque, on est à l'affût du moindre indice. Aucun personnage n'est écarté, chacun paraît un peu étrange dans son genre, n'importe qui pourrait être le loup.
Les personnages, justement, sont tous dotés d'un caractère assez stéréotypé, mais qui se prête bien à l'histoire. Leurs réactions manquent parfois de crédibilité, car trop hâtives. La notion de frayeur est assez mal rendue. On a souvent l'impression que les héros ne sont pas plus inquiets que ça de la situation dans laquelle ils se trouvent. De plus, l'ambiance générale n'est peut-être pas assez sombre et malsaine par rapport au contenu de l'histoire. De ce point de vue là, on sent que bien que Doubt reste un shōnen.

Sans être parfait, Doubt est un divertissement efficace qui nous tient assez bien en haleine.


LE MARI DE MON FRÈRE : 

Résumé: 

Yaichi élève seul sa fille. Mais un jour, son quotidien va être perturbé… Perturbé par l'arrivée de Mike Flanagan dans sa vie. Ce Canadien n'est autre que le mari de son frère jumeau… Suite au décès de ce dernier, Mike est venu au Japon, pour réaliser un voyage identitaire dans la patrie de l'homme qu'il aimait. Yaichi n'a pas alors d'autre choix que d'accueillir chez lui ce beau-frère homosexuel, vis-à-vis de qui il ne sait pas comment il doit se comporter. Mais ne dit-on pas que la vérité sort de la bouche des enfants ? Peut-être que Kana, avec son regard de petite fille, saura lui donner les bonnes réponses…


Avis : 
Avec ce manga, les éditions Akata ont déniché une œuvre qui a quelque chose à transmettre sur notre société actuelle. Et dans ce cadre, l’éditeur a amené en France à partir de 2016 un manga qui est un parfait représentant de ce désir. S’offrant un nom français très bien trouvé car il laisse d’emblée deviner avec intelligence les principaux sujets, Le mari de mon frère se propose en premier lieu d’évoquer le regard que l’on peut avoir sur l’homosexualité. Bouclée en 4 volumes, la série a été conçue et dessinée de fin 2015 jusqu’au printemps 2017 par Gengoroh Tagame, artiste érotique gay qui ne se cache pas et à qui l’on doit plusieurs mangas bara (mangas gays pleinement adressés aux homosexuels) sortis en France aux éditions H&O, comme Virtus.Avec Le mari de mon frère, il s’éloigne du manga gay à strictement parler, pour offrir un récit réellement tout public et désireux de déconstruire des idées préconçues trop persistantes, en emballant le tout dans une tranche de vie poignante et bourrée de tendresse.

 
 
 

 



2 commentaires: