Membres

lundi 25 mai 2020

LE JOURNAL DE CLAIRE CASSIDY
 d'Elly Griffiths









Résumé :

Dans le collège anglais où elle enseigne, Claire Cassidy donne chaque année un cours sur
un classique de la littérature gothique, " L'Inconnu ", de R.M. Holland. Cet écrivain a vécu et enseigné dans le même collège que Claire, qui, fascinée par ce personnage qui hante encore les murs de l'établissement, travaille à l'écriture de sa biographie. Mais un jour, Ella, sa collègue et amie est retrouvée morte. À côté de son corps, une citation de " L'Inconnu "...

La littérature et la vraie vie entrent alors en collision, et Claire devient suspecte aux yeux
de la police. Et le mystère s'épaissit lorsqu'elle ouvre son journal intime, ce journal dans
lequel elle écrit chaque jour, et découvre une écriture qui n'est pas la sienne : " Bonjour, Claire. Tu ne me connais pas. " L'Inconnu, lui, connaît Claire, jusqu'à ses moindres secrets, et il n'est visiblement pas étranger aux meurtres qui vont se succéder au sein même du collège,
toujours inspirés du livre de R.M. Holland. Claire arrivera-t-elle à changer la fin de l'histoire ?



Avis :

Dans ce thriller avant tout psychologique, j'ai apprécié l'ambiance qui place le lecteur dans une situation de suspense du début à la fin.

Le récit est raconté du point de vue de trois protagonistes féminins ce qui occasionne quelques redondances et quelques longueurs.

Au fil du récit, on apprend à mieux connaître les personnages et leurs secrets pour enfin arriver au twist final qui m'a bien surprise car je n'avais pas imaginé l'identité du coupable.

J'ai apprécié l'originalité du roman qui plaçait un récit dans un roman, une sorte d'introspection littéraire, qui ajoute du piment au suspense et qui se dévoile petit à petit au fil du roman pour retrouver son intégralité à la fin.

Un bon thriller psychologique pour ma part mais pas le thriller de l'année car le personnage principal n'a pas provoqué chez moi une quelconque empathie, d'ailleurs aucun personnage auquel s'identifier pour moi et j'ai déploré les longueurs qui m'ont quelque peu sortie du suspense.

La plume de l'auteure est fluide et dynamique et je relirai un roman de l'auteure pour me faire un avis définitif.

Je remercie les éditions Hugo Thriller pour leur confiance et pour la découverte.

LE JOURNAL DE CLAIRE CASSIDY
d'Elly Griffiths
Sorti le 02 janvier 2020
chez Hugo Thriller
444 pages
19.95€
3.5/5


vendredi 22 mai 2020

8 : SEPT PÉCHÉS ET UN ACTE D'AMOUR de L.R. Schneider









Résumé :

Un recueil de nouvelles noires inspirées des sept péchés capitaux !

Gourmandise – Colère – Envie – Luxure – Orgueil – Avarice - Acédie
Les sept péchés capitaux nourrissent toutes les formes possibles du crime… Cruels, noirs, mordants, ces sept récits s’en inspirent afin de vous mener sur des sentiers profanés, qui conduisent inexorablement en Enfer !
Un acte d’amour
Nous croyons parfois naïvement que l’amour nous sauvera de tous nos péchés. Et si c’était vrai ? Et si le tout dernier acte de l’humanité était un acte d’amour ?



Avis :

Un recueil de nouvelles, c'est toujours compliqué à chroniquer car on a toujours peur de trop en dire vu que ce sont des textes relativement courts, ici entre 10 et 40 pages.

Lorsque l'auteur est venu me demander si j'étais intéressée pour découvrir sa nouvelle sortie, j'ai tout de suite dit oui.
Déjà parce que j'aime la plume de l'auteur, Lawren Schneider, ici L.R. Schneider, qui a déjà écrit trois romans : L'héritage de Lizie, Le prix à payer et Les larmes des cigognes et parce que j'aimais beaucoup l'idée d'écrire des nouvelles sur les sept péchés capitaux.

Aussitôt reçu, aussitôt lu, à raison d'une nouvelle par jour pour bien les apprécier.

J'ai bien sûr mes préférées (l'orgueil, l'acte d'amour, l'acédie), mais toutes les nouvelles furent très présentes à lire et chaque péché est bien exploité dans les différents récits.
L'amour et la bonne chair sont assez omniprésents dans les différentes nouvelles

J'ai trouvé original le fait que l'auteur présente chacune de ses nouvelles, nous expliquant soit le cheminement de sa pensée pour écrire la nouvelle, soit sa conception du péché, ...
J'ai également apprécié les clins d’œil faits à quelques uns de ses amis auteurs, apparaissant dans ses nouvelles, le nom parfois légèrement transformé. Un sens de l'amitié que j'apprécie toujours chez les auteurs faisant cela dans leurs récits.

La plume de l'auteur est aérée et dynamique. Tantôt cruel, cynique, sarcastique, le ton des nouvelles, résolument noir, vous saisira dès le début jusqu'à la chute.

8 : Sept péchés et un acte d'amour est un recueil de nouvelles très agréable à lire. J'en aurai voulu plus... Pas plus de péchés, il y en a 7, c'est immuable mais certaines nouvelles méritaient d'être plus développées pour éviter ma frustration.

Je remercie l'auteur pour sa confiance.

8 : SEPT PÉCHÉS ET UN ACTE D'AMOUR
de L.R. Schneider
Sorti le 17 avril 2020
en auto-édition
250 pages
8€
4/5


jeudi 21 mai 2020

COMME UN ENCHANTEMENT
 de Nathalie Hug








Résumé :

Au coeur des paysages magiques de l’Emilie Romagne, un roman lumineux sur le réinvention de soi et le pouvoir malicieux de l’amour. Eddie, 35 ans, vit seule à Montmartre, dans un minuscule appartement où il lui faut grimper sur une chaise pour tenter d’admirer le dôme du Sacré Cœur Orpheline à seize ans, elle s’est construit une vie de détachement et d’invisibilité, pour tenir le malheur (et le bonheur) à distance.
Un jour, un notaire au charmant profil d’aigle ébouriffé, lui annonce qu’elle est l’unique légataire d’un très vieil italien et l’héritière d’une ferme en ruines dans la région de Parme, en Emilie Romagne. Alors qu’elle n’y a jamais songé, Eddie ressent soudain l’envie de fuir Paris, sa vie monotone, de découvrir ses racines. Et coup de tête ou coup de poker pour séduire le charmant notaire, elle décide de s’envoler pour l’Italie. En partant à la découverte de ce mystérieux héritage et en plongeant dans cette merveilleuse région italienne, elle n’imagine pas combien le cours de son existence va se trouver chamboulé.Dans les paysages magiques de l’Emilie Romagne, un roman lumineux et réjouissant sur la réinvention d’une vie et la puissance de l’amour




Avis :

Les lectures m'apportent de l'évasion et de l'évasion, j'en ai eu avec ce livre. Dépaysement total avec ce roman qui m'a donné un billet simple pour l'Italie, dans un coin rural, dans les ruines d'un vieux château... et accessoirement une des plus belles histoires d'amour que j'ai lue, bien que je ne sois pas une référence en la matière.

Les personnages d'Eddie et de son soupirant, que je ne nommerai pas pour vous laisser la surprise, sont très attachants. Eddie, qui, à 35 ans s'interdit de s'attacher à qui que ce soit pour ne pas souffrir et un soupirant qui, pendant près de vingt ans, poursuit la femme qu'il estime être la femme de sa vie.

Comme un enchantement n'est pas qu'une histoire d'amour, c'est aussi l'histoire d'une femme qui est en quête de ses racines et se raccroche à ce château en ruine comme un trésor. N'ayant pas de famille, ni d'amis, cet "héritage" donne un nouveau sens à sa vie et l'épanouira au point de découvrir de nouvelles facettes de sa personnalité, de lâcher du lest et de découvrir de nouveaux sentiments.

J'ai beaucoup apprécié les personnages secondaires, que ce soit le voisin ou l'aubergiste, images parentales pour Eddie, auprès desquels elle apprendra beaucoup.

Je connaissais Nathalie Hug dans les romans à quatre mains qu'elle écrit avec Jérôme Camut, je ne l'avais jamais lu encore dans ses romans en solo, juste une ou deux nouvelles dans des recueils.

La plume de Nathalie Hug est pleine de sensibilité, d'humour subtil et de tendresse. Malgré le caractère singulier d'Eddie, on s'identifie aisément à elle dans son enthousiasme à choyer et rénover son château en Italie, aussi ardue soit la tâche...

Comme un enchantement est un roman contemporain, ainsi qu'une romance feelgood.

Personnellement,j'ai une préférence pour le côté contemporain, celui concernant le château avec ses mystères et ses surprises mais comme le personnage masculin est très touchant, la romance est belle même si je la trouvais un peu capillotractée, notamment à la fin.

Avec Comme un enchantement, vous allez vous offrir une très belle évasion livresque à laquelle il serait dommage de ne pas embarquer...

Je remercie Calmann Levy pour sa confiance et la découverte de ce très beau roman.
 



Comme un enchantement
de Nathalie Hug
Sorti le 26 février 2020
chez Calmann Levy
324 pages
19.90€
4/5

samedi 16 mai 2020

LE MACCHABÉE GIVRÉ, 
A SERVIR BIEN FRAIS 
de Catherine Secq 








Résumé :

Lorsque l’un des bijoutiers de la célèbre place Vendôme à Paris reçoit un cadavre en guise de décoration de Noël, tout le monde trouve la plaisanterie de très mauvais goût. Qui est cet homme ligoté et recouvert de givre blanc ? Pourquoi l’avoir fait livrer dans cette boutique parisienne si chic ? Est-ce un acte de malveillance, de vengeance, de jalousie ?
En tant que commissaire de police, je suis rompue aux crimes les plus sordides, mais je n’apprécie guère cette idée farfelue qui risque de compromettre les fêtes que j’ai hâte de partager avec ma fille et ma petite fille. Si je veux résoudre cette affaire avant le 25 décembre, je dois mettre les bouchées doubles et mobiliser mon équipe. Apparemment, le meurtre se situe au pays des épicéas, quelque part entre le Danemark et le Morvan. C’est ce qui s’appelle « chercher une aiguille dans une forêt de sapins… »


Avis :

Troisième enquête que je découvre de la commissaire Bombardier et toujours autant de plaisir à retrouver la plume de l'auteure, Catherine Secq. 

Entre Paris et le Morvan, la commissaire aura fort à faire pour démêler le vrai du faux dans son enquête... Trop de suspects et même trop de personnes se déclarant coupable du meurtre. La commissaire veut bien boucler son affaire mais pas enfermer d'innocents...

Avec son flegme légendaire et sa langue qui a décidément du mal à rester dans sa poche, le lecteur est entraîné dans cette enquête, toujours pleine de détente, afin de découvrir le coupable, si possible avant de festoyer en famille.

On en apprend un peu plus sur le petit jeune qui travaille avec la commissaire Bombardier, sur son passé, lors de cette enquête. 

Toute aussi plaisante que les deux premières enquêtes, j'ai trouvé celle-ci plus sérieuse, même si elle apporte son quota d'humour, ne serait-ce que par la personnalité des témoins et des suspects.

J'ai une fois de plus passé un très bon moment avec cette aventure de la commissaire Bombardier, qui a le chic pour tomber sur les affaires les plus rocambolesques et nous déride avec sa façon d'être unique.

Une fois de plus, je vous recommande cette série d'enquêtes policières que vous pouvez lire totalement indépendamment les unes des autres pour vous offrir un polar frais, sans goutte de sang.

Je vais attendre patiemment une prochaine enquête de cette commissaire hors du commun.

Je remercie l'auteure pour sa confiance. 

LE MACCHABÉE GIVRÉ, A SERVIR BIEN FRAIS
de Catherine Secq
Sorti le 05 août 2019
chez Librinova
229 pages
14.99€
4/5



 
LE FÉTICHISTE 
de Michael Fenris
 
 
 
 
 
Résumé :

Marion Dell, auteure de thriller adulée, accepte de revenir sur le devant de la scène à l’occasion de la sortie de son dernier roman. Alors qu’elle revient d’une séance de dédicaces à la librairie de sa ville, elle et sa secrétaire sont attaquées en pleine nuit dans leur maison. Marion réussit miraculeusement à échapper à son agresseur. Pour l’inspecteur Jack Whitlow, tout accuse un individu que l’on surnomme le fétichiste, qui s’introduit chez ses victimes pour les droguer et se livrer à des attouchements. Personne n’a jamais pu le décrire, Marion Dell est la seule à pouvoir l’identifier. Seul problème : elle est aveugle !



Avis :

Un nouveau roman de Michael Fenris, c'est toujours un bon moment de lecture assuré, et celui-ci ne déroge pas à la règle.

Délaissant le fantastique, l'auteur nous plonge dans un thriller avec serial killer très efficace, avec une intrigue rondement menée et des personnages solides et attachants.

Le suspense est captivant et le lecteur est happé, tremblant avec les victimes ou jouant contre la montre avec les policiers.

Le fétichiste est un thriller classique, pas trop sanglant mais avec énormément de suspense et de rebondissements, qui font qu'on dévore les 400 pages de ce récit très rapidement.

Le thriller avec une femme aveugle comme héroïne a déjà été utilisée au cinéma, notamment dans Blink et Seule dans la nuit. Ici, nous suivons Marion Dell, auteure de thrillers, qui échappe au fétichiste miraculeusement et va réussir à aider à l'enquête grâce à ses autres sens surdéveloppés

J'ai beaucoup aimé ce thriller qui m'a offert de beaux moments de tension et de bonnes scènes de huis clos et permis de retrouver la plume de Michael Fenris que je suis depuis quelques années.

Un très bon thriller que je recommande malgré une fin convenue et attendue et de plusieurs coquilles, changeant le sens du texte.

Cependant, vous pouvez aborder ce roman les yeux fermés car c'est un très bon thriller.

Je remercie Babelio Masse Critique et Évidence Éditions pour cette découverte.

LE FÉTICHISTE
de Michael Fenris
Sorti le 20 mars 2020
chez Évidence Éditions
406 pages
18.99€
4.5/5
 

mercredi 13 mai 2020

UN FLINGUE DANS LE CŒUR
 de Sébastien Prudhomme-Asnar



Résumé : 
La mère d'Iliana, une ado de 16 ans, a été assassinée sous ses yeux parce que son père, un comptable véreux, a quitté le caïd pour lequel il travaillait. Loin de Paris, elle se pense à l'abri. Hélas, la pègre n'en a pas fini avec eux. Comment une gamine pourrait-elle rivaliser avec les cerbères qui protègent celui qui lui a volé son enfance ? Iliana l'ignore, mais elle est prête à tout.

Un roman violent, corrosif, à fleur de peau entre une adolescente perdue animée par la vengeance, et un gangster en quête de rédemption. 



Avis :

Sébastien Prudhomme-Asnar est MON auteur chouchou, celui dont j'attends impatiemment les livres car je suis amoureuse de sa plume depuis son premier livre.

Après s'être essayé au recueil de nouvelles fantastiques et horrifiques, au roman d'horreur, au roman fantastique à quatre mains avec Frédéric Livyns et au thriller, le voilà qui se lance dans le roman noir. Noir est un euphémisme car vous plongez carrément dans les méandres du mal être avec une référence voulue à la plume de Virginie Despentes (Vernon Subutex).

Que donne ce nouveau genre pour cet auteur?
Il y est parfait (en toute objectivité), son texte a plusieurs fois fait écho à certaines de mes pensées les plus profondes. Si j'étais auteure, c'est ce genre de livres que j'écrirai : avec des personnages écorchés par la vie, très borderlines, avec la rage au ventre et un flingue dans le cœur.

Ici, on suit Iliana, une jeune adolescente de 16 ans qui a vu sa mère tuée sous ses yeux. La balle était destinée au père qui travaillait comme comptable pour un parrain du crime, La Pogne. Depuis, les rapports avec son père, Victor, sont très tendus, d'autant plus que La Pogne envoie régulièrement ses sbires les menacer.

Après une nuit particulièrement éprouvante, Iliana part dans la capitale où elle n'a plus qu'un but dans la vie: éliminer La Pogne, quitte à y perdre la vie.

Mais comment une ado peut arriver à bout de ce genre de criminels et de ses soldats?

Un flingue dans le cœur aurait pu être un coup de cœur s'il avait été plus long. Alors oui, ça ne traîne pas et ça défouraille dans tous les sens et beaucoup en prennent pour leur grade, mais j'en aurai voulu plus malgré tout ce qu'il a pu m'apporter durant la lecture.

Plus de détails dans la préparation, plus de détails sur ce qu'il advient de certains personnages, plus de pages pour encore plus d'action et d'émotions. Il y a clairement un goût de trop peu même si le roman reste très efficace en l'état.

Dans ce roman, plusieurs émotions sont décrites comme la colère, la vengeance, le désespoir, le mal être, la dépression, la perdition, la rédemption, la peur... et même le bonheur en ellipse.

J'ai dévoré ce court roman comme je dévore en général les romans de cet auteur et j'en ai savouré chaque page, chaque pensée, chaque punchlines.
J'ai même pris quelques notes pendant ma lecture, chose que je ne fais quasiment jamais, pour surligner quelques phrases qui m'ont fait sourire, penser, émues.

La plume de l'auteur est arrivée à maturité et si déjà Pire que la Mort avait été une excellente surprise, c'est dans le roman noir qu'il excelle, où sa plume s'épanouit le plus et bouleverse le plus le lecteur (en tout cas, la lectrice que je suis!).

Un flingue dans le cœur est un roman que je vous invite à découvrir pour un véritable shoot d'adrénaline et d'émotions diverses. 

Je remercie l'auteur pour sa confiance et pour ses livres qui me parlent tant...

Extrait : 
Car même si le macchabée était le socle de votre vie et que là ça va être une merde noire du coup, ben c'est pas grave et même plutôt cool vu que l'âme du mort va monter illico au paradis où y aura tout le monde pour l'accueillir à bras ouverts et l'emmener dans un lieu idyllique où même Charles Ingalls n'a pas à couper de bois pour chauffer sa cabane.

UN FLINGUE DANS LE COEUR
de Sébastien Prudhomme-Asnar
Sorti le 18 avril 2020
en auto édition
152 pages
10.54€
5/5



mardi 12 mai 2020

LECTURE COMMUNE 
DU MOIS DE JUIN








Pour le mois de juin, je vous ai sélectionné un polar noir au rythme infernal d'un de mes auteurs chouchous.

 

Résumé :
Chez les Ranzotti, il y a l’argent qui coule à flots, les voitures de luxe, la drogue et les flingues mais aussi l’honneur, la fierté, la vendetta, tous ces trucs qu’on croirait tout droit sortis d’un film américain. Aussi quand le Calabrais décide de venger sa fille Maria – morte d’une overdose – et de faire le ménage parmi les dealers locaux, personne ne semble s’en émouvoir… Dans la Famille, pour préserver l’avenir, on nettoie le passé, c’est la règle ! Mais il y a cette bavure, cette tragique méprise, cet horrible grain de sable. Et c’est alors qu’il ressuscite… l’homme aux yeux d’acier, celui qui a dormi dans le lit du diable, celui qu’on appelle le Maudit…


 

Le livre existe en broché et en poche aux éditions Jigal et aussi en numérique
Merci de vous inscrire en commentaire ici, sur la page Facebook ou Instagram, vous avez jusqu'au 26 mai pour vous inscrire, soit 15 jours

– avec Jacques Olivier Bosco et Jigal Polar.