Followers

samedi 28 novembre 2020

Reviendra-t-elle un jour? d'Élodie Koeningshoven

 REVIENDRA-T-ELLE UN JOUR?

 d'Élodie Koeningshoven







Résumé :

Juin 2019. Antonia et Romain sont ensemble depuis neuf ans. Elle est journaliste. Lui, inspecteur de police.

Tout est parfait dans leur vie, jusqu’au jour où d’inquiétantes disparitions ont lieu à Paris, avec pour seuls indices, de sinistres messages. Bientôt, des cas similaires sont signalés au-delà de la capitale.

Pour Romain et son collègue Thierry, le temps est désormais compté. Commence alors une véritable course contre la montre, et ils sont bien loin de soupçonner jusqu’où elle va les mener.  


Avis :

Après Séparés, que j'avais beaucoup apprécié                                 (https://aufildesevasionslivresques.blogspot.com/2018/12/separes-delodie-koenigshoven-resume-une.html), j'ai accepté de suite quand l'auteure m'a proposé de lire son nouveau roman.

Reviendra-t-elle un jour? est le troisième roman d'Élodie Koeningshoven, la plume qui était déjà fluide et bien rythmée, a pris de la maturité et est pleine de sensibilité.

De quoi parle Reviendra-t-elle un jour?

Antonia et Romain sont en couple : elle est journaliste, il est inspecteur de police. Aucune affaire n'a pris le pas sur leur couple. Jusque là... 

Une suite de disparitions étranges s'abat sur la capitale :sur place, le seul indice est un message, le même et sinistre message. Les disparitions peuvent aussi bien être des hommes, des femmes, des enfants. Les disparitions s'intensifient et dépassent le cadre de la capitale, puis du pays. Bien que les messages diffèrent selon les pays, ils demeurent inquiétants.

Le roman démarre comme un thriller classique, puis prend un tournant inattendu.

Sans trop vous en divulguer, le thème de l'écologie sera très important. Le roman se découpe en deux grandes parties, l'inquiétude monte crescendo jusqu'à un final surprenant et qui vous fera poser des questions.

Je recommande ce roman fortement et remercie l'auteure pour sa confiance et sa grande patience.

 

Reviendra-t-elle un jour?

d' Élodie Koeningshoven

Sorti le 20 mai 2020

en auto-édition

361 pages

15.51€

4.5/5

 

vendredi 27 novembre 2020

Noir côté cour de Jacques Bablon

 NOIR CÔTÉ COUR

 de Jacques Bablon







Résumé :

Paris. Un immeuble ancien avec une cour pavée. Cinq étages. Fin de semaine calme. Si ce n’est que… Que la grosse fête au quatrième chez ces trentenaires bien dans leur époque tourne mal. Qu’au premier, un des deux Lettons de passage dans la capitale a pris un éclat de grenade GLI-F4 dans le dos et saigne comme un bœuf. Que l’homme du deuxième qui a accueilli une sans-papiers ne rêve que de la baiser. Que la belle étrangère sait particulièrement bien calmer les ardeurs des hommes qui se croient tout permis. Que le jeune du cinquième connaît tout des horreurs commises par le salaud du deuxième et qu’il ne va pas en rester là. Que l’importateur de pistaches qui habite au troisième a pris une balle dans la tête. Mais qui pourrait affirmer que dans ce nid de vipères l’amour ne pourrait pas éclore ?

 

Avis :

C'est le deuxième roman de l'auteur que je lis et deux fois que ces polars comportent une couleur et en fouillant sa bibliographie, j'ai vu que c'était un peu sa marque de fabrique tout comme des polars courts mais très efficaces.

Tout part d'une fuite dans un immeuble de cinq étages à Paris. Une fuite qui occasionne des dégâts au troisième où on découvre un meurtre. On va petit à petit découvrir chaque locataire et leurs petits travers.

On va surtout suivre Galien Rivière, le locataire du cinquième, fils du propriétaire, oisif ou fainéant, que son père cherche à expulser par tous les moyens. Un personnage principal  qui n'inspire pas spécialement la sympathie.

