Followers

dimanche 27 janvier 2019

INCARNATUM VENATOR
de Jocelyne Bacquet








Résumé :
Dans un monde en chaos, où l'humanité est réduite à sa plus simple expression, des hommes, les guerriers, sont chargés d'assurer la sécurité des nantis, seuls capables de s'offrir leurs services. Dans les rues, rôdent des êtres violents, humains dégénérés totalement transformés, victimes d'on ne sait quel mal, mais dont on devine qu'il est à l'origine de cette fin progressive de l'humanité. Les guerriers, œuvrant par deux, obéissent à des instances supérieures, que l'on entrevoit d'un chapitre à un autre. Qui sont-ils exactement et jusqu'à quel point manipulent-ils les guerriers comme de vulgaires marionnettes ? Quel est le but de chacun des protagonistes ? Les années passent et le mystère ne fait que s'épaissir, pour le lecteur comme pour ces deux guerriers, Jack et Harry, que nous suivons tout au long du livre, jusqu'à l'aboutissement, la dernière page, où tout sera dévoilé.


Avis :

Avec ce court roman, Jocelyne Bacquet nous plonge dans un monde post-apocalyptique futuriste où le monde, tel que nous le connaissons, n'existe plus.
Nous suivons deux guerriers, Harry et Jack, qui se sont spécialisés dans la garde rapprochée des Nantis contre rémunération. Ils sont dirigés par d'énigmatiques responsables qui agissent dans l'ombre.

Beaucoup de questions se posent rapidement au lecteur, notamment de savoir qui les manipule et dans quel but et quel est ce monde étrange dans lequel ils évoluent.

Une lecture pleine de mystère mais dont on devine vite le dénouement surtout que j'ai beaucoup pensé à Westworld en lisant ce roman. Je n'ai donc pas été surprise par la résolution du roman.

Cependant, la plume de l'auteure est agréable et l'intérêt est là. Je vais tenter de découvrir l'auteure sur un autre roman car celui-ci ne m'a pas convaincu : trop court peut-être pour avoir le temps d'être développé et malheureusement pour l'auteure, j'ai trop vite deviné le dénouement pour apprécier le récit. L'intrigue est un peu trop hachée entre des missions assez répétitives et des intermèdes qui dévoilent petit à petit le pot aux roses mais qui sont très froides.

Un rendez-vous raté avec l'auteure donc bien que le sujet m'intéresse fortement.
J'avais peut être la référence de trop pour apprécier ce récit et je serai ravie de lire de nouveau l'auteure sur un autre roman:)



Je remercie l'auteure et Stéphanie Halan du blog Le phare littéraire pour leur confiance :)




INCARNATUM VENATOR
de Jocelyne Bacquet
Sorti le 13 novembre 2018
en auto-édition
164 pages

Aucun commentaire:

Publier un commentaire