jeudi 28 septembre 2017

MON COUSIN L'AVAIT PRÉDIT, TOME 1
 de Léonard Aigoin 







Résumé :

Dans une ville aussi gigantesque qu’imaginaire, Fabien, assistant de service social, vient d’avoir une idée surprenante afin de sensibiliser l’opinion publique aux difficultés que rencontrent les personnes en situation de handicap au quotidien. Mais il semble souffrir lui-même d’un mal dont la nature lui échappe, un mal qui le plonge nuit et jour dans une inquiétude cauchemardesque, un mal tel qu’il ne peut plus l’ignorer… à moins que son esprit ne lui joue des tours. Son chemin va croiser celui de plusieurs personnages hauts en couleur, dont une célébrité un peu folle en quête d’une cause à défendre, un père de famille qui doit prouver à ses proches qu’il est à la hauteur de ce rôle, ou encore un ancien policier ivre de vengeance, piégé dans une guerre entre deux organisations secrètes qui jouent avec le destin de l’humanité. Et quel rapport peut-il y avoir avec une enquête menée à la fin de l’ère du paléolithique ?


Avis :

Autant vous le dire tout de suite, Mon cousin l'avait prédit est une véritable O.L.N.I. (Œuvre Littéraire Non Identifiée) et ça fait du bien.

Sous ces apparences totalement décalées, Léonard Aigoin dénonce des failles de notre société comme l'accessibilité des handicapés dans les villes, le traitement des sans domicile fixe, ...

Dans ce premier tome d'une trilogie à venir, nous suivons plusieurs personnages. Certains que nous connaissions au travers du prologue au roman (qu'il est nécessaire de lire avant!!!) et des nouveaux personnages hauts en couleurs.
Le roman est un mélange de genres : policier, fantastique, science-fiction, comédie, ... L'accumulation des personnages est parfois un peu confuse mais on finit par raccrocher les wagons alors qu'on ne voyait pas comment l'intrigue pouvait les lier...
Dans mes personnages préférés, vous trouverez notamment Shia Leveau, star du cinéma avec un sacré pet au casque, qui m'a fait mourir de rire surtout que je faisais bien le lien avec l'acteur en question et toutes les références qui s'y rapportaient.
Le personnage de Rumf, homme de l'ère paléolithique, est intrigant et son aventure est palpitante.

Léonard Aigoin, en plus d'avoir une plume totalement décomplexée, joue de références geeks, je pense notamment à un de ces personnages qui croise un certain Matt Murdock (DareDevil). Il place plusieurs références amusantes tout au long du roman qui jouent la connivence avec le lecteur averti :)

Mon cousin l'avait prédit est une œuvre burlesque, qui, malgré ce qu'elle peut laisser paraître, tient parfaitement la route et vous emmène dans un univers aux antipodes de votre quotidien pour passer une excellente évasion livresque.

MON COUSIN L'AVAIT PRÉDIT, TOME 1
de Léonard Aigoin
Sorti le 22 Août 2017
en auto-édition
438 pages

2 commentaires: