Followers

mardi 30 mars 2021

Fallacia de Clémence Baron

 FALLACIA 

de Clémence Baron




Résumé :
« Tel est pris qui croyait prendre ! » Mais dans ce salon huppé, qui sera pris ? Quand la « trompée » devient trompeuse, l'amant devient cocu, le cocu devient gagnant... Il faut le voir pour le croire, mais surtout, pour le comprendre. Une comédie prenant le public comme complice, qui nous plonge avec le sourire dans l'adultère, la tromperie et le mensonge.

Dans le salon de la famille Loubrenet, rien ne bouge.. Si ce n'est la fenêtre au fond du couloir qui s'ouvre doucement.

C'est Justin qui vient voler une énième demeure. Si seulement le pauvre garçon avait pu imaginer que dans ce salon encore paisible, se déroulera bientôt le pire des scénarios.

Pris dans la guerre d'un couple adultère, il se retrouvera de cambrioleur, à coupable, puis victime, pour enfin terminer vainqueur. Sur un ton de Feydeau, Fallacia démontre la faculté de rebondir toujours et encore, même dans les situations les plus improbables, pour nous emmener loin, très loin... Si bien qu'on se demande si on en verra la fin.   


Avis :
Une pièce de théâtre, je n'en avais pas lu depuis mes années à l'université, quoiqu'il m'arrive de relire des classiques lorsque mes enfants en étudient en cours ^^

Du théâtre contemporain, j'en avais vu mais jamais lu. Je me suis laissée convaincre très facilement lorsque l'attachée de presse me l'a proposée tant ma curiosité était piquée.

Fallacia, quel drôle de titre! Fallacia est un terme latin signifiant tromperie, fraude ou fourberie (de Scapin?^^). Un titre amplement bien trouvé au vu de la pièce où tout le monde trompe son monde de quelconque façon.

Une pièce de théâtre rappelant les vaudevilles de Feydeau avec des personnages issus aussi bien de chez Feydeau que de chez Molière.
Et surtout des situations cocasses pouvant amener à des malentendus pour le plus grand bonheur des spectateurs ou des lecteurs.

Ici, nous faisons la connaissance de Justin, cambrioleur, qui décide de soulager quelques demeures huppées de quelques biens. Mais ce soir, Justin a fait mauvaise pioche en tombant chez les De Loubranet.
Il tombe sur la femme, Rose, qui ment comme un arracheur de dents et ferai passer Pinocchio pour un enfant de chœur...
Se faisant passer pour une femme trompée alors que c'est une femme adultère, elle contraint Justin de se faire passer pour son amant, ce qui va provoquer la colère du mari et de l'amant, qui ne vont pas tarder à rejoindre la maison des De Loubranet.

Les scènes rocambolesques s'enchaînent, les mensonges de plus en plus gros qu'on se demande jusqu'où ça va aller.

J'ai trouvé cette pièce rafraîchissante, rythmée, enlevée et drôle, rappelant les vaudevilles de Feydeau. Une pièce familiale qu'on peut voir à plusieurs ou en couple...

L'écriture ciselée de l'auteure donne du rythme aux diverses scènes savoureuses de cette pièce.

Pour les parisiens, cette pièce sera jouée quand les théâtres rouvriront au Theo Théâtre dans le Xe et sinon, la pièce sera jouée à Avignon cet été.

Je remercie l'attachée de presse et Les Editions Les Cygnes pour leur confiance.



Fallacia
de Clémence Baron
Sorti le 1er Octobre 2020
Aux éditions Les Cygnes
83 pages
10 €
4/5





Aucun commentaire:

Publier un commentaire