En très peu de pages, l'auteur nous offre une intrigue efficace, avec une galerie de personnages, qui offrent des petites intrigues et traite de nombreux thèmes comme les migrants, le chômage, la vengeance, le harcèlement, la violence policière lors des manifs, les black blocs et leurs débordements...

Beaucoup de thèmes d'actualité, qui vu le nombre de pages, sont malheureusement survolés, plus pour décrire tel ou tel personnage que pour émettre un avis dessus.

Noir côté cour vous fera passer un bon moment de par son intrigue resserrée et l'efficacité de ce polar, tirant clairement sur le roman noir.

Je lirai d'autres romans de l'auteur car j'aime sa plume minimaliste et sans avoir de coup de cœur, je ressors à chaque fois ravie de ma lecture. 

Je remercie les éditions Jigal pour leur confiance. 


NOIR CÔTÉ COUR

de Jacques Bablon

Sorti le 15 septembre 2020

chez Jigal

176 pages

17€

4/5  

mercredi 25 novembre 2020

La loi des hommes de Wendall Utroi

LA LOI DES HOMMES 

de Wendall Utroi






Résumé :

Jacques est homme à tout faire pour la mairie de Houtkerque, dans le Nord.
Un jour, alors qu'il est chargé d'entretenir le cimetière du village, il découvre des mémoires, rédigées en anglais. Aidé par sa fille, il se met en tête de les traduire, et comprend que leur auteur est un inspecteur des mœurs de Scotland Yard ayant vécu en pleine époque victorienne.
L'aller-retour entêtant, entre hier et aujourd'hui, entre cette loi des hommes et les violences faites aux femmes.
Un thriller historique aussi efficace qu’actuel.

 

Avis :

Après s'être essayé à plusieurs genres, l'auteur nous livre ici un thriller historique, se passant en grande partie à l'époque victorienne.

De nos jours, Jacques, fossoyeur, découvre des documents en déplaçant une tombe, dont la concession est caduque. Ces documents sont les mémoires de J. Wallace Hardwell, inspecteur des mœurs à Scotland Yard en pleine époque victorienne.

Ne comprenant pas l'anglais, Jacques demande à sa fille de lui traduire ces feuillets. Tous deux intrigués, ils vont découvrir un Londres à la Dickens, avec ses bas fonds dont la pauvreté et la misère révèle tout le contexte social de l'époque face à quelques nantis pour qui ces vies humaines ont peu de valeur.

Tout comme l'inspecteur, nous découvrons en même temps que lui l'enquête, procédé intéressant qui aide à l'immersion.

Il est chargé d'interroger des témoins sur un scandale, qui s'il devenait public, entacherait la famille royale. On assiste à une véritable course contre la montre pour sauvegarder la famille royale face à un scandale innommable.

Ce roman s'inspire de faits réels, le scandale de Cleveland Street de 1889.

Ici, l'auteur traitera notamment de la condition des femmes et même de petites filles, des maisons closes où les nantis profitaient de ces esclaves sexuelles, du trafic humain d'enfants des deux sexes où on promettait, notamment, des jeunes filles vierges. 

Prostitution, pédophilie, esclavage, rien n'est épargné aux indigents par les nantis sous couvert d'un masque de respectabilité. 

Attention, certaines personnes pourraient vite être choquées.

Le roman alterne entre le présent avec Jacques et l'histoire de Wallace. Je ne vous cache pas que j'ai bien plus été happée par le côté historique et scandaleux de l'histoire que par les retours dans le présent qui étaient bien fades à côté.

 Cela fait longtemps que je lis Wendall Utroi à présent et il ne cesse de m'étonner, il a souvent changé de registre et à chaque fois avec brio. Il ne se laisse pas enfermer dans un seul genre et s'est beaucoup documenté pour celui-ci et c'est encore une réussite, bravo!

Je remercie l'auteur et les éditions Slatkine &Cie pour leur confiance.


La loi des hommes 

de Wendall Utroi

Sorti le 1er octobre 2020

chez Slatkine & Cie

397 pages

18€

4.5/5

 

De soleil et de sang de Jérôme Loubry

 DE SOLEIL ET DE SANG 

de Jérôme Loubry



 

Résumé :

 Dans ce quartier chic de Port-au-Prince s’élèvent de belles demeures de pierre entourées de palmiers, de flamboyants et d’arbres orchidées. C’est là que, pour la deuxième fois en une semaine, un couple est retrouvé assassiné dans sa chambre. Deux corps mutilés gisant au pied du lit conjugal. La presse titre déjà sur une série de « crimes vaudous ».
Pourtant l’inspecteur Simon Bélage refuse de tomber dans la superstition. Sur cette île, la corruption et le trafic d’enfants font plus de ravages que le terrible Baron Samedi, le dieu des morts. Simon sait avec certitude que ces crimes sont l’œuvre d’un être de chair et de sang. Et tous les indices convergent vers un orphelinat fermé depuis près de vingt ans, surnommé la « Tombe joyeuse ».
Mais Simon devrait prendre garde. En Haïti, ignorer les avertissements des esprits, qu’ils soient vrais ou faux, peut se révéler dangereux…

 

Avis :

Avec ce quatrième roman, Jérôme Loubry nous offre un thriller psychologique de très haut niveau.

Une fois de plus, l'auteur va employer plusieurs dimensions temporelles pour perdre son lecteur dans une intrigue complexe, à plusieurs niveaux.

Je ne vais pas tourner autour du pot, ce roman est pour moi le meilleur de l'auteur, j'ai un petit bémol dont je ne peux pas vous parler au risque de spoiler, mais cela reste pour moi l'intrigue la plus surprenante et haletante des livres de l'auteur.

L'intrigue plante son décor principal à Haïti, qui malgré ses villas de rêve, emplies de végétations magnifiques dans la capitale, présente également ses quartiers pauvres, avec un trafic d'enfants alimentant des "orphelinats". La croyance est très importante aussi à Haïti et le culte vaudou, un folklore dont personne ne se moque, qu'on y croit ou non.

Je n'ai pas trop envie de vous divulguer l'histoire de ce roman, plus que ne le fait la quatrième de couverture, car j'ai aimé le découvrir petit à petit, sans rien en connaître.

J'ai ressenti beaucoup d'émotions à la lecture de ce roman : de la peur, du dégoût, de la tristesse, de la révolte, ... Beaucoup d'adrénaline lors des scènes d'action qui entraînent le lecteur, quelques larmes face à l'injustice du monde.

Ce roman m'a accompagné quelques jours et je le rouvrais toujours avec plaisir, celui d'en savoir plus même si l'ambiance était difficile et anxiogène par moment.

Un roman qui parle d'argent, de politique, d'économie, de culte, d'enfance brisée et de vengeance, le tout sur fond d'enquête policière avec des flics non corrompus.

A chaque livre, Jérôme Loubry nous mène un peu plus loin dans le thriller, aussi bien psychologique que visuel... jusqu'où ira-t-il? En tout cas, il confirme de plus en plus une position de leader dans la littérature noire, qui est loin de me déplaire...

Je remercie les éditions Calmann-Lévy pour leur confiance.


De soleil et de sang 

de Jérôme Loubry

Sorti le 02 septembre 2020

chez Calmann-Lévy

396 pages

19.90€

5/5  


jeudi 19 novembre 2020

Le bonheur est un papillon de Marilyse Trécourt

 LE BONHEUR EST UN PAPILLON

 de Marilyse Trécourt





Résumé :

21 avril 2015. Thomas, 38 ans, se retrouve par hasard devant la demeure familiale où il a vécu les plus belles années de son enfance. Alors qu’il s’aventure, nostalgique, dans la maison maintenant abandonnée, sa grand-mère défunte lui apparaît et lui propose un marché : revivre les 20 dernières années de sa vie ! Le 21 avril 2015, il devra se présenter au même endroit où il aura alors la possibilité de choisir : retourner à son ancienne vie ou rester dans sa « nouvelle » vie. Thomas accepte. Projeté 20 ans en arrière, il a 18 ans de nouveau, et 38 ans de recul et d’expérience pour ne pas reproduire ses erreurs de jeunesse. Mais refaire le parcours à l'envers sans faux pas n’est pas si simple … Dans une dimension parallèle, Thomas sera amené, face aux événements déjà vécus de sa jeunesse, à poser de nouveaux choix. Aura-t-il le courage de bouleverser le cours de son existence ? Oubliera-t-il son passé, sa femme et ses enfants ? Saura-t-il éviter le chaos provoqué par le battement d’ailes du papillon ?

 

Avis :

Ce roman est juste magnifique, poignant et en même temps, une véritable ode à la vie. Je me suis totalement enivrée de cette histoire teintée de fantastique surfant sur L'effet Papillon.

Thomas vit une vie ordinaire, il n'est pas malheureux sans être foncièrement heureux. Un drame qu'il a occulté lui créé des angoisses mais il ne parvient pas à s'en souvenir. Un jour, le 21 avril 2015, il retourne instinctivement dans la maison de ses grands parents décédés 20 ans plus tôt. Et là, le fantôme de sa grand-mère lui apparaît lui proposant un choix : retourner 20 ans en arrière pour tenter de changer son passé et de tenter d'être heureux en corrigeant ce drame qui le ronge... Il accepte et si au début tout se passe pour le mieux, il va vite se rendre compte que tout changement opéré dans sa vie aura des conséquences bénéfiques ou bien très néfastes...

Ce roman nous insuffle un vent de liberté, nous incitant à ne pas subir notre vie en tant que spectateur mais à agir avec nos propres choix, à prendre les rênes de notre vie en y étant l'acteur principal. Nous avons le choix et quoi que nous fassions il faut l'assumer.

Une très belle histoire nous faisant revivre avec nostalgie les années 1995-2015. Beaucoup d'émotions dans ce roman, un véritable coup de cœur que je vous conseille, non que je vous incite à lire, tant il est addictif et l'écriture est fluide. 
 
Marilyse Trécourt a une plume addictive et précieuse qui sait toucher les lecteurs.
 
Je remercie les éditions Eyrolles pour leur confiance. 

Le bonheur est un papillon
de Marilyse Trécourt 
Sorti le 03 septembre 2020
Chez Eyrolles Romans
300 pages
16 €
5/5
 

 

Disparaître ici de Kelsey Rae Dimberg

 DISPARAÎTRE ICI 

de Kelsey Rae Dimberg

 



Résumé :

Petite-fille de Jim Martin, le tout-puissant sénateur de l'Arizona, Amabel, cinq ans, a l'impression d'être suivie par une mystérieuse femme rousse. Sa baby-sitter, Finn, a du mal à la croire jusqu'au moment où elle aussi remarque cette étrange présence. Qui est cette femme ? En veut-elle à Amabel ou bien plutôt à Finn, dont le passé est plus obscur qu'elle ne le prétend ? Ou bien est-ce la famille du sénateur qui est visée, en particulier son fils, Philippe, dont l'existence a été marquée par un mystérieux drame ? Telles sont quelques-unes des questions que l'on se pose à peine passée la dixième page du livre.
Et ce n'est que le début de cette véritable leçon de suspens au centre de laquelle se tient Finn, jeune femme attirée par un monde de lumière, qui va peu à peu se perdre dans ses zones d'ombre. 

 

Avis :

Dans ce premier roman, l'auteure nous livre un thriller psychologique plein de faux semblants et de rebondissements. Lors d'une promenade avec sa nounou Finn, Amabel, cinq ans, petite fille de Jim Martin, sénateur de l'Arizona, a l'impression d'être suivie par une femme rousse. D'abord dubitative, Finn se rend compte qu'Amabel avait raison.

Est-ce une menace pour Amabel? Ou une personne surgissant de son passé sombre? De lourds et lointains secrets vont être déterrés...

J'ai eu un rejet pour la couverture à la base, que je ne trouve pas du tout esthétique, par contre la quatrième de couverture était très alléchante. Navigant dans le milieu du pouvoir et de la politique, je m'attendais à un thriller sur les dessous du sénateur... Puis, on s'aperçoit que  l'intrigue tourne autour du passé de Finn et j'ai eu un souci d'incohérence. Je n'imagine pas un homme de cette envergure ne pas enquêter sur le passé de la nounou qui va vivre l'intimité de la famille du sénateur et s'occuper de la petite fille. Ce genre de personnalité doit craindre un éventuel kidnapping et doit enquêter sérieusement sur son personnel.

Le roman a de bonnes longueurs et les personnages manquent d'épaisseur, je trouve, et surtout Finn, qui est assez molle et naïve.

Tout n'est pas négatif, je vous rassure. Malgré ces défauts, le thriller reste efficace et vous offrira un bon moment de suspense.

La fin, bien qu'expéditive, est particulièrement réussie.

Je guetterai le prochain roman de l'auteure car la plume était fluide et l'intrigue intéressante. Si elle gomme quelques défauts, le prochain titre pourrait être prometteur.

En conclusion, ce thriller se lit sans déplaisir mais ne me laissera de trace indélébile.

Je remercie les éditions Le Cherche Midi et la Masse Critique de Babelio pour leur confiance. 


Disparaître ici

de Kelsey Rae Dimberg

Sorti le 01 octobre 2020

chez Le Cherche Midi

480 pages

23 €

3/5  

vendredi 13 novembre 2020

Sanction de Pierre Tré-Hardy

 SANCTION 

de Pierre Tré-Hardy





Résumé :

Une découverte est sur le point de bouleverser le monde tel que nous le connaissons.

Une vague d’assassinats ciblés ébranle l’équilibre planétaire.

Les énigmes qui s’accumulent doivent être résolues rapidement puisqu’une course contre la montre pour sauver l’humanité vient de s’engager. Nous n’avons plus beaucoup de temps…

Une aventure haletante en prise avec notre époque, et qui n’hésite pas à poser les questions qui dérangent. Mieux qu’une projection de cinéma, l’histoire se déroule sous nos yeux, autour de nous, en nous. Une seule promesse : après Sanction, vous ne regarderez plus le monde de la même façon.

 

Avis :

Sanction est un thriller scientifique futuriste  inclassable, assez désarçonnant. Que ce soit pour les éléments de l'intrigue assez complexes, que ce soit pour le nombre important de personnages et leur duplicité ou bien que ce soit pour l’exigence qu'impose la structure du roman, j'ai eu parfois du mal à me positionner dessus.

Pourtant, l'intrigue commence de façon assez classique avec une suite de meurtres et de suicides ciblés concernant une équipe ayant fait une incroyable découverte, leur rapportant le Prix Nobel et de la Paix. En parallèle, un journaliste et un mathématicien sont sur la piste d'un jeune autiste de 9 ans, qui pourrait être un génie et résoudre des équations encore irrésolues malgré tous les essais des divers spécialistes et on a une société qui est présente dans ces deux histoires, qui ne semblent n'avoir aucun rapport.

Je disais que la lecture était exigeante car il est impossible de ne pas rester concentré sur le roman si vous ne voulez pas passer à côté d'une donnée essentielle. Chaque chapitre apporte son lot d'informations et de rebondissements.

Le roman commence comme un thriller et glisse petit à petit sur un roman universel, quelque peu spirituel et très scientifique et c'est là que le roman m'a perdu car je comprenais ce que je lisais mais j'avais du mal à me représenter ce qu'on me  racontait.

En fermant le roman, je ne peux pas dire que c'est un roman facile d'accès, ou du moins pas pour moi. Il a une portée très globale et lointaine et à la fois pessimiste et j'espère vraiment que l'auteur n'a aucun talent de médium...

Sanction est un roman qui fait réfléchir et restera bien imprégné dans vos esprits. Une certaine vision d'un futur apocalyptique comme je ne l'avais jamais vu décrit encore...

Une curiosité à découvrir...

Je remercie les éditions Souffles Littéraires pour leur confiance.

 Sanction

de Pierre Tré-Hardy

Sorti le 23 juin 2020

Aux Éditions Souffles Littéraires 

276 pages

18€

3.5/5