mercredi 31 janvier 2018

LE PUITS 
de Marie Sexton










Résumé :

Vingt ans après que la reine du bal Cassie Kennedy fut brutalement assassinée, six adolescents entrèrent dans la maison où elle fut tuée pour y passer une soirée inoubliable. Haven sait que sa cousine Elise veut l'effrayer, mais il est prêt à supporter n'importe quel farce si cela lui permet de passer quelques heures avec le nouveau garçon de la ville, Pierce Hunter.

Mais au petit matin Elise est portée disparue, sans avoir laisser de traces.

Douze ans plus tard, Pierce et son frère jumeau Jordan sont des enquêteurs paranormaux professionnels, tenant leur propre émission télé de chasse aux fantômes. Lorsque Pierce appelle Haven, insistant pour qu'ils retournent une dernière fois à la maison supposée hantée, Haven accepte à contrecœur. Il est nerveux de revoir Pierce, mais il est déterminé à obtenir des réponses à ses questions. Ont-ils vraiment parlé au fantôme de Cassie cette nuit-là ? Qu'est-il arrivé à Elise ? Et le plus grand mystère de tous - comment a-t-elle connu le secret du puits ?



Avis :

Une bonne surprise que cette romance sur fond de fantastique.

Un groupe de jeunes fait une séance de spiritisme dans une maison où un meurtre a été perpétré vingt ans plus tôt. Au matin, Elise disparaît.
Douze ans après, devenus adultes, certains des jeunes reviennent dans la maison hantée afin d'élucider tous ces mystères...

C'est la première fois que je lis une romance MM, ce qui m'a surtout intéressé, c'est le fantastique que le roman dégageait et ce fut une bonne lecture. L'écriture est fluide et l'alternance passé/présent permet une avancée ingénieuse de l'intrigue.

Un roman sans prétention qui vous fera passer un bon moment de lecture. Le dénouement n'est pas révélé trop précocement, ce qui permet au lecteur de faire de multiples hypothèses sans frustration.

Je remercie NetGalley et les éditions MxM Bookmark pour ce Service Presse :)

#NetGalleyFrance #LePuits

LE PUITS
de Marie Sexton
Sorti le 21 novembre 2017
chez MxM Bookmark
300 pages


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